Handicap : une aide bientôt élargie aux personnes avec déficience mentale

Publié le 05/10/2021 - 15:01
Mis à jour le 07/10/2021 - 15:55

Les personnes porteuses d’une déficience intellectuelle pourront bientôt bénéficier d’une aide humaine pour effectuer certains actes de la vie quotidienne, comme faire leurs courses ou effectuer des démarches administratives, a annoncé mardi le gouvernement, qui va d’abord évaluer ce dispositif dans trois départements pilotes.

Les critères ouvrant droit à la "prestation de compensation du handicap" (PCH) seront élargis pour que cette aide, jusqu'à présent octroyée en cas de handicap physique, le soit également aux personnes présentant un handicap psychique, mental, cognitif ou avec un trouble du neuro-développement, ont expliqué dans un communiqué les services de la secrétaire d'Etat chargée du handicap, Sophie Cluzel.

Cette extension "sera généralisée sur l'ensemble du territoire" en février 2021, mais en attendant, elle va être "testée" dans trois départements "précurseurs": les Ardennes, la Gironde et les Vosges, a précisé Mme Cluzel.

Cette réforme était réclamée de longue date par les associations représentant les personnes concernées et leurs familles: selon elles, les critères d'attribution de la PCH - qui permet depuis 2005 de financer une aide humaine pour certains gestes du quotidien - excluaient de facto les personnes porteuses d'un handicap mental.

Pour en bénéficier, il fallait jusqu'à présent que la personne soit dans l'incapacité d'effectuer seule des activités quotidiennes essentielles comme se laver, s'habiller, aller aux toilettes, manger, se déplacer dans son logement.

Or, de nombreuses personnes porteuses d'un handicap psychique ne sont pas entravées pour ces gestes quotidiens, mais pour d'autres démarches - faire ses courses, aller chez le médecin, prendre le bus... - pour lesquelles elles n'avaient droit jusqu'à présent à aucune aide.

Pour y remédier, les critères vont être élargis: l'aide humaine pourra être octroyée si la personne n'est pas autonome pour "prendre soin de sa santé", "gérer son stress face à l'imprévu", ou plus généralement si elle a besoin de soutien à son "autonomie globale".

Il s'agit de "faire cesser une discrimination dans l'accès aux droits", et de "garantir la participation à la vie sociale" des personnes concernées, a souligné Mme Cluzel.

La période de "test" dans trois départements permettra d'évaluer si les nouveaux critères proposés "sont vraiment opérationnels et touchent le bon public", a indiqué à l'AFP l'entourage de la secrétaire d'Etat. Le cas échéant, cela pourra donner lieu à des "réglages" du dispositif avant sa généralisation à toute la France. La démarche permettra également d'évaluer le coût supplémentaire de cette réforme pour les conseils départementaux, selon la même source.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

CHU : un site internet dédié aux futurs internes pour les convaincre de choisir Besançon

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.19
couvert
le 20/05 à 0h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
95 %