L’absence de plaintes au CHRU de Besançon est "partiellement faux" selon le professeur Humbert

Publié le 22/03/2017 - 10:25
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:49

Suite à notre article de ce mardi 21 mars 2017 dans le quel la direction du CHRU de Besançon indique qu’elle n’a reçu « aucune plainte » de patients, le professeur Philippe Humbert réaffirme ce 22 mars que le CHRU de Besançon un « manque de transparence » au niveau de la communication avec les patients en chimiothérapie et précise que l’absence de plaintes est « partiellement faux ».

 ©
©

Le professeur explique que les malades ont adressés de nombreuses lettres à la direction ainsi qu’à l’agence de santé et n’ont, pour plusieurs, reçu aucune réponse. Selon le Parisien, une dénomée Myriam, dont le mari est décédé d'un cancer, a adressé deux courriers aux autorités et a "ressenti un certains mépris". La directrice générale, avait en janvier 2016, adressé un courrier à tous les médecins du service dermatologie et l’avait confirmé devant le conseil de surveillance du 26 janvier 2016 selon le professeur Humbert. Le verdict tombera en fin de semaine avec le rapport de l’Agence Régionale de Santé.

Un conflit d’intérêt ?

Le professeur Humbert pointe l’éventualité d’un conflit d’intérêt : "Parmi les nombreuses missions de l'agence de santé figure celle de valider les procédures thérapeutiques du cancer. Or c'est la même agence qui fait l'enquête. Il y a un grave conflit d'intérêt qui ne devrait pas exister à ce niveau puisque l'agence a validé des procédures que l'enquête qu'elle fait elle-même confirment être non conformes."

"La charte du CHU veut qu'il soit transparent"

"Le manque de transparence semble clair au sein du service dermatologie" selon le professeur Humbert qui pose la question : "La charte du CHU veut qu'il soit transparent et qu'il donne toutes les informations aux malades. Pourquoi la direction n'a-t-elle pas prévenu chacun des malades pour lesquels les réunions de Concertation pluridisciplinaires n'ont pas été valides ?".

Il ajoute que cette affaire "entrave la poursuite des activités de recherche du centre de recherche dermatologique. Ceci est inacceptable".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

humbert

Procès en diffamation contre le professeur Humbert : renvoi ce 26 septembre 2018

L'avocat du Pr Humbert, maître Uzan, a prévenu le tribunal que ses explications pour la défense de son client prendront "un minimum de 3 heures". • Le procès en diffamation intenté par le CHRU de Besançon à l’encontre du professeur Humbert qui devait se dérouler le 11 juillet dernier à Besançon est renvoyé ce mercredi 26 septembre 2018.

Justice : la décision du procès en diffamation contre le professeur Humbert attendue ce mercredi

Le procès en diffamation intenté par le CHRU de Besançon à l’encontre du professeur Humbert se déroulera ce mercredi 11 juillet 2018 à Besançon. Une plainte avait été déposée par l’hôpital le 24 mars 2017. Le Professeur Humbert avait relevé « des dysfonctionnements » et s’était estimé « victime d’harcèlements » à son tour de la part du CHRU.

Philippe Humbert « déplore » que des poursuites soient engagées à son encontre par l’ARS

L’ancien chef du service dermatologie du CHRU de Besançon « déplore » jeudi 23 mars 2017, les poursuites engagées contre sa personne suite à l’annonce mercredi 22 mars du rapport de l’Agence Régionale de la santé sur les précédentes accusations de « manquement aux procédures » sur des patients en Chimiothérapie.

Santé

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.23
ciel dégagé
le 29/06 à 21h00
Vent
1.43 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
37 %

Sondage