Alerte Témoin

Handicap : un petit coup de pouce pour le minibus de l'espoir…

Publié le 15/02/2018 - 07:45
Mis à jour le 15/02/2018 - 15:33

L'association Imédi Handicap, créée fin 2014 à Besançon, organise un voyage en "minibus de l'espoir" cette année 2018 pour emporter du matériel médical spécifique en Géorgie à destination de 115 enfants en situation de handicap. Là-bas, ils ne reçoivent aucun soin spécifique ni ne possèdent de matériel adapté…

L'association souhaite proposer aux 115 enfants en situation de handicap de Shakhévi et des environs, du matériel spécifique qui n'existe pas ou si peu en Géorgie. À bord d'un minibus, Imédi Handicap veut transporter tout le matériel nécessaire à ces enfants en difficulté. "Concrètement, nous avons maintenant plusieurs mètres cubes de fauteuils roulants, verticalisateurs, sièges-coques, chaussures orthopédiques, corsets-sièges et poussettes handicap à emporter en Géorgie", précise l'association.

Elle ajoute également que "Tout ceci n’est pas réutilisé en France. Dans cette vallée éloignée où les infrastructures manquent cruellement, entre rien du tout, ou des équipements spécifiques handicap « pas tout à fait aux bonnes dimensions », tout est bon à prendre pour être modifié, adapté aux besoins de chaque enfant." 

2 600€ pour le voyage 

Imédi Handicap a besoin de la somme de 2 600€ pour réaliser ce voyage en minibus en Géorgie. Pourquoi ? L'association énumère :

  • Carte grise du minibus = 210 €
  • Assurance pour 1 an = 360 €   
  • Révision avant le départ =  400 €
  • Carburant = 900 €                       
  • Vignettes et péages =  320 €                       
  • Achat et envoi des contreparties = 200 €
  • Rétribution Ulule = 210 €

Pour faire un don, aller sur la plateforme de financement participatif : fr.ulule.com/le-minibus-de-lespoir

Un centre d'accueil bientôt à Shuakhévi ouvert pour ces enfants… 

Grâce à son développement, l'association Imédi Handicap a pu jusqu'à maintenant venir en aide à plus d'une centaine d'enfants géorgiens, dans le district de Shuakhévi. Dans cette région pauvre et montagneuse d'Adjarie, "il n'y a pas de professionnels du handicap sur place, aucun centre d'accueil, pas de scolarisation (seulement 15 enfants partiellement intégrés) et pas d'autres choix pour consulter un kinésithérapeute, un orthophoniste ou un psychomotricien que de descendre à Batumi (à 1 heure et demie de mauvaises routes) ou à Tbilissi (mauvaise route et plus de 5 heures de train)", explique l'association bisontine.

Actuellement, elle oeuvre avec les autorités locales et un centre d'accueil ouvrira en 2018. 

Infos + 

  • "Imédi" signifie "espoir" en géorgien. Il s'écrit ?????. 
  • Imédi Handicap souhaite également faire de ce voyage "une opération de sensibilisation pour attirer l’attention sur les disparités entre ici et là-bas" :

Domaine du handicap
Domaine du recyclage, du gaspillage
Préservation de notre environnement

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le plan Ségur inclut « tout le monde », y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.

Essayage, nombre de clients, masques… : comment s’organisent les grands magasins de prêt-à-porter ?

Depuis lundi 11 mai, les Franc-Comtoises et les Francs-Comtois peuvent circuler librement dans leur département respectif et à moins de 100 km sans attestation. Ils peuvent donc faire du shopping tout en respectant les règles sanitaires indispensables à la lutte contre la propagation du covid-19. Quelles sont les mesures prises par les grands magasins de vêtements ? Nous nous sommes procurés un document distribué dans tous les magasins d'une grande chaîne française de prêt-à-porter pour homme.

Covid-19 : l’application StopCovid pourrait être disponible à partir de ce week-end

StopCovid est une application de traçage de contacts pour smartphones voulue par le gouvernement dans le plan global de déconfinement dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. L’utilisation de l’application fera l’objet d’un débat et d’un vote au Parlement ce mardi 26 mai. À l’issue, le gouvernement pourra décider du lancement de l’application qui pourrait être ce week-end des 30 et 31 mai.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.2
ciel dégagé
le 31/05 à 9h00
Vent
4.92 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
54 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune