Législatives : Philippe et Bayrou "ensemble !" face au RN dans l'Yonne

Publié le 16/06/2022 - 08:18
Mis à jour le 16/06/2022 - 08:18

Les deux frères ennemis de la majorité sortante, Edouard Philippe et François Bayrou, se sont retrouvés mercredi pour la première fois de la campagne des législatives dans l'Yonne, afin d'unir leurs forces en soutien de leurs candidats menacés par le RN.

 © @EPhilippe_LH TWITTER
© @EPhilippe_LH TWITTER

"Aujourd'hui, nous nous retrouvons parce que je crois que nous partageons cette volonté de donner au pays une majorité stable et solide", a affirmé l'ex-Premier ministre Edouard Philippe devant près de 300 personnes réunies à l'Hôtel-Dieu de Tonnerre, localité de plus de 5.000 habitants qui a souffert de la désindustrialisation.

"Si nous sommes là tous les deux, c'est pour montrer que nous avons le même sens des responsabilités (et) qu'ensemble nous pouvons rendre service à notre pays", a affirmé, pour sa part, le patron du MoDem, en bras de chemise dans la chaleur de la fin de l'après-midi.

Au lendemain de la visite de Marine Le Pen dans l'Yonne, le patron d'Horizons, en costume sombre et cravate, et celui du Modem, ont alerté tour à tour sur les risques d'une perte de la majorité absolue pour Emmanuel Macron dimanche.

Avec M. Philippe, "nous ne sommes pas copains-copains, mais partenaires", a précisé M. Bayrou en quittant la salle, rappelant qu'il "n'a pas toujours été d'accord avec et lui pas toujours avec moi". "Mais l'important, c'est la gravité du moment que nous sommes en train de vivre", a-t-il ajouté.

 "On n'était pas fâchés: on est des partenaires déterminés de la majorité parlementaire et présidentielle", a expliqué à la presse Edouard Philippe en quittant la réunion.

Devant l'ex-entraîneur de l'AJ Auxerre Guy Roux, auquel ils ont tous deux rendu hommage, ils ont surtout apporté un soutien appuyé aux deux candidats de la majorité en lice dimanche dans l'Yonne.

Dans la 2e circonscription rurale, le sortant André Villiers, ex-UDI qui a rallié Horizons, a été devancé au premier tour d'une courte tête (un peu plus de 500 voix) par la candidate RN Audrey Lopez (30,72%-29,22%).

Dans la 3e, la sortante MoDem Michèle Crouzet, qui a appelé à Tonnerre "à faire barrage dans l'Yonne face à l'extrême droite", est en ballotage très défavorable avec près de 15 points de retard sur le RN Julien Odoul qui a viré en tête avec plus de 35% des voix.

Avant l'arrivée de M. Bayrou, Edouard Philippe a d'ailleurs été sermonné par la sénatrice UDI Dominique Vérien qui a notamment déploré que la majorité sortante ait "mis un candidat dans les pattes" du sortant LR Guillaume Larrivé, éliminé dès le premier tour dans la 1ère circonscription de l'Yonne, au profit de candidats du RN et de la Nupes. "Je regrette qu'il ne soit pas sur cette estrade", a reconnu l'ancien Premier ministre qui lui a souhaité de "se relever".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

législatives 2022

Dans le Jura, Les Républicains gardent la main

Résultats • Dans le département du Jura, Les Républicains ont conservé dimanche leurs deux sièges de députés et la majorité présidentielle a préservé le sien, alors que la Nupes, qualifiée dans les trois circonscriptions, n'est pas parvenue à transformer l'essai.

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.72
légère pluie
le 26/02 à 12h00
Vent
4.46 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
61 %