Grossesse, vaccination, maladie chronique : les soins se poursuivent

Publié le 11/04/2020 - 10:57
Mis à jour le 11/04/2020 - 10:57

Le CCAS de la Ville de Besançon rappelle ce samedi 11 avril 2020 que les soins se poursuivent pour celles et ceux qui nécessitent un suivi médical.

image d'illustration © widephish/ Pixabay ©
image d'illustration © widephish/ Pixabay ©

"Si vous avez une pathologie qui nécessite un suivi médical, si vous êtes enceinte, si vous devez faire vacciner votre enfant ou si vous pensez être malade tout simplement, appelez votre médecin traitant afin de parler de vos symptômes par téléphone ou par échange vidéo", explique le CCAS de Besançon.

"Le médecin pourra ensuite vous orienter et vous adresser par mail une ordonnance ou la faxer directement à votre pharmacie. Si besoin, votre médecin traitant pourra aussi vous recevoir physiquement, les cabinets médicaux respectent les précautions sanitaires nécessaires actuellement", est-il rappelé.

Pour rappel, le tiers payant total a été généralisé par la Sécurité sociale pour les téléconsultations.

Cas particulier des chirurgiens-dentistes

Ils assurent les soins dentaires urgents uniquement. Pour ce faire, et en semaine, il vous appartient de joindre votre dentiste qui vous donnera la conduite à tenir. Des astreintes de dentistes sont organisées. Le Week-end, vous pouvez appeler l’astreinte du Conseil de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes au 03 81 80 56 76  de 9h à 11h et de 14h à 16h.

En cas de difficultés joindre le Centre 15 mais en dernier recours.

1 Commentaire

Mais quel dommage !! Quel dommage de ne pas compléter le discours du CCAS en précisant que les cabinets de sages-femmes restent ouverts. Elles continuent le suivi de grossesses physiologiques en téléconsultation ou en présentiel (en respectant les règles sanitaires), continuent le suivi de grossesses pathologiques sur prescription, la réalisation d'IVG médicamenteuse pour certaines d'entre elles, les séances de préparation à la naissance en téléconsultation, la réalisation de l'entretien prénatal précoce en téléconsultation, certaines consultations gynécologiques en téléconsultation et assurent les sorties de maternité qui se font de plus en plus précocément. Vous l'aurez compris, beaucoup d'intérêts à consulter une sage-femme ! Il y en a forcément une près de chez vous !
Publié le 13 avril 2020 à 10h20 par ISABELLE MAIGNIEN • Membre

Un commentaire

  • isa.maignien@laposte.net dit :

    Mais quel dommage !! Quel dommage de ne pas compléter le discours du CCAS en précisant que les cabinets de sages-femmes restent ouverts. Elles continuent le suivi de grossesses physiologiques en téléconsultation ou en présentiel (en respectant les règles sanitaires), continuent le suivi de grossesses pathologiques sur prescription, la réalisation d’IVG médicamenteuse pour certaines d’entre elles, les séances de préparation à la naissance en téléconsultation, la réalisation de l’entretien prénatal précoce en téléconsultation, certaines consultations gynécologiques en téléconsultation et assurent les sorties de maternité qui se font de plus en plus précocément. Vous l’aurez compris, beaucoup d’intérêts à consulter une sage-femme ! Il y en a forcément une près de chez vous !

Laisser un commentaire

Santé

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Salon Bio&Co à Besançon : des voies s’élèvent face à des pratiques ”douteuses voire dangereuses”

Dans un communiqué du 25 mars 2024, le collectif ”à gauche citoyen !” souhaite mettre en garde la population contre la tenue du salon Bio&Co en avril prochain à Besançon. Dominique Voynet, secrétaire régionale EELV Franche-Comté, dénonce également plusieurs pratiques. Pourquoi ?

Les étudiants en santé de l’Université de Franche-Comté soignent les nounours depuis 20 ans

L'Hôpital des Nounours accueille chaque année des enfants de moyenne et de grande section de maternelle, afin de leur faire découvrir le monde hospitalier et lutter contre l'effet blouse blanche et les craintes qui l’accompagnent. Cette année, cette action, fondée par l’ANEMF, est organisée par les étudiants en santé de l’université de Franche-Comté et fête ses 20 ans.

La Mutualité française Bourgogne-Franche-Comté rejoint le réseau ”Mon Espace Santé”

La Mutualité française Bourgogne-Franche-Comté rejoint le réseau régional "Mon Espace Santé" pour promouvoir le développement de solutions numériques en faveur d’un meilleur accès aux soins et d’une simplification de la prise en charge médicale pour tous, selon un communiqué de mardi 19 mars 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.84
légère pluie
le 15/04 à 15h00
Vent
8.03 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
59 %