Grand marché transaltantique et ses risques pour les collectivités : stopTAFTA Besançon se félicite de ses actions

Publié le 07/07/2015 - 17:20
Mis à jour le 07/07/2015 - 17:23

Le collectif stopTAFTA de Besançon se félicite que son action d'interpellation des élus et d'information citoyenne ait contribué à l'adoption par la nouvelle majorité municipale de Besançon d'une nouvelle motion sur le Grand Marché Transatlantique, pointant ses risques pour les collectivités territoriales, jeudi 18 juin 2015, un peu plus d'un an après la motion du 14 février 2014.

"La motion votée en conseil municipal le 18 juin inscrit la ville de Besançon dans la liste des "collectivités hors zone TAFTA", ce qui est un marqueur d'opposition forte au traité en cours de négociation TAFTA. C'est le positionnement que le collectif avait sollicité de la part des élus de la ville. Besançon rejoint donc une liste de plus en plus fournie de collectivités "hors zone TAFTA" et s'inscrit dans une dynamique grandissante d'opposition à ce traité.
Pour autant, le collectif ne peut qu'être en désaccord avec la formulation d'inscription hors zone TAFTA "Dans l’attente des évolutions indispensables pour rendre l’accord actuellement en projet acceptable". En plus d'être floue, cette formulation laisse entendre que ce Grand Marché Transatlantique pourrait finalement être accepté par la ville de Besançon, une fois amendé. Or le projet d'accord TAFTA, et ce depuis le mandat de négociation initial de la Commission européenne, en date du 14 juin 2013, est un projet libéral, fait pour le bénéfice des multinationales au détriment des peuples et de l'environnement. Il serait trop long d'étayer des arguments ici, nous renvoyons donc au site du collectif national unitaire.
De même nous continuons à dénoncer le déni démocratique et l'opacité entourant les négociations en cours, et déplorons la présentation positive que la motion donne de ces enjeux.
Nous regrettons également la mention faite aux "lignes rouges" à ne pas dépasser, alors que le mandat initial de négociation transgresse dès l'origine allègrement une bonne partie de ces lignes rouges.
Le collectif stopTAFTA de Besançon reste mobilisé et continuera son travail d'interpellation et d'information sur la menace que représente le Grand Marché Transatlantique."
(Communiqué)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

GE Belfort : "Une énième fois, je demande au président de la République de s'emparer du dossier" (MG Dufay)

La présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay en appelle "une énième fois" à Emmanuel Macron pour qu'il s'empare du dossier de General Electric (GE), le groupe américain qui s'apprête à supprimer 300 nouveaux postes en France, dont 240 à Belfort.

Les commerces rouvrent ce samedi : quelles sont les nouvelles règles sanitaires à connaître ?

Suite à un allègement des mesures de confinement annoncé par le président de la République et le Premier ministre, les commerces (exceptés les restaurants, les bars et les discothèques) peuvent rouvrir dès ce samedi 28 novembre. Toutefois, un protocole sanitaire renforcé s'impose aux commerçants comme aux consommateurs… Quelles sont les mesures?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.88
ciel dégagé
le 28/11 à 12h00
Vent
3.41 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
36 %

Sondage