Alerte Témoin

Lait : le ministre de l'agriculture demande à l'Europe de stocker ses excédents

Publié le 09/04/2020 - 09:20
Mis à jour le 28/04/2020 - 11:17

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume demande que l'Union européenne aide à "stocker" le lait produit en excédent dans toute l'Union européenne afin d'alléger le poids de la crise du coronavirus sur les épaules des producteurs et de l'industrie laitière.

vache_aissey.jpg
© La Ferme d'Aïssey

"Nous avons travaillé à la réduction de la production de lait et nous demandons à l'Union européenne de prendre ses responsabilités, aujourd'hui, il faut absolument la possibilité de stocker, de stocker du lait en poudre" a déclaré le ministre mercredi lors d'un point presse à la sortie du conseil des ministres à Paris.

"Nous sommes dans une crise extraordinaire au sens de pas ordinaire" a-t-il dit. "Et dans une crise qui n'est pas ordinaire, il faut des réponses qui ne sont pas ordinaires" a-t-il ajouté. "Avec ma collègue ministre de l'Agriculture et de l'alimentation allemande nous allons travailler pour faire bouger la commission pour qu'il y ait des mesures de marché européenne pour aider chaque État-membre à s'en sortir" a-t-il ajouté.

Le mois d'avril correspond traditionnellement chaque année à un pic de production laitière en Europe, le premier producteur laitier du monde, mais cette année, en raison de la crise du coronavirus et des confinements décidés partout, la plupart des marchés traditionnels se sont effondrés (restauration, marchés de plein air etc.) même si une partie a été compensée par une augmentation des ventes de produits laitiers dans la grande distribution.

Résultat, les cours du lait s'effondrent et dans plusieurs pays, des producteurs sont contraints de jeter leur lait, faute de débouché.

Plafonner la production et indemniser les producteurs

La tonne de poudre de lait écrémé, un des baromètres du marché mondial, qui cotait 2.200 euros la semaine dernière (contre 2.600 euros au cours des six derniers mois) est tombée à quelque 2.000 euros cette semaine, a signalé à l'AFP le Belge Erwin Schöpges, président du European Milk Board, qui regroupe les producteurs laitiers de seize pays européens.

"Il faut absolument plafonner la production en Europe et indemniser les producteurs" a-t-il demandé, se déclarant "absolument opposé" à la constitution de stocks européens qui vont "peser" pendant de longs mois sur les cours et les épaules des producteurs.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vos questions confinement

Oui, vous pouvez aller laver votre voiture…

MISE À JOUR CE 30 AVRIL 2020 •

Suite aux mesures de confinement mises en place par le gouvernement jusqu'au 11 mai 2020, vous avez été plusieurs à nous demander s'il était possible ou non d'aller laver sa voiture. A partir de ce 30 avril 2020, il est désormais possible de se rendre dans une centre de lavage en cochant la case "Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées".

Question confinement – Sera-t-il possible de célébrer les mariages après le 11 mai ?

De nombreux couples ont choisi de se marier pendant cette belle saison qu'est le printemps, mais l'épidémie du covid-19 bouleverse le calendrier... A partir du 11 mai, date du lever progressif du confinement, sera-t-il possible de célébrer des mariages ? Réponses de la préfecture du Doubs…

Confinement : pouvez-vous vous rendre dans votre jardin ?

Questions - réponses • De nombreux internautes nous posent des questions liées à l'activité de jardinage. Lorsque le jardin jouxte le lieu d'habitation, pas de problème. En revanche, Quid des jardins familiaux ou partagés ? Et concernant la distance ? La préfecture du Doubs répond à vos questions…

Respirer un air plus sain , boire, manger et bouger : quelques conseils pour mieux vivre le confinement

En cette période de confinement, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté rappelle quelques règles d’hygiène. Aérer son logement, bouger un peu, veiller à son alimentation sont quelques conseils pour que la vie de confiné rime aussi avec santé !

Le Bio bondit durant le confinement...

