Inauguration du nouveau centre commercial Cassin à Planoise 

Publié le 02/11/2021 - 18:59
Mis à jour le 02/11/2021 - 19:05

Presque deux ans après l’incendie qui avait détruit la fourrière municipale et une partie du centre commercial Cassin, l’Intermarché de Planoise fête ce mardi 2 novembre 2021 se retour dans ses locaux d’origine. La restructuration du centre concerne au total près de 6.000 m² commerciaux – dont plus de la moitié est dédiée au supermarché. Les boutiques du centre commercial devraient quant à elles ouvrir à la fin du premier trimestre 2022.

Cette inauguration s’est déroulée en présence d’Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, de l’ancien maire Jean-Louis Fousseret  et de la société d’économie mixte Aktya et Stéphanie et Adrien Vitte, co-gérants de l’Intermarché de Planoise.

L’Intermarché de Planoise s’est installé à Besançon en 1995. Partie intégrante de la vie des habitants du quartier depuis 26 ans, le magasin avait été repris en 2015 par Adrien et Stéphanie Vitte.

Une transformation totale du Centre commercial Cassin

L’opération de restructuration concerne au total près de 6 000 m² commerciaux. 

Les habitants de Planoise peuvent de nouveau accéder aux services essentiels qu’offre le centre commercial. Le calendrier a été tenu, avec la réouverture de l’Intermarché ce mois de novembre. Et d’autres boutiques (vêtements, chaussures, optique, laverie, crêperie, etc.) s’installeront à la fin du 1er trimestre 2022.

Les travaux de restructuration ont permis une transformation radicale du centre commercial Cassin, afin de le rendre plus moderne, plus ouvert et plus connecté à son environnement, mais aussi plus performant au niveau thermique et donc moins énergivore.

"Nous avons occupé l'ancien local de Centrakor qui faisait 1.000 m2. On revient aujourd'hui sur 2.000 m2 de surface de vente" se réjouit Adrien Vitte, le directeur du supermarché. "Ce qui a manqué le plus à la clientèle c'est l'offre. Nos clients seront très heureux de la retrouver demain. Nous sommes sur le tout nouveau concept d'Intermarché porté vers l'avenir et le mieux manger avec de gammes alternatives, zéro déchet, des gammes en vrac, etc.  Le magasin a été adapté avec des espaces plus grands entre les rayons et des hauteurs de gondoles abaissées pour faciliter les courses de chacun. (…) C'est un magnifique outil, on s'y sent bien".

Les clients pourront en outre profiter d'un point chaud pour prendre un petit -déjeuner le matin ou se restaurer le midi. Coût du projet : 4 M€ pour la restructuration et 1,8 M€ pour l'équipement du magasin.

Deux orientations ont été prévues :

  • L’une côté parking extérieur pour l’Intermarché,
  • L’autre côté place Cassin pour l’ensemble des surfaces annexes (boutiques et commerces de proximité),

Les travaux sont conduits sous maîtrise d’ouvrage d’Aktya, avec le soutien de ses partenaires financiers en particulier la Banque des Territoires. En parallèle, Grand Besançon Métropole intervient sur l’espace public (esplanade) et sur le parking souterrain qui avait également été entièrement endommagé.

À noter que cette opération s’inscrit dans le cadre du NPNRU de Planoise et a bénéficié, à ce titre, d’aides de la part de l’Etat pour un montant de l’ordre de 530.000 .

Le projet en détails :

Restructuration d’environ 6 000 m² de surfaces commerciales :

  • Intermarché : environ 4 100 m² dont 2.000 de surfaces de vente,
  • Local ex « Centrakor » : environ 1 000 m², occupation provisoire par l'Intermarché jusqu'en novembre 2021. 

Locaux commerciaux : environ. 700 m²

Divisés en 6 cellules :

  • Opticien 65 m²
  • Laverie 75 m²
  • Epicerie asiatique 240 m²
  • Magasin de vêtements et chaussures 110 m²
  • Crêperie 65 m²
  • Un local encore vacant 110 m²

Calendrier :

  • Sinistre incendie 31/12/2019
  • Sécurisation du site et expertises 1er et 2ème trimestre 2020,
  • Etudes 2ème et 3ème trimestre 2020,
  • Dépôt du dossier Permis de Construire fin juillet 2020,
  • Démarrage des travaux de désamiantage et dépollution novembre 2020,
  • Démarrage des travaux de restructuration 18 janvier 2021,
  • Livraison INTERMARCHE 02 novembre 2021
  • Livraison cellules commerciales fin 1er trimestre 2022.

