Femme poignardée à Besançon : le PS appelle à s’associer à la démarche portée par l’association Solidarité femmes

Publié le 01/11/2018 - 17:35
Mis à jour le 08/12/2021 - 10:58

La section socialiste de Besançon a tenu à préciser qu’elle s’associera au rassemblement prévu ce vendredi 2 novembre 2018 à 18h place Pasteur à Besançon suite au décès de Razzia, une mère de famille de 34 ans, assassinée rue Wittman mardi dernier.
 

 ©
©

"La section socialiste de Besançon s’associe à l’émotion générale qui fait suite à cet assassinat et qui met une fois encore en lumière la triste situation des femmes victimes de violences conjugales. Alors qu’elle était prise en charge par l’association Solidarité Femmes, cette jeune femme essayait de se reconstruire après les mauvais traitements qui avaient mené à la placer loin de son époux. Les efforts de protection n’ont pas suffi et il convient de se poser la question des moyens à mettre en œuvre pour éviter que de tels drames ne se reproduisent à l’avenir. 

Le label Grande cause nationale 2018 a été attribué par le Premier ministre à la fédération nationale Solidarité femmes. Le PS appelle à profiter de cette distinction pour mener sans délai un débat de fond sur la situation précaire des femmes victimes de violences. 

On le sait tous : une femme meurt tous les trois jours en France sous les coups de son conjoint. On ne peut plus se contenter des journées symboliques telles que le 25 novembre, journée mondiale de lutte contre la violence faite aux femmes. 

Il faut maintenant que tous, associations, institutions et pouvoirs publics, se mettent autour d’une table et établissent un plan ambitieux pour endiguer ce phénomène qui n’a que trop duré. 

En attendant, le PS appelle à s’associer à la démarche portée par l’association Solidarité femmes et à se rendre massivement vendredi 2 novembre à 18h place Pasteur en mémoire de Razia et de toutes les femmes victimes". 

(communiqué de presse)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

afghane assassinée

Le meurtrier présumé d’une Afghane tuée en pleine rue bientôt extradé vers  la France (procureur)

Le meurtrier présumé et mari de Razia, Afghane de 34 ans poignardée à mort en pleine rue la semaine dernière dans l’est de la France, arrêté vendredi à l’aéroport d’Athènes, devrait être extradé rapidement vers la France, a déclaré  ce lundi 6 novembre 2018 le procureur de la République dans la ville de Besançon (est).

Femme mortellement poignardée à Besançon : elle tentait de se séparer de son mari et avait déposé plusieurs plaintes pour violences

Mardi 30 octobre 2018 vers midi, Razia, une mère de famille de 34 ans a été assassinée rue Wittman dans le quartier de St Ferjeux à Besançon. Décédée après avoir reçu plusieurs coups de couteau notamment portés à la gorge, son mari est le suspect n°1 dans cette affaire. Un appel à témoins a été lancé pour le retrouver.

Société

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Journée du bien-être animal à Besançon : les associations invitées à se faire connaître…

La Ville de Besançon organisera une journée dédiée au bien-être animal le samedi 5 octobre 2024 entre 10h00 et 17h00 à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, la collectivité met à disposition des associations qui luttent en faveur de la cause animale un espace d’échanges afin qu’elles puissent présenter leurs actions au public présent.
 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Ancienne maternité La Mère et l’Enfant à Besançon : des architectes s’élèvent contre sa démolition

Alors que l’anciennne maternité La mère et l’enfant située sur le site de l'hôpital Saint-Jacques à Besançon va être démoli à partir du 25 mai 2024, des architectes et membres de la Maison de l’architecture de Franche-Comté s’élèvent contre sa disparition dans un communiqué du vendredi 24 mai. Il considère que ce bâtiment comme remarquable.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.36
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
93 %