Grève SNCF : la CGPME propose "un pacte d'irresponsabilité"

Publié le 16/06/2014 - 12:20
Mis à jour le 16/06/2014 - 12:20

Daniel Petitjean, président de la CGPME du Doubs, commence à perdre patience quant à la longueur et l'ampleur de la grève SNCF en France et notamment dans le Doubs. Pour lui, "la SNCF n'appartient à pas à une minorité agissante (…) qui ne se préoccuper que de son propre statut, il est vrai très avantageux".

DSC_6503.JPG
Daniel Petitjean, président de la CGPME ©Alexane
PUBLICITÉ

« SNCF : la CGPME suggère un pacte d’irresponsabilité

Maintenant cela suffit.

La SNCF n’appartient pas à une minorité agissante qui sous le fumeux prétexte de défendre l’intérêt commun, ne se préoccupe que de son propre statut, il est vrai très avantageux.

Emmenés par des syndicats extrémistes pour lesquels « réforme » sonne comme un gros mot, les grévistes n’hésitent pas à prendre en otage des millions de salariés fragilisant d’autant les PME qui les emploient. 

Où sont-ils ces vertueux syndicalistes qui, il y a quelques jours encore, traitaient les employeurs de « geignards ». 

A eux qui menaçaient le Pacte de Responsabilité, la CGPME suggère que l’on propose un Pacte d’Irresponsabilité.

La France n’a pas les moyens de supporter un mouvement social dont le coût est de plusieurs centaines de millions d’euros par jour.

Le gouvernement doit maintenant faire en sorte d’assurer la liberté de circuler et de travailler librement. »

(Communiqué du 16 juin 2014)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.37
ciel dégagé
le 16/07 à 15h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1016.14 hPa
Humidité
39 %

Sondage