Gestion de la crise dans les EHPAD : Alain Joyandet interroge l'ARS 

Publié le 08/04/2020 - 14:44
Mis à jour le 08/04/2020 - 14:44

Alain Joyandet, sénateur de la Haute-Saône a sollicité ce 7 avril 2020  Pierre Pribile, directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté pour obtenir des précisions sur la gestion de la crise sanitaire liée au Covid-19 dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Alain Joyandet ©Alexane Alfaro ©
Alain Joyandet ©Alexane Alfaro ©

Suite à différents retours, Alain Joyandet a souhaité connaître les instructions adressées aux équipes de direction de ces établissements lorsqu’un résident est contaminé par le Covid-19, d’une part, et par toute autre pathologie, d’autre part (notamment sur les soins médicaux dispensés aux patients Covid-19 ou aux autres patients).

Un "dernier contact" pour les personnes en fin de vie et leurs proches

Le sénateur a  souhaité savoir quelles étaient les pratiques lorsque des résidents sont en fin de vie dans un tel établissement, au regard notamment de leurs dernières relations avec des proches. Un contact physique avec les membres de leur famille est-il encore possible ou non ? En cas de réponse négative, Alain Joyandet a demandé s'il serait possible d’imaginer une alternative permettant aux membres des familles des résidents en fin de vie de pouvoir avoir un dernier contact ou un ultime échange physique avec eux.

Assez de protections pour les soignants ?

Le sénateur de la Haute-Saône a souhaité vérifier les conditions de travail du personnel soignant en s'assurant qu'il dispose bien du matériel nécessaire et suffisant pour garantir la sécurité des résidents et se préserver de façon optimale de toute contamination du Covid-19.

Plusieurs élus avaient signalé à Alain Joyandet que certains équipements de protection médicale faisaient "cruellement défaut dans plusieurs établissements haut-saônois". "L’épidémie ou la pandémie qui touche la France et la planète entière ne doit pas altérer notre humanité, mais bien au contraire la révéler", conclut-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Dijon recevra les Assises européennes de la transition énergétique en 2026

Alors que se tiendra à Dunkerque la 25ème édition des Assises européennes de la transition énergétique les 10, 11 et 12 septembre 2024, les trois co-organisateurs historiques de l’évènement – la Communauté urbaine de Dunkerque, Bordeaux Métropole et l’ADEME - annoncent l’entrée officielle de deux nouveaux territoires, Dijon et Strasbourg, dans l’organisation de cet évènement pour répondre collectivement aux défis cruciaux de la transition énergétique : le dérèglement climatique et la souveraineté énergétique nationale et européenne.

Chasse aux cervidés : six infractions lors d’un contrôle de chasseurs en Haute-Saône

A l’approche de la date de fermeture de la chasse aux cervidés, les services de la Gendarmerie nationale, de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et de l’Office National des Forêts (ONF) ont réalisé un contrôle de chasse conjoint le 28 janvier 2024, au nord des cantons de Jussey et de Port-Sur-Saône.

Non, les bouteilles de gaz ne se jettent ni dans le bac gris, ni dans le jaune et encore moins dans la nature…

Afin de promouvoir le réemploi des bouteilles de gaz propane et butane, mais aussi de réduire le risque d'explosion, le Sybert, Syndicat mixte de Besançon et sa région pour le traitement des déchets, souhaite rappeler, dans un communiqué du 20 février 2024, les consignes de recyclage aux usagers.

Sondage – Êtes-vous pour ou contre une visite médicale tous les 15 ans pour garder votre permis de conduire ?

L’eurodéputée des Verts Karima Delli a présenté une proposition de loi en décembre dernier afin de mettre en place une visite médicale obligatoire permettant de renouveler son permis de conduire tous les 15 ans. Le 19 février 2024, l’association "40 millions d’automobilistes" a lancé une pétition pour s’opposer à l’adoption de ce nouveau règlement. Et vous, qu’en pensez-vous ? C’est notre sondage de la semaine…

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.35
légère pluie
le 21/02 à 21h00
Vent
7.46 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
84 %