Fermeture d'une classe à l'école de la Butte : des parents d'élèves occupent l'établissement jour et nuit

Publié le 05/09/2016 - 15:35
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:59

Après la confirmation de la fermeture d’une classe à l’école maternelle de la Butte à Besançon, les parents d’élèves ont décidé d’occuper l’établissement ce lundi 5 septembre et de poursuivre leur mobilisation pendant la nuit.

 ©
©

Une délégation de l'Académie de Besançon devrait se rendre dans cette école pour rencontrer une nouvelle fois les parents d'élèves. Une nouvelle inscription est arrivée ce lundi mdidi, ce qui porte à 87 le nombre d'élèves, "donc deux classes à 30 enfants et les "petits" à 27", soulignent les parents d'élèves.

La moyenne des effectifs à l'école maternelle de la Butte est de 28,7 enfants par classe (contre 25,5 élèves en moyenne en Franche-Comté). "Elle serait de 30,7 avec l'accueil des 2-3 ans comme le préconise la ministre" déplorent les parents qui estiment que cette fermeture de classe pose de nombreuses difficultés pour l'accompagnement individuel des élèves ou pour la mise en place des mesures de sécurité. Ils mettent également en exergue la livraison dans le quartier de 15 logements sociaux d'ici la fin d'année avec la possibilité de nouvelles inscriptions. "Au regard des 105 enfants estimés à la rentrée 2017,  il paraît aberrant de fermer une classe qui ouvrira dès la rentrée prochaine". 

Mardi 6 septembre 2016 à 18h30, les parents installeront  un "compteur permanent des effectifs" et promettent de mener d'autres actions fortes pour le maintien de la quatrième classe.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fermeture de classe butte

Fermeture d’une classe à la Butte : la mobilisation continue

Dans ses ajustements de la rentrée, l’inspection académique du Doubs a confirmé la fermeture d’une classe à l’école maternelle de la Butte. Les parents d’élèves se disent toujours « très en colère » contre « le refus du maintien de la 4e classe« . « un enfant en moins = un classe disparaît » déplorent-ils tout en préparant de prochaines actions… 

École maternelle de la Butte : une centaine de parents d’élèves, enfants et instituteurs mobilisée pour la réouverture d’une classe

En juin dernier, l’école maternelle de la Butte fermait une classe puisque seulement 86 enfants étaient inscrits pour cette rentrée 2016. Ce jeudi 1er septembre, 92 élèves étaient inscrits. Les parents d’élèves se mobilisent pour la réouverture de la 4e classe.

Education

Franche-Comté : ils offrent des livres dans les maternités pour sensibiliser sur le développement du langage

L’Association franc-comtoise pour la prévention en orthophonie (AFCPO) organise l'action nationale "1 bébé 1 livre" dans les maternités de Franche-Comté. Cette dernière bénéficie du haut patronage du ministère de la Culture et du ministère de la Santé et s’inscrit dans la lutte contre l’illettrisme.

L’université de Bourgogne – Franche-Comté s’intéresse à la vie de ses 80.000 étudiant(e)s…

Jusqu’au 15 novembre 2022, l’université de Bourgogne Franche-Comté lance une vaste enquête par mail auprès de plus 80.000 étudiants post-bac de la région. Objectif : connaître leurs conditions et habitudes de vie durant leurs études en Bourgogne-Franche-Comté pour proposer un diagnostic et guider les futures décisions dans la mise en œuvre d’actions favorables à la réussite étudiante. Les résultats seront communiqués en février 2023.

Franche-Comté : l’Université perçoit une subvention de 60.000€ pour son dispositif S.O.S

Dans le cadre de l'appel à projets du ministère de l'enseignement supérieur de la recherche sur le plan national de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, l'Université de Franche-Comté s'est recemment vue attribuer la plus grosse subvention pour son dispositif S.O.S. « Signalement, Orientation et Suivi ».

Grève dans les lycées professionnels : " Cette réforme est un massacre de la voie professionnelle "

Plusieurs dizaines d'enseignants ont protesté ce mardi 18 octobre contre le projet de réforme de l’Éducation nationale annoncé le 13 septembre dernier qui consiste à une "transformation profonde" des lycées professionnels selon une volonté du président de la République. Parmi les changements : des périodes de stage d’au moins 50% et une meilleure rémunération des apprentis. Les syndicats craignent une dégradation de la qualité de l’enseignement scolaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.78
couvert
le 28/11 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
94 %