L'abandon de la Grande bibliothèque et de l'aménagement de la RN57 serait "terrible" selon les élus de Besançon Maintenant

Publié le 28/12/2020 - 15:03
Mis à jour le 24/02/2021 - 11:07

Sur différents médias locaux, la présidente de Grand Besançon Métropole Anne Vignot suppose l’abandon de deux grands projets : la grande bibliothèque à Chamars et l’aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis. Pour les élus de la droite et du centre au conseil municipal, l’abandon de ces deux projets « affaiblirait durablement l’attractivité ».

RN57 © Alexane Alfaro
RN57 © Alexane Alfaro

Les élus de Besançon Maintenant, dont le chef de file est Ludovic Fagaut, rappellent dans un communiqué que la Grande bibliothèque comme le plan d'aménagement de la RN57 font partie du projet de territoire "Action Grand Besançon", document-cadre pour la stratégie de développement de Grand Besançon Métropole et officiellement adopté à l'unanimité par les conseillers communautaires, dont Anne Vignot le 29 juin 2018.

"C’est affaiblir durablement l’attractivité du Grand Besançon. C’est affaiblir notre territoire"

Pour ces élus de la droite et du centre, "ce double abandon serait terrible pour le Grand Besançon, qui prendrait un retard considérable vis- à-vis des autres territoires français". Et d'ajouter: "Il mettrait à mal notre université et notre attractivité économique. Ces incertitudes font que notre collectivité risque de passer à côté des mannes financières (État, Région, fonds européens) dont nous avons pourtant bien besoin. Abandonner ces deux projets structurants, c’est affaiblir durablement l’attractivité du Grand Besançon. C’est affaiblir notre territoire."

Suite à ces annonces, les élus de Besançon Maintenant se posent plusieurs questions : "Est-ce le début d’un « détricotage » des grands projets votés dans le Projet de Territoire ? Que veut vraiment la Maire-Présidente ? Quelle est sa véritable vision pour le Grand Besançon ? Est-ce une vision guidée par la « décroissance » économique ?"

Deux projets "essentiels"

Ils refusent que le Grand Besançon "prenne le chemin de la décroissance, car il mène à la route du déclin et du déclassement" et réaffirment leur appel à poursuivre ces deux projets qu'ils qualifient d'"essentiels".

1 Commentaire

Vignot et son équipe : démission ! Vous nous conduisez au néant .
Publié le 28 décembre 2020 à 20h26 par Joël Coquard • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

2 x 2 voies RN 57 Micropolis Beure

RN 57 Beure Micropolis : comment contribuer à l’enquête publique ?

Du 28 février au 31 mars 2022, une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) des travaux et la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme de Besançon laisse la parole aux habitants. Si tout se déroule comme prévu, le chantier du trait d’union entre les boulevards et le rond-point de beure pourrait démarrer fin 2024.

Trait d’union Micropolis – Beure : et maintenant, place au financement

Jean-François Colombet, a présidé mercredi  10 novembre 2021 le comité de pilotage lié au dossier de l’achèvement de la RN 57 et de la mise en 2 x 2 voies entre les boulevards de Besançon et le rond-point de Beure. Le préfet du Doubs  réunira l’ensemble des financeurs potentiels du projet d’ici trois semaines.

Poids lourds en transit sur la RN 57 : la préfecture demande le retrait de l’arrêté municipal de Besançon

La préfecture du Doubs a demandé ce mardi 29 juin 2021 le retrait de l’arrêté pris la semaine dernière par la maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, afin d’interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur les principaux axes de la ville.

F. Charvier et É. Alauzet soutiennent le doublement de la RN 57

"Indispensable !" • Les deux députés LREM du Doubs signent une tribune ce jeudi 24 juin 2021 en faveur du doublement des 3,7 km de la RN 57 entre les boulevards de Besançon jusqu’à Beure alors que le projet d’aménagement sera soumis au vote le 28 juin lors du prochain conseil communautaire de Grand Besançon Métropole.

Anne Vignot interdit le transit poids lourd sur la RN 57 à Besançon  

La maire EELV de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville, en mettant en avant les « risques » et les « nuisances » engendrés par le transit des camions.

Politique

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenueà quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.57
couvert
le 17/06 à 15h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
63 %