Juppé défendra "sans relâche les intérêts agricoles"

Publié le 16/11/2016 - 17:09
Mis à jour le 17/11/2016 - 17:12

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, défendra "sans relâche les intérêts agricoles" de la France, écrit-il mercredi dans une lettre ouverte aux agriculteurs, message qu'il a ensuite délivré tout au long d'un déplacement sur le thème de la ruralité dans l'Yonne.

juppe.jpg
Visite d'une exploitation agricole dans l'Yonne ©Twitter Alain Juppé

Présidentielle 2017

À la veille du dernier débat télévisé et à quatre jours du premier tour, Alain Juppé s'est rendu à Saint-Loup-d'Ordon et à Saint-Julien-du-Sault, accueilli par le sénateur Jean-Baptiste Lemoyne, ex-copéiste.

"Mon engagement est clair : je défendrai sans relâche nos intérêts agricoles et donc ceux qui les portent, agriculteurs et salariés de l'agriculture et de l'industrie agroalimentaire", a réaffirmé le maire de Bordeaux dans son courrier rendu public mercredi.

Depuis l'élection surprise du républicain Donald Trump à la présidence des États-Unis, Alain Juppé a évoqué régulièrement deux France à "réconcilier", une "à l'aise dans la mondialisation" et l'autre qui "souffre". Il récidive dans les Échos mercredi : "Il y a une autre France que je n'ignore pas et que je connais mieux que ceux qui parlent beaucoup du métro sans jamais le prendre. C'est la France des quartiers, de la ruralité, du chômage de masse, qui a peur de la mondialisation, qui se rétracte", affirme-t-il.

Après avoir délivré une réaction à la candidature d'Emmanuel Macron, "un problème pour la gauche", Alain Juppé a martelé ses priorités pour la ruralité au cours d'une table ronde à Saint-Loup-d'Ordon: le numérique, les services publics, l'agriculture.

"Cette façon de balancer de Paris des règles sur tout le territoire, il va falloir s'affranchir de tout cela", a-t-il aussi lancé, après avoir parlé médecine, aide à domicile, artisanat, apprentissage, insertion.... Il a ensuite visité une exploitation agricole (lait, céréales) avant une autre table ronde avec des agriculteurs. "Ah si vous pouviez supprimer le truc Fillon là sur la feuille de paie", lui glisse, en évoquant la complexité des déclarations, le responsable de l'exploitation. Rire du maire de Bordeaux.

Il a achevé sa tournée dans l'Yonne par une réunion publique, en présence de l'ancien ministre Jean-Pierre Soisson et a réitéré au passage ses critiques envers Emmanuel Macron. "Aujourd'hui c'est la Saint-Macron", a-t-il ironisé.

Avant de finir en écoutant la Marseillaise puis la chanson "La Foule" de Piaf, chantée par une artiste du cru. "J'ai entendu Piaf chanter cette chanson, mais c'était il y a des décennies", a-t-il commenté.

Alain Juppé tiendra son dernier meeting vendredi soir à Lille.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

primaire républicains

F. Fillon candidat à la présidentielle : Paul Mumbach est encore plus « déterminé » à se présenter en 2017

Suite a? la victoire de Franc?ois Fillon a? la primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016, le candidat à la présidentielle Paul Mumbach affirme que "ma de?termination a? me pre?senter a? la prochaine pre?sidentielle est plus grande encore afin notamment d’y faire entendre la voix des maires en cole?re et celle des territoires face aux partis politiques."

Pour Cédric Perrin, François Fillon dispose du programme « le plus sérieux et le plus audacieux »

Ce?dric Perrin, se?nateur du Territoire de Belfort et pre?sident du comite? de?partemental de soutien a? Franc?ois Fillon se fe?licite de sa victoire a? l’occasion de cette primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre 2016. Selon lui, le candidat LR à la présidentielle 2017 "dispose du programme le plus sérieux et le plus audacieux pour remettre la France sur les bons rails".

