Internes en médecine : le préavis de grève sera levé mercredi

Publié le 18/02/2020 - 11:03
Mis à jour le 18/02/2020 - 11:18

L'intersyndicale nationale des Internes (INSI) annonce qu'elle lève le prévis de grève illimitée des internes en médecine ce mercredi 19 février 2020. Cette décision fait suite à la prise de fonction du nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran.

Manifestation des internes à Besançon le 13 décembre 2019
Manifestation des internes à Besançon le 13 décembre 2019 ©Damien Poirier ©

L'intersyndicale souhaite donner "l’opportunité au nouveau ministre de faire preuve d’ouverture aux problématiques qui secouent les internes et l’hôpital public".

"Nous souhaitons néanmoins rappeler qu’à la suite de ce mouvement de grève enclenché au mois de décembre, le ministère de la Santé et des Solidarités s’est engagé à aborder de front la question du non-respect du temps de travail des internes. Nous comptons sur la détermination du nouveau locataire du 14, Avenue Duquesnes pour mener ce chantier à bien rapidement", est-il précisé.

Pour l'ISNI, la manière la plus efficace de limiter les risques psychosociaux chez ses adhérents est "la mise en place d’un décompte horaire du temps de travail des internes".

"Olivier Véran devra gérer la fin de la réforme de l’internat engagée en 2017. Il devra donc assumer les conséquences d’une mise en place précipitée de la phase de consolidation et notamment de sa procédure d’appariement", insiste l'intersyndicale qui poursuit : "A ce sujet, les informations concernant une mise en disponibilité forcée sans salaire des internes qui n’auraient pas passé leur thèse au 31 décembre 2020 sont particulièrement alarmantes pour nos adhérents".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : une lente décrue en Bourgogne Franche-Comté

2e vague • Le pic de la seconde vague a été plus élevé cet automne par rapport au printemps 2020 en Bourgogne Franche-Comté avec 1.899 personnes hospitalisées le 23 novembre pour des formes graves du Coronavirus contre 1.380 le 17 avril 2020. Dimanche, on dénombrait toujours plus de 1.700 patients hospitalisés dans la région qui reste dans une situation sanitaire "fragile" selon l'agence régionale de Santé.

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.41
légère pluie
le 01/12 à 21h00
Vent
0.31 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %

Sondage