Quelques chiffres sur l'opération de restructuration :

  • Montant d’opération 5.1 M€ HT,
  • Montant travaux 4.2 M€ HT,
  • Montant process Intermarché 1.8 M€ HT,
  • Subvention NPNRU 530 k€,
  • Aides CEE (en attente confirmation) 110 k€.

Infos +

Intermarché Super Besançon, 8 place René Cassin à Besançon

  • 03 81 41 09 43
  • Horaires : ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 19h30 et le dimanche de 9h00 à 12h30.

L'Intermarché, victime collatérale de l’incendie

Le 31 décembre 2019, quatre malfaiteurs armés avaient mis le feu à une voiture volée, stationnée dans l'enceinte de la fourrière municipale. Les flammes s'étaient propagées à plusieurs dizaines d'autres voitures, nécessitant l'intervention d'une quarantaine de pompiers. Près de 160 véhicules avaient été détruits.

Environ 300 personnes, clients et personnel de l’Intermarché, avaient été évacuées. Les fumées avaient envahi la surface de vente du magasin.

© Sdis 25 . / D Wahler ©

L'Intermarché avait subi d'importants dégâts et avait dû s'installer dans l'ancienne cellule de Centrakor (en juin 2020) sur environ 1.200 m2 contre 2.000 auparavant.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Open Business : les prochains rendez-vous de la CCI Saône-Doubs pour répondre aux défis et enjeux de demain

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Saône-Doubs a présenté mardi 20 février 2024 les trois nouvelles thématiques de son cycle de conférences baptisé Open Business. Au programme cette année, des rencontres autour des thèmes de l’intelligence artificielle, du vieillissement de la population et de la performance dans l’entreprise et le sport à Besançon, Vesoul et bientôt Montbéliard. 

“Coiffure Michel Delgrande” devient “Le 83 coiffure” au centre-ville de Besançon

Loïc, coiffeur depuis 24 ans dans le salon Michel Delgrande, situé au 83 rue des Granges à Besançon, a eu envie de nouveauté. Jeudi 15 février 2024, après environ 34 ans sous le nom de son fondateur, le salon a finalement changé d’identité pour devenir "le 83 coiffure". Pour autant, cette nouveauté ne tend pas à oublier le passé…

En immersion dans le plus vaste chantier privé à Besançon…

Depuis quelques mois, les travaux ont démarré dans l’ancienne institution Saint-Jean du quartier Saint-Claude à Besançon dans le cadre du projet immobilier comptant 245 logements, dont 80 en rénovation, porté par le groupe SMCI : le Domaine Hugo. En ce moment, un parking souterrain de type silo de 240 places est en cours de construction… Fabrice Jeannot, président du groupe SMCI et Patrick Collard, directeur technique du groupe nous en parlent.

Bruno Le Maire abaisse à 1% la prévision de croissance 2024 et annonce 10 milliards d’euros d’économies

Le gouvernement français a nettement revu à la baisse son estimation de croissance pour 2024, de 1,4% à désormais 1%, a annoncé dimanche 18 février 2024 Bruno Le Maire, dévoilant des économies "immédiates" de 10 milliards d'euros sur les dépenses de l'Etat pour tenir les ambitions budgétaires.

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Économie circulaire : plusieurs entités publiques comtoises récompensées

Chaque année, la plateforme de ventes aux enchères de matériels d'occasion Agorastore, publie les résultats de son programme "Meilleur vendeur". Parmi les 306 entités publiques et collectivités territoriales récompensées pour leur "engagement exceptionnel dans une gestion plus responsable des ressources" figurent plusieurs acteurs locaux. 

À Besançon, la pâtisserie végétale Cocoëlle déménage…

Depuis mercredi 14 février 2024, c’est dans un tout autre lieu, bien plus grand et plus lumineux que Cocoëlle a emménagé sa cuisine et sa déco. Il n’en fallait pas moins pour que Noëlle Claude, fondatrice et gérante, développe sa pâtisserie végétale ouverte en 2019, devenue incontournable à Besançon...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.88
couvert
le 21/02 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
92 %