"Fantastique galette" : "C'est incroyable comme des gens oublient de réfléchir !" – A. Vignot

Publié le 10/01/2022 - 16:02
Mis à jour le 10/01/2022 - 15:02

Le 2 janvier 2022, le média satirique bisontin L’écho de la boucle, a publié une information sur Facebook faisant croire que la maire de Besançon avait demandé à tous les boulangers d’utiliser les termes « Fantastique galette » pour remplacer la galette des Rois… Nombreux sont celles et ceux, politiques ou pas, à être tombés dans le panneau, à la surprise de Anne Vignot, qui réagit…

Suite à la polémique sur l'opération "Fantastique Décembre", lancée par la droite bisontine et relayée notamment par le député LR Éric Ciotti, avançant une volonté de la maire de Besançon de zapper le mot "Noël" des festivités de fin d'année pour "déconstruire la fête chrétienne", L'écho de la boucle a relancé une nouvelle fausse polémique pour l'Épiphanie qui n'a échappé à personne.

"URGENT : la maire de Besançon demande aux boulangers de sa ville d’utiliser l’appellation « Fantastique galette » à la place de « Galette des Rois », qu’elle juge à la fois sexiste et anti-républicaine" est-il écrit dans la publication de la page Facebook du média satirique.

Des politiques, des journalistes, droite ou d'extrême droite, et de très nombreux internautes se sont engouffrés dans la brèche trop facile en partageant l'article sur les réseaux sociaux et en insultant la maire au passage, croyant dur comme fer à cette information !

"Le lien qu'ils font entre - écologie - et - rejet d'une tradition - leur semble tout à fait compatible"

Quand Anne Vignot a découvert la blague, elle dit s'en être amusée. En revanche, elle se dit surprise que des personnes y aient cru et l'aient utilisée pour, une fois de plus, l'attaquer. Elle nous confie : "C'est absolument incroyable comme des personnes oublient de réfléchir, de penser, d'appeler à leur intelligence (…). Le lien qu'ils font entre - écologie - et - rejet d'une tradition - leur semble tout à fait compatible."

 La chaine de télévision Arte a d'ailleurs repris le sujet dans son émission Désintox le 5 janvier dans laquelle elle explique cette fake news, ses origines et tacle les politiques qui y ont cru.

 

Allez + loin

1 Commentaire

La question est "Pourquoi les gens sont-ils prêts à croire des bêtises pareilles?" Mon hypothèse :Les écologistes ont sortis tellement d'énormités depuis qu'ils sont à la tête de villes, qu'on les croit capable de tout. Et la primaire EELV, avec Mme ROUSSEAU notamment, a bien entretenu cette croyance.
Publié le 10 janvier 2022 à 17h24 par Stéphane GENTIL • Membre

Un commentaire

  • sgainaux@gmail.com dit :

    La question est “Pourquoi les gens sont-ils prêts à croire des bêtises pareilles?”
    Mon hypothèse :Les écologistes ont sortis tellement d’énormités depuis qu’ils sont à la tête de villes, qu’on les croit capable de tout. Et la primaire EELV, avec Mme ROUSSEAU notamment, a bien entretenu cette croyance.

Laisser un commentaire

Politique

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national ont, à leur tour, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.09
légère pluie
le 18/04 à 0h00
Vent
1.55 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %