Hôpital de Dole : réorganisations, partenariat renforcé avec le CHU de Besançon et des investissements...

Publié le 29/06/2018 - 18:15
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:30

Sur les bases d’un partenariat avec le CHRU de Besançon, l’organisation et l’offre de soins du centre hospitalier de Dole vont évoluer dans le but de conforter son offre de soins spécialisés selon un communiqué publié vendredi 29 juin 2018.

Le déficit de l’hôpital Louis-Pasteur se monte à 1,6 million d’euros en 2017, en dépit d’aides financières de l’Etat de plus de 2,5 millions d’euros en exploitation. Ces difficultés pèsent lourdement sur la trésorerie de l’hôpital, sur ses capacités d’investissement et sur son attractivité.

Des spécialités médicales comme l’anesthésie ou la cardiologie font face à des postes non pourvus, conduisant l’établissement à fermer des services provisoirement.

Pour sortir de ces difficultés, un contrat de performance des organisations est en cours d’élaboration, en lien avec l’Agence Régionale de Santé.

Ce contrat doit être présenté aux instances représentatives du personnel dans le courant du mois de juillet.

L’organisation de l’hôpital, développer des activités de spécialité en médecine et en chirurgie

Le contrat de performance s’appuie d’une part sur des mesures de réorganisation des services destinées à adapter l’organisation interne de l’hôpital à son niveau d’activité.

Il comporte d’autre part la mise en œuvre d’une très forte collaboration avec le CHRU de Besançon, pour développer des activités de spécialité :

  • Des assistants partagés seront mis à disposition dès l’automne 2018 en cardiologie et en gastro-entérologie.
  • Dès 2019, des consultations chirurgicales avancées (d’ophtalmologie, d’ORL et d’urologie, dans un premier temps) seront assurées par des chirurgiens du CHU de Besançon, qui proposeront des prises en charge chirurgicales ambulatoires.
  • Des travaux sont concomitamment lancés pour construire de nouveaux blocs chirurgicaux représentant un investissement sur le site d’environ 7 millions d’euros.

Des mesures d’accompagnement

Ce partenariat fera l’objet d’un accompagnement financier par l’Agence Régionale de Santé, à hauteur de 3,3 millions d’euros.

Il doit redonner à l’établissement les moyens de remplir pleinement ses missions de service public hospitalier assurant en proximité des prises en charge spécialisées de qualité.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

Covid-19 : le lycée de Dannemarie-sur-Crête fermé suite à une campagne de dépistage

+ origine probable de la contamination • Tous les élèves du lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète sont invités à rester chez eux depuis mercredi 20 janvier et ce pendant 7 jours. Cet établissement a fait l'objet d'une grande campagne de dépistage collective (18 et 19 janvier) pour tous les personnels et apprenants. Elle a permis permis de déceler une augmentation du nombre de cas contacts à risques (114) et du nombre de cas positifs (57).

Coronavirus en Suisse : présence du variant anglais et quarantaine pour les voyageurs du Sud de la France

281 personnes ont contracté le variant britannique B1.1.7 selon l'Office fédéral de la santé publique. Trois foyers ont été détectés dans le canton du Jura.  La Suisse a par ailleurs décidé d'imposer à compter du 1er février 2021 une quarantaine pour les voyageurs en provenance de 15 nouvelles régions (PACA pour la France)  ou pays comme le Portugal ou Israël.

Covid-19: vers une hausse des hospitalisations en réanimation

Le nombre de personnes malades du Covid-19 hospitalisées en réanimation a continué de grimper mardi, à 2.829 contre 2.803 la veille, selon les chiffres de Santé publique France. En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombre 180 patients en réanimation pour cause de Covid-19, un niveau qui ne bouge pas depuis le début d'année. 90% des lits de réanimation occupés par des patients Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté contre 55% en moyenne en France.

Blue Monday : comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Aujourd'hui est appelé le "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Un mois d’attente pour se faire vacciner dans plusieurs centres de vaccination du Doubs

Les centres de vaccination de Besançon, Pontarlier et Audincourt ne disposent plus de créneaux de rendez-vous pour les quatre semaines à venir indique la préfecture du Doubs qui invite les citoyens "à patienter sereinement" et à ne pas solliciter les centres de vaccination éloignés de leur lieu de résidence.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.92
légère pluie
le 23/01 à 0h00
Vent
3.56 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
96 %

Sondage