J. Castex appelle les Français à se faire vacciner, "un acte altruiste"

Publié le 04/12/2020 - 08:15
Mis à jour le 04/12/2020 - 08:15

+ jauge recommandée pour les fêtes •

Jean Castex a appelé jeudi 3 décembre 2020 les Français à être "les plus nombreux possible" à se faire vacciner, "un acte altruiste", en exposant la stratégie vaccinale contre le Covid-19, une marche décisive que l'exécutif ne veut pas rater dans la lutte contre l'épidémie, après avoir trébuché sur les masques et les tests.

Alors que la défiance à l'égard des vaccins est plus forte en France que chez ses voisins, le Premier ministre a insisté sur les impératifs de "sécurité" et de "transparence" de cette campagne non obligatoire et gratuite pour tous, qui doit commencer début janvier."On doit aussi s'immuniser contre les peurs", a complété le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse.

Pour mener la campagne, le gouvernement va s'appuyer sur les recommandations rendues lundi par la Haute autorité de Santé (HAS). La vaccination commencera en janvier pour les seniors en établissements, notamment en Ehpad, et les personnels qui y travaillent, ce qui représente environ 1 million de personnes.

Suivront, en février, les près de 14 millions de personnes présentant un facteur de risque lié à l'âge ou une pathologie chronique ainsi que certains professionnels de santé. Enfin, "nous ouvrirons progressivement, à partir du printemps, la vaccination à l'ensemble de la population", a détaillé M. Castex.

200 millions de doses

Grâce aux commandes prises au niveau européen, "la France disposera d'un potentiel de 200 millions de doses, ce qui permettrait de vacciner 100 millions de personnes" puisque le vaccin nécessite à ce jour 2 injections à quelques semaines d'intervalle, a affirmé le chef du gouvernement.

Les deux vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna seront disponibles au mieux aux derniers jours de décembre, sinon à partir de janvier, après autorisation des autorités de santé européenne et française.

Pour s'assurer de la gratuité, le gouvernement a budgété à cette fin 1,5 milliard d'euros dans le budget de la sécurité sociale pour 2021. "Et évidemment, et c'est un autre atout des négociations conduites au niveau européen, nous ne paierons à la fin que ce qui nous sera effectivement livré", a souligné le Premier ministre.

La stratégie vaccinale, coordonnée par l'infectiologue Alain Fischer, "sera présentée au Parlement" au cours du mois de décembre dans le cadre d'un débat prévu par l'article 50-1 de la Constitution, a ajouté Jean Castex qui s'"engage à ce que toute la transparence, toute la pédagogie soient faites sur les décisions que nous prendrons". La "transparence", a-t-il insisté, est un "impératif" face aux "réticences, voire parfois les craintes exprimées par certains d'entre vous".

Jauge recommandée pour les fêtes

Alors que le Royaume-Uni est devenu mercredi le premier pays à approuver l'utilisation massive du vaccin de Pfizer/BioNTech, qui sera déployé dès la semaine prochaine, le gouvernement français entend lui aussi prendre ce tournant mais prudemment.

L'exécutif ne veut pas manquer la campagne de vaccination après les couacs sur les masques ou les retards sur les tests.

Un rapport de la commission d'enquête de l'Assemblée sur la gestion de la crise, pilotée par la droite LR, accable le gouvernement et son "pilotage défaillant". LREM a dénoncé un "rapport partial et partiel".

Le Premier ministre s'est félicité mardi, devant les députés de la majorité, de résultats sanitaires "parmi les meilleurs d'Europe" même s'"ils ne sont pas encore suffisants", laissant envisager un nouvel assouplissement des restrictions au 15 décembre.

Mais le gouvernement reste vigilant à l'approche des fêtes de fin d'année. Ainsi, le Premier ministre a dit jeudi que le gouvernement recommandait une jauge de six adultes à table, sans compter les enfants, pour les fêtes.

"La circulation du virus continue de reculer, de semaine en semaine", s'est réjoui le Premier ministre, évoquant une pression sur les hôpitaux qui "se relâche" avec 3.488 personnes en réanimation mercredi soir et la perspective de passer "dans les jours à venir sous la barre des 10.000 cas quotidiens en moyenne".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

Covid-19 : le lycée de Dannemarie-sur-Crête fermé suite à une campagne de dépistage

+ origine probable de la contamination • Tous les élèves du lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète sont invités à rester chez eux depuis mercredi 20 janvier et ce pendant 7 jours. Cet établissement a fait l'objet d'une grande campagne de dépistage collective (18 et 19 janvier) pour tous les personnels et apprenants. Elle a permis permis de déceler une augmentation du nombre de cas contacts à risques (114) et du nombre de cas positifs (57).

Coronavirus en Suisse : présence du variant anglais et quarantaine pour les voyageurs du Sud de la France

281 personnes ont contracté le variant britannique B1.1.7 selon l'Office fédéral de la santé publique. Trois foyers ont été détectés dans le canton du Jura.  La Suisse a par ailleurs décidé d'imposer à compter du 1er février 2021 une quarantaine pour les voyageurs en provenance de 15 nouvelles régions (PACA pour la France)  ou pays comme le Portugal ou Israël.

Covid-19: vers une hausse des hospitalisations en réanimation

Le nombre de personnes malades du Covid-19 hospitalisées en réanimation a continué de grimper mardi, à 2.829 contre 2.803 la veille, selon les chiffres de Santé publique France. En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombre 180 patients en réanimation pour cause de Covid-19, un niveau qui ne bouge pas depuis le début d'année. 90% des lits de réanimation occupés par des patients Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté contre 55% en moyenne en France.

Blue Monday : comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Aujourd'hui est appelé le "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Un mois d’attente pour se faire vacciner dans plusieurs centres de vaccination du Doubs

Les centres de vaccination de Besançon, Pontarlier et Audincourt ne disposent plus de créneaux de rendez-vous pour les quatre semaines à venir indique la préfecture du Doubs qui invite les citoyens "à patienter sereinement" et à ne pas solliciter les centres de vaccination éloignés de leur lieu de résidence.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.23
pluie modérée
le 22/01 à 21h00
Vent
5.62 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
97 %

Sondage