Julien Acard, candidat FN sur la 2e circonscription du Doubs

Publié le 06/06/2017 - 15:34
Mis à jour le 09/06/2017 - 17:09

Julien Acard est le candidat du Front National sur Besançon Est dans la 2e circonscription du Doubs. Voici ses priorités, son programme et ses motivations pour se présenter aux législatives

 ©
©

présentation candidats

Carte d'identité de Julien Acard

  • Nom : Acard
  • Prénom : Julien
  • Situation personnelle : Célibataire sans enfant
  • Date de naissance : 6 novembre 1986 (30 ans)
  • Profession : Formateur Formateur indépendant - Accompagnateur VAE et bilans de compétences
  • Mandats : Conseiller Municipal de Besançon (depuis 2014) - Conseiller Régional de Bourgogne Franche-Comté (depuis 2015)
  •  Étiquette politique : Front National

Suppléant : Mme Dominique Leclercq, 65 ans, Ougney-Douvot - Ingénieur Informatique à la retraite 

Quelles sont vos motivations pour vous présenter aux législatives ?

Julien Acard : Je veux protéger la France et défendre les Français face au projet profondément injuste et inefficace de Monsieur Macron.

Quels dossiers locaux et nationaux souhaitez-vous particulièrement défendre et porter à l'Assemblée ? 

Julien Acard : Ma priorité sera de défendre la souveraineté nationale sans laquelle rien n’est possible. Je m’opposerai à tout nouveau transfert de souveraineté vers l’Union Européenne et à l’accord commercial UE-Canada dit « CETA » qui menace notre agriculture et notre santé publique.

Je compte aussi agir pour l’emploi et la formation professionnelle - que je connais bien par mon métier et mon mandat à la région Bourgogne Franche-Comté. 

Je plaiderai pour la fin des politiques couteuses et inefficaces en les remplaçant par des mesures concrètes : réindustrialisation, soutien aux TPE/PME, retour des services publics à la campagne, adéquation entre formations et marché de l’emploi, développement de l’apprentissage, ...

Enfin, je souhaite m’investir en faveur de la protection animale.

Pourquoi voter pour vous ? 

Julien Acard : Je serai un député d’opposition constructif mais sans concession, qui ne comptera ni son temps ni son énergie pour défendre les Français face à des gens qui ne vivent plus dans la « vraie vie » depuis longtemps !

SUIVRE JULIEN ACARD

maCommune.info a interrogé l'ensemble des candidats aux législatives sur la première et la seconde circonscription du Doubs. En plus d'une présentation de chacun, nous leur avons posé à chacun les mêmes questions. 

Info + : les liens à suivre 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Politique

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.66
peu nuageux
le 15/06 à 21h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
85 %