« François Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national » selon Jacques Grosperrin

Le second tour de l'élection primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016 a choisi François Fillon comme candidat à la présidentielle qui se déroulera au printemps 2017. Pour Jacques Grosperrin, sénateur LR du Doubs et soutien de François Fillon, "l'heure est au rassemblement" et "F. Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national"… 

Primaire de la droite et du centre - second tour from maCommune.info on Vimeo.

Éric Alauzet :  » la gauche et l’écologie n’ont d’autres choix qu’une large primaire »

Le député du Doubs Éric Alauzet parle d'un résultat "sans appel" pour François Fillon qui doit sonner "comme un sévère avertissement en direction de la Gauche et de l’Écologie avec le risque d’une fragmentation et en conséquence d’une élimination au soir du premier tour de l’élection présidentielle"

Alain Chrétien : « François Fillon est une chance pour la France »

Le député-maire LR de Vesoul se réjouit de cette  victoire "sans conteste" de François Fillon au second tour de cette Primaire de la droite et du centre marque de ce dimanche 27 novembre 2016. Alain Chrétien, qui soutenait Bruno Lemaire au premier tour de la Primaire, estime que François Fillon saura engager les réformes indispensables pour la France.

Politique

Covid-19: Castex au front, nouveaux couvre-feux en perspective

"L'heure est grave", au point que Jean Castex remonte ce jeudi 22 octobre 2020 en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef. 54 départements seront à leur tour contraints de respecter un couvre-feu à partir de vendredi minuit. Dans la région, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et le Jura sont concernés...    

Le groupe RN demande à Marie-Guite Dufay de donner le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de Bourgogne Franche-Comté

Dans une lettre du 22 octobre 2020, Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté demande à la présidente de région de donner le nom de Samuel Paty à l'un des 129 lycées de la région et l'organisation d'une exposition des caricatures de Charlie Hebdo à Dijon.  

Permanence vandalisée à Besançon : la fédération du Doubs du Parti communiste porte plainte contre le syndicat UNI

Dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 octobre 2020, la permanence de la fédération du Doubs du Parti communiste à Besançon a été dégradée avec des affiches de l’UNI, le syndicat étudiant connu en région parisienne et qui tente de se réimplanter depuis peu à Besançon. Le PCF a décidé de porté plainte contre ce syndicat pour que "toute la lumière soit faite sur cette événement et que toutes et tous les responsables soient confondus."

Ferrand « souhaite » un report des élections régionales

Le président LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dit mercredi "souhaiter" un report des élections régionales prévues en mars, estimant qu'il sera impossible de faire campagne correctement en raison de l'épidémie de Covid-19. La décision doit être prise fin 2020 - début 2021.

Rebond de l’épidémie de Coronavirus : « Il nous reste trois semaines pour agir »

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.
EN DIRECT | Conférence de presse sur les mesures de lutte contre la COVID-19.

EN DIRECT | Au lendemain des annonces du président de la République, je m’exprime sur l’application des mesures destinées à lutter contre la COVID-19.

Publiée par Jean Castex sur Jeudi 15 octobre 2020

Covid-19 : un nouveau tour de vis qui concerne toute la France…

Commerces fermés de 21h à 6h dans neuf métropoles, attestations de déplacement et aides aux entreprises... Au lendemain de l'annonce choc d'un couvre-feu par Emmanuel Macron, le gouvernement a détaillé le tour de vis des nouvelles mesures prises pour lutter contre l'épidémie.

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.

Report des régionales ? B. Retailleau réclame une décision fin 2020, A. Genevard invite à être « imaginatif »

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, attaché au "respect du calendrier électoral", a demandé mercredi 14 octobre 2020 qu'une décision soit arrêtée en "fin d'année" ou "tout début" 2021 sur un éventuel report des élections régionales et départementales à cause de la crise du Covid-19. De son côté, la députée du Doubs et vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard déclare qu'il est encore trop tôt et met en garde contre de "possibles calculs politiciens" de la majorité présidentielle derrière un éventuel report.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.52
légère pluie
le 26/10 à 21h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
97 %

Sondage