Hospitalisations toujours en hausse mais diminution des réanimations en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 11/02/2022 - 08:16
Mis à jour le 11/02/2022 - 16:57

Covid-19 • Même si elle reste toujours très active, la circulation du variant Omicron (99 % du nombre de cas) est en baisse avec un peu plus de 2.300 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté contre plus de 3.300 la semaine dernière. Contrairement à la moyenne nationale, le nombre d’hospitalisations augmente (+73). En revanche, la tension sur la réanimation diminue…

À l'heure des allègements des restrictions sanitaires, la Covid-19 circule toujours activement. En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité est même en hausse avec 13 décès quotidiens en moyenne du 4 au 10 février contre 9 la semaine précédente, selon les chiffres publiés par les autorités sanitaires. Le taux d'incidence est passé en une semaine de 3.300 à 2.334 cas pour 100.000 habitants avec taux de positivité des tests qui reste élevé à 33,7 % (35,1 % vendredi dernier). Près d'un habitant sur trois qui se fait tester est positif à la Covid-19.

  • Après un pic à 15.000 cas positifs quotidiens début 2022, on enregistrait la semaine dernière un peu plus de 9.000 nouveaux cas en Bourgogne-Franche-Comté.

Dans les hôpitaux, la pression reste élevée à 1.473 hospitalisations contre 850 en tout début d'année. La tension hospitalière, c’est-à-dire le nombre de patients Covid occupant un lit de réanimation en comparaison avec la situation d'avant 2020, est en baisse à 64 %. 127 patients sont actuellement en soins critiques. C'est 15 de moins par rapport à vendredi dernier.

© ARS Bourgogne Franche-Comté

En France : hospitalisations en baisse, y compris en réa

Au niveau national, le nombre de personnes hospitalisées avec un diagnostic de Covid-19 a continué à baisser jeudi, y compris en réanimation. "La tendance à la baisse de la circulation de la Covid-19 amorcée la semaine dernière en Bourgogne Franche-Comté s’est confirmée sur la dernière période de 7 jours", explique ce vendredi l'ARS.

Les hôpitaux français comptent actuellement 32.415 patients (dont 2.420 arrivés ces dernières 24 heures), en recul par rapport à mercredi où 32.878 personnes étaient hospitalisées et par rapport au jeudi précédent (32.852).

Le nombre de patients en soins critiques a également décru à 3.416, contre 3.503 mercredi et 3.643 le jeudi 3 février 2022. Le nombre de nouvelles admissions est également à la baisse à 288, contre 310 il y a une semaine.

Le gouvernement a estimé mercredi qu'il existait des "raisons d'espérer" que "fin mars-début avril nous puissions lever le pass vaccinal", en raison de l'amélioration de la situation sanitaire.

Désormais largement dominant, le variant Omicron provoque des formes moins graves de Covid, ce qui se traduit par des séjours moins longs à l'hôpital et un moindre risque de passage en réanimation.

À propos de la vaccination

Pour conserver son pass vaccinal à compter de mardi 15 février, la dose de rappel devra être réalisée dans un délai de quatre mois maximum (et non plus sept) après le fin du schéma vaccinal initial, pour les plus de 18 ans. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations en légère hausse en Bourgogne Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.43
légère pluie
le 27/06 à 21h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage