Juppé défendra "sans relâche les intérêts agricoles"

Publié le 16/11/2016 - 17:09
Mis à jour le 17/11/2016 - 17:12

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, défendra « sans relâche les intérêts agricoles » de la France, écrit-il mercredi dans une lettre ouverte aux agriculteurs, message qu’il a ensuite délivré tout au long d’un déplacement sur le thème de la ruralité dans l’Yonne.

 ©
©

Présidentielle 2017

À la veille du dernier débat télévisé et à quatre jours du premier tour, Alain Juppé s'est rendu à Saint-Loup-d'Ordon et à Saint-Julien-du-Sault, accueilli par le sénateur Jean-Baptiste Lemoyne, ex-copéiste.

"Mon engagement est clair : je défendrai sans relâche nos intérêts agricoles et donc ceux qui les portent, agriculteurs et salariés de l'agriculture et de l'industrie agroalimentaire", a réaffirmé le maire de Bordeaux dans son courrier rendu public mercredi.

Depuis l'élection surprise du républicain Donald Trump à la présidence des États-Unis, Alain Juppé a évoqué régulièrement deux France à "réconcilier", une "à l'aise dans la mondialisation" et l'autre qui "souffre". Il récidive dans les Échos mercredi : "Il y a une autre France que je n'ignore pas et que je connais mieux que ceux qui parlent beaucoup du métro sans jamais le prendre. C'est la France des quartiers, de la ruralité, du chômage de masse, qui a peur de la mondialisation, qui se rétracte", affirme-t-il.

Après avoir délivré une réaction à la candidature d'Emmanuel Macron, "un problème pour la gauche", Alain Juppé a martelé ses priorités pour la ruralité au cours d'une table ronde à Saint-Loup-d'Ordon: le numérique, les services publics, l'agriculture.

"Cette façon de balancer de Paris des règles sur tout le territoire, il va falloir s'affranchir de tout cela", a-t-il aussi lancé, après avoir parlé médecine, aide à domicile, artisanat, apprentissage, insertion.... Il a ensuite visité une exploitation agricole (lait, céréales) avant une autre table ronde avec des agriculteurs. "Ah si vous pouviez supprimer le truc Fillon là sur la feuille de paie", lui glisse, en évoquant la complexité des déclarations, le responsable de l'exploitation. Rire du maire de Bordeaux.

Il a achevé sa tournée dans l'Yonne par une réunion publique, en présence de l'ancien ministre Jean-Pierre Soisson et a réitéré au passage ses critiques envers Emmanuel Macron. "Aujourd'hui c'est la Saint-Macron", a-t-il ironisé.

Avant de finir en écoutant la Marseillaise puis la chanson "La Foule" de Piaf, chantée par une artiste du cru. "J'ai entendu Piaf chanter cette chanson, mais c'était il y a des décennies", a-t-il commenté.

Alain Juppé tiendra son dernier meeting vendredi soir à Lille.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

primaire républicains

F. Fillon candidat à la présidentielle : Paul Mumbach est encore plus “déterminé” à se présenter en 2017

Suite a? la victoire de Franc?ois Fillon a? la primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016, le candidat à la présidentielle Paul Mumbach affirme que « ma de?termination a? me pre?senter a? la prochaine pre?sidentielle est plus grande encore afin notamment d’y faire entendre la voix des maires en cole?re et celle des territoires face aux partis politiques. »

Pour Cédric Perrin, François Fillon dispose du programme “le plus sérieux et le plus audacieux”

Ce?dric Perrin, se?nateur du Territoire de Belfort et pre?sident du comite? de?partemental de soutien a? Franc?ois Fillon se fe?licite de sa victoire a? l’occasion de cette primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre 2016. Selon lui, le candidat LR à la présidentielle 2017 « dispose du programme le plus sérieux et le plus audacieux pour remettre la France sur les bons rails ».

