Focus sur les grands travaux du réseau SNCF en Bourgogne Franche-Comté en 2024

Publié le 06/02/2024 - 07:59
Mis à jour le 08/02/2024 - 16:12

SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré, a présenté lundi 5 février 2024 sa programmation des principaux travaux de l’année en Bourgogne Franche-Comté en présence de Michel Neugnot, 1er vice-président de la Région, Olivier Borely, directeur du projet LGV+ Paris-Lyon SNCF Réseau, Ronan Bois, directeur TER Bourgogne-Franche-Comté ainsi que Maxime Chatard, directeur territorial SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté.

SNCF Réseau sera à nouveau au rendez-vous des enjeux de sécurité, de performance et d’innovations pour cette année 2024. De grands projets vont venir challenger les équipes de SNCF Réseau en Bourgogne-Franche-Comté pour relever le défi de la modernisation du réseau et répondre à nos trois principaux objectifs qui sont de garantir la sécurité des circulations, d’améliorer la régularité des trains et d’investir dans de nouvelles fonctionnalités : 

  • Le projet LGV+, une première mondiale, qui consiste à l’installation d’un nouveau système de signalisation de type « ERTMS » (European Rail Trafic Management Système) permettant une augmentation de la capacité de près de 25% sans nouvelle infrastructure ! Un projet lancé depuis 2018 qui représente un investissement de près de 820 M financés par SNCF Réseau et l’Union Européenne (à hauteur de 120 M). La mise en service de ce projet avec la coupure de la LGV Paris-Lyon-Marseille se déroulera durant 4 jours, du samedi 9 au mardi 12 novembre 2024 inclus.
  • La modernisation de la ligne des Horlogers (25) entre Besançon et Morteau, qui se poursuit cette année avec un investissement de 53,5 M cofinancés par l’Etat, la Région Bourgogne- Franche-Comté et SNCF Réseau. Ces travaux auront lieu du 4 mars au 31 octobre 2024 nécessitant la coupure des circulations ferroviaires sur cette période. 
  • Les travaux importants sur la ligne Dijon-Paris avec notamment : 
  • la poursuite de la modernisation de la signalisation entre Fain-lès-Montbard (21) et Nuits-sous-Ravières qui sera intégrée à la Commande Centralisée du Réseau (CCR) de Dijon. Ce chantier représente un investissement de 24 M en 2024 pour un investissement global de 80 M depuis 2022.
  • les travaux de modernisation de la ligne entre Les Laumes et Dijon pour 31,1 M financés par SNCF Réseau et qui entraineront une indisponibilité de la ligne en pleine journée la semaine du 13 août au 13 décembre 2024. Les pointes du matin avant 9h30 et de l’après-midi après 17h ainsi que les samedis matin et dimanches après-midi + soirée, seront ainsi préservées. 
  • La modernisation de la voie en gare de Mâcon qui représente un investissement de 6,8 M, sans impact sur les circulations sauf lors de 3 opérations Coup de Poing les week- ends du 15-17 mars, 31 août et 1er septembre ainsi que du 7 et 8 septembre 2024.
  • La régénération de la voie à Andelot-en-Montagne (39) et Les Longevilles-Mont d’Or (25) pour un montant de 4,5 M de fin février à mi-juin sans impact sur les circulations à l’exception d’une opération coup de poing réalisée du samedi 23 mars 14h30 au dimanche 24 mars à 6h30. 

SNCF Réseau et la transition écologique

"L’appétence pour le train nous encourage pour une mobilité durable qui va de pair avec les aspirations croissantes en faveur de la décarbonation et de la transition écologique durable", affirme SNCF Réseau. 

Réhabilitation des zones humides, suppression des produits phytosanitaires, maîtrise de la végétation, régulation de la présence des animaux aux abords des voies ou encore renforts des partenariats avec les parties prenantes, SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté participe à l’accélération de la transition écologique sur son territoire en menant plusieurs actions et opérations : 

  • De nombreux partenariats comme avec la Fédération Régionale des Chasseurs, la Chambre d’Agriculture de Côte-d’Or, la Fédération de Pêche de Côte-d’Or, la LPO BFC...
  • La mise en place d’aménagements qui permettent de diminuer les heurts avec les animaux sauvages comme l’installation de Strail Grid (8 depuis 2021 + 4 autres prévus d’ici 2026), les collisions avec les animaux d’élevage avec le système de barrières connectées à infrarouge installé à Marmagne (21) ou encore la pose d’échaliers (35 en 2023) pour éviter l’ouverture des clôtures.
  • Le financement de projets comme la restauration du ruisseau Notre-Dame à Lure (70) dans le cadre des mesures compensatoires suite à la construction de la LGV Rhin-Rhône.
  • Une meilleure gestion de l’eau, grâce à la mise en place d’outils de détection de fuites, des usages limités de l’eau dans les opérations comme pour le mouillage du ballast, le lavage du matériel…
  • L’organisation du premier Forum ”Climat et résilience face au dérèglement climatique” qui aura lien en juin et dont l’objectif consistera notamment à anticiper les transformations de l’environnement et identifier les actions à poursuivre pour adapter le réseau.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.77
couvert
le 02/03 à 21h00
Vent
0.56 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
81 %