La faïencerie Sarreguemines conserve 68 salariés lors de sa reprise par Bowden Services

Publié le 11/01/2016 - 15:51
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:31

Le tribunal de commerce de Mâcon a prononcé ce lundi 11 janvier 2016 la cession de la faïencerie Sarreguemines, basée à Digoin (Saône-et-Loire) et en dépôt de bilan depuis juin 2015, au groupe Bowden Services, dirigé par Jean-Maurice Schmidt.

 ©
©

68 emplois conservés sur 123

Sur les 123 salariés actuels, le groupe Bowden Services prévoit de
conserver 68 emplois, selon le représentant du syndicat CGT, Walter Zampa. Se disant "soulagé pour les salariés et le maintien de l'activité à Digoin", commune d'environ 8.500 habitants, M. Zampa a estimé que M. Schmidt était une "personne sérieuse, qui avait déjà redressé d'autres entreprises".

Decomep et Caddie

L'industriel Jean-Maurice Schmidt avait notamment repris, en 2014,
l'équipementier automobile Decomep - rebaptisé Saviplast 52 - en Haute-Marne, via sa holding Ambemar. Il avait également déposé une offre de reprise pour le fabricant de chariots de supermarchés Caddie mais la justice lui avait préféré une offre concurrente. 

Déjà repris en 2009

Selon le syndicaliste, la faïencerie a pâti d'une "mauvaise gestion de Dudson", groupe britannique spécialisé dans l'art de la table qui avait repris l'entreprise en 2009. "Ils n'ont pas tenu leurs engagements sur les volets commerciaux et industriels, notamment les investissements pour le maintien de l'outil industriel", a-t-il ajouté.

Depuis 1876

L'histoire de la faïencerie Sarreguemines, à la frontière allemande, remonte à la fin du XVIIIe siècle, l'usine de Digoin ayant été créée en 1876. Tandis que Digoin a conservé la fabrication de vaisselle pour la restauration collective, l'usine de Sarreguemines s'était spécialisée dans le carrelage avant de mettre la clef sous la porte en février 2007.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Connaissez-vous le Livret Engagé Sociétaire du Crédit Agricole Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • Le Crédit Agricole s’engage ! Il offre la possibilité à ses clients sociétaires de devenir acteurs des grandes transitions climatiques, agricoles et sociétales à chaque instant et quels que soient leurs moyens, grâce au Livret Engagé Sociétaire.

Plusieurs quartiers de Besançon seront plongés dans le noir à partir du 30 novembre

Dans le but de faire face à l’envolée des prix de l’énergie et à la gravité de la crise énergétique, la Ville de Besançon a lancé un "Plan de sobriété énergétique" qui impose des actions immédiates et d'ampleur inédite. À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontins…

L’État propose une aide jusqu’à 1.500€ pour remplacer une chaudière à fioul

INFO PRATIQUE • Une aide supplémentaire pouvant atteindre 1.500€ est accordée aux ménages qui remplacent leur chaudière au fioul par un système de chauffage plus respectueux de l’environnement (pompe à chaleur, système à énergie solaire, chaudière biomasse...). Instaurée par un arrêté publié au Journal officiel du 28 octobre 2022, cette prime supplémentaire, appelée "Coup de boost fiou", est temporaire.

Flambée des coûts de production : la CMA souhaite accompagner les entreprises et les artisans

La forte hausse des matières premières, des fournitures, de la masse salariale et de l’énergie affecte de nombreuses trésoreries. Afin d’apporter de l’aide, la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) de la région Bourgogne-Franche-Comté se dit mobilisée pour accompagner les artisans et entreprises en difficultés.

Départ de Vallourec de la Côte-d’Or : Marie-Guite Dufay déplore " un gâchis humain et industriel "

La direction de l’entreprise Vallourec Umbilicals a annoncé, ce jeudi 23 novembre 2022, la fermeture du site de Venarey-les-Laumes, en Côte-d’Or. Plus de cinquante emplois sont ainsi menacés. La présidente de Région Marie-Guite Dufay déplore "un gâchis humain et industriel".

Sochaux : l’usine Stellantis confrontée à " d’importants problèmes logistiques "

L'usine Stellantis de Sochaux, confrontée à d'importants problèmes logistiques dans l'expédition de ses véhicules, est contrainte de stocker une partie de ses voitures sur l'aérodrome désaffecté de Lure-Malbouhans, en Haute-Saône, à une quarantaine de km du site industriel, a appris l’AFP auprès de la direction.

Eliad recrute des aides à domicile (h/f) en CDD pour les vacances de Noël

OFFRE D'EMPLOI • Afin de compléter ses équipes durant les vacances de Noël, du 17 décembre 2022 au 3 janvier 2023, Eliad recrute une soixantaine d’aides à domicile (h/f) en CDD, à temps plein ou partiel, sur tout ou partie des vacances en fonction des disponibilités des candidats.
 
 

Black Friday : attention aux arnaques…

Cette année, le Black Friday, cette opération commerciale venue d’outre Atlantique, se déroulera le 25 novembre 2022 en France, mais dure pendant plusieurs jours avant le jour J. De très nombreuses enseignes et marques de produits en tous genres proposent des prix cassés par SMS, mail, réseaux sociaux… à un mois de Noël. L’État met en garde contre les arnaques.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.35
légère pluie
le 28/11 à 12h00
Vent
4.37 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
96 %