“François Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national” selon Jacques Grosperrin

Le second tour de l’élection primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016 a choisi François Fillon comme candidat à la présidentielle qui se déroulera au printemps 2017. Pour Jacques Grosperrin, sénateur LR du Doubs et soutien de François Fillon, « l’heure est au rassemblement » et « F. Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national »… 

Primaire de la droite et du centre – second tour from maCommune.info on Vimeo.

Éric Alauzet : ” la gauche et l’écologie n’ont d’autres choix qu’une large primaire”

Le député du Doubs Éric Alauzet parle d’un résultat « sans appel » pour François Fillon qui doit sonner « comme un sévère avertissement en direction de la Gauche et de l’Écologie avec le risque d’une fragmentation et en conséquence d’une élimination au soir du premier tour de l’élection présidentielle« 

Primaire de la droite dans le Doubs : “10% d’électeurs supplémentaires par rapport au premier tour à midi”

Le second tour de l’élection primaire de la droite et du centre se déroule à France ce dimanche 27 novembre 2016. Au bureau de vote du Kursaal à Besançon, à midi, 308 personnes avaient glissé leur bulletin de vote dans l’urne pour élire le candidat à la présidentielle entre Alain Juppé et François Fillon…

Politique

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Législatives : les élus LR et de l’Union de la droite, du centre du Département du Doubs refusent ”clairement” le ralliement avec le RN

Dans un communiqué du mardi 11 juin 2024, le groupe majoritaire Les Républicains et apparentés du groupe Union de la droite, du centre et de la Société civile du conseil départemental du Doubs, dont la présidente Christine Bouquin, demandent une réunion du bureau de LR pour refuser ”clairement” la proposition d’Eric Ciotti.

Législatives : PS, PCF, EELV et LFI veulent “des candidatures uniques” dans “chaque circonscription” au premier tour

Le Parti socialiste, le Parti communiste, les Ecologistes et La France insoumise ont indiqué vouloir "soutenir des candidatures uniques dès le premier tour" des élections législatives, dans un communiqué également signé par Place publique, ou Générations. Pour rappel les élections législatives se dérouleront le 30 juin et 7 juillet 2024.

Les Républicains s’allie au RN : à Besançon, des élu(e)s démissionneront si Eric Ciotti reste en place

Nouveau tremblement de terre mardi 11 juin 2024 : le président du parti de droite Les Républicains a annoncé son ralliement au Rassemblement national dans la course aux élections législatives dont le premier tour est prévu le 30 juin. À Besançon, Ludovic Fagaut, chef du groupe LR Besançon maintenant au conseil municipal et premier vice-président du Département du Doubs, dit ne pas "cautionner les orientations d'Eric Ciotti".

Législatives : “Nous avons besoin d’une alliance” avec le RN, affirme le patron de LR Eric Ciotti

Le patron de LR Eric Ciotti a provoqué mardi 11 juin 2024 un coup de théâtre en annonçant que la droite avait "besoin d’une alliance" pour les législatives du 30 juin avec le Rassemblement national, un accord inédit avec l’extrême droite rejeté immédiatement par de nombreux dirigeants de son parti.

Législatives 2024 : ”L’urgence est de répondre à la désespérance et à la rupture de confiance” selon Anne Vignot

Dans un communiqué 10 juin 2024, la maire de Besançon EELV, Anne Vignot, fait un ”constat dramatique” suite aux résultats des élections européennes françaises au cours desquelles le Rassemblement national ressort victorieux. L’élue appelle à ”une majorité pour le progrès social et écologiste, par l’union des forces de gauche.”

Sondage – Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale ?

Directement après l’annonce des résultats des élections européennes ce dimanche 9 juin 2024 où le RN est arrivé largement en tête, le chef de l’État a pris la décision de dissoudre l’Assemblée nationale afin de "redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote". Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron ? C’est notre sondage de la semaine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.72
peu nuageux
le 13/06 à 0h00
Vent
0.51 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
83 %