En forte croissance • Avec le confinement le dynamisme des produits bio s'est accéléré. Dans les supermarchés, la hausse de vente de produits bio a augmenté d'environ 45 % durant les deux premières semaines de confinement. A l'heure des repas à la maison, les Français regardent de plus près le contenue de leurs assiettes. La part de l'alimentation bio n'a jamais été aussi élevée. Plus qu'un phénomène, une véritable tendance de fond. Mais que faut-il penser de l'alimentation bio. Les réponses de Jean-Pierre Courtejaire de l'UFC Que Choisir du Doubs.

Economie

DS Automobiles lance une nouvelle gamme de véhicules électriques !

PUBLI-INFO • En réponse aux nouvelles exigences environnementales et en lien avec la volonté de la clientèle à vouloir rouler plus propre, DS Automobiles lance sa ligne E-Tense avec le DS 3 Crossback 100% électrique et le DS 7 Crossback 4x4 hybride rechargeable. Rendez-vous dans le store DS au 228 rue de Dole à Besançon pour découvrir ces nouveaux véhicules résolument dans l’air du temps !

Besançon : quels restaurants et magasins alimentaires continuent la vente à emporter et en livraison ?

MISE A JOUR LE 30 MAI • Plus que quelques jours en attendant la réouverture les cafés et des restaurants prévue le 2 juin 2020 ! En attendant, voici les restaurants et autres camions-pizza proposant la vente à emporter et en livraison. Voici notre liste mise à jour régulièrement...

Réouverture le 2 juin : à quoi ressembler boire un verre et manger un morceau dans les cafés et les restos ?

Selon les annonces du Premier ministre le 28 mai, les restaurants et cafés dans les départements "verts" dont la Bourgogne Franche-Comté rouvriront au public à partir du 2 juin. Nous nous sommes procurés des documents officiels envoyés aux gérants de bars et restaurants pour connaître les mesures obligatoires qu'ils doivent prendre et les attitudes attendues des clients qui les fréquenteront...

La Bourgogne-Franche-Comté a voté un plan de relance pour le secteur du tourisme

La Région Bourgogne-Franche-Comté poursuit ses mesures dans le cadre de la crise économique provoquée par l’épidémie de Covid-19. Alors que le pays est entré dans une phase de déconfinement progressif, le Conseil régional se dit pleinement mobilisé pour initier et amplifier les dispositifs destinés à soutenir tous les secteurs de l’économie. Vendredi 29 mai, réunis en commission permanente, les élus régionaux ont voté un vaste plan de relance en faveur du tourisme.

Besançon : la Grande braderie d’été est annulée

Après avoir un temps étudié le report de la braderie d’été du 3 et 4 juillet au dernier weekend d’août, le discours du Premier ministre du 28 mai interdisant tous les rassemblements de plus de 5000 personnes jusqu’en septembre, oblige l'Union des commerçants de Besançon à annuler son évènement, apprend-on dans un communiqué de ce vendredi 29 mai 2020.

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."

Bourgogne : La Compagnie des Ateliers Peyrache, candidat à la reprise de l’entreprise Gerbe

La Compagnie des Ateliers Peyrache (LCAP), groupe textile français dirigé par Ludovic et Corinne Gaudic, est candidat à la reprise de Gerbe, selon un communiqué du 28 mai 2020. L’entreprise bourguignonne de confection de collants et bas pour femmes hauts-de-gamme avait été reprise par un groupe chinois en 2015. Au début de la crise du coronavirus, ce récent propriétaire a abandonné l'entreprise qui est en redressement judiciaire depuis le 14 avril.

Camaïeu placé en redressement judiciaire

Victime directe, selon la direction, de la crise du Covid-19, l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, spécialiste de l'habillement féminin qui emploie 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix (Nord) a été placée mardi 27 mai 2020 en redressement judiciaire. Pour rappel, la ville de Besançon compte deux boutiques.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.92
ciel dégagé
le 02/06 à 3h00
Vent
0.88 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune