Législatives : Philippe et Bayrou "ensemble !" face au RN dans l'Yonne

Publié le 16/06/2022 - 08:18
Mis à jour le 16/06/2022 - 08:18

Les deux frères ennemis de la majorité sortante, Edouard Philippe et François Bayrou, se sont retrouvés mercredi pour la première fois de la campagne des législatives dans l'Yonne, afin d'unir leurs forces en soutien de leurs candidats menacés par le RN.

 © @EPhilippe_LH TWITTER
© @EPhilippe_LH TWITTER

"Aujourd'hui, nous nous retrouvons parce que je crois que nous partageons cette volonté de donner au pays une majorité stable et solide", a affirmé l'ex-Premier ministre Edouard Philippe devant près de 300 personnes réunies à l'Hôtel-Dieu de Tonnerre, localité de plus de 5.000 habitants qui a souffert de la désindustrialisation.

"Si nous sommes là tous les deux, c'est pour montrer que nous avons le même sens des responsabilités (et) qu'ensemble nous pouvons rendre service à notre pays", a affirmé, pour sa part, le patron du MoDem, en bras de chemise dans la chaleur de la fin de l'après-midi.

Au lendemain de la visite de Marine Le Pen dans l'Yonne, le patron d'Horizons, en costume sombre et cravate, et celui du Modem, ont alerté tour à tour sur les risques d'une perte de la majorité absolue pour Emmanuel Macron dimanche.

Avec M. Philippe, "nous ne sommes pas copains-copains, mais partenaires", a précisé M. Bayrou en quittant la salle, rappelant qu'il "n'a pas toujours été d'accord avec et lui pas toujours avec moi". "Mais l'important, c'est la gravité du moment que nous sommes en train de vivre", a-t-il ajouté.

 "On n'était pas fâchés: on est des partenaires déterminés de la majorité parlementaire et présidentielle", a expliqué à la presse Edouard Philippe en quittant la réunion.

Devant l'ex-entraîneur de l'AJ Auxerre Guy Roux, auquel ils ont tous deux rendu hommage, ils ont surtout apporté un soutien appuyé aux deux candidats de la majorité en lice dimanche dans l'Yonne.

Dans la 2e circonscription rurale, le sortant André Villiers, ex-UDI qui a rallié Horizons, a été devancé au premier tour d'une courte tête (un peu plus de 500 voix) par la candidate RN Audrey Lopez (30,72%-29,22%).

Dans la 3e, la sortante MoDem Michèle Crouzet, qui a appelé à Tonnerre "à faire barrage dans l'Yonne face à l'extrême droite", est en ballotage très défavorable avec près de 15 points de retard sur le RN Julien Odoul qui a viré en tête avec plus de 35% des voix.

Avant l'arrivée de M. Bayrou, Edouard Philippe a d'ailleurs été sermonné par la sénatrice UDI Dominique Vérien qui a notamment déploré que la majorité sortante ait "mis un candidat dans les pattes" du sortant LR Guillaume Larrivé, éliminé dès le premier tour dans la 1ère circonscription de l'Yonne, au profit de candidats du RN et de la Nupes. "Je regrette qu'il ne soit pas sur cette estrade", a reconnu l'ancien Premier ministre qui lui a souhaité de "se relever".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

législatives 2022

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.36
couvert
le 31/01 à 3h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
94 %