L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour "harcèlement" et "menaces de mort"

Publié le 14/04/2024 - 18:01
Mis à jour le 15/04/2024 - 08:45

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

 © Élodie R.
© Élodie R.

"Nous avons invité M. Le Directeur Interdépartemental de la Police Nationale à venir échanger avec nous sur les derniers chiffres de la délinquance (…) Avant ce débat, plusieurs de mes collègues ont remarqué que M. Le Directeur était venu armé et lui ont proposé, poliment, comme le veut la coutume républicaine, de s’en séparer le temps du débat. La séquence vidéo montrée sur les réseaux sociaux fait suite au refus de Monsieur le Directeur d’accéder à la demande de mes collègues", explique Kévin Bertagnoli.

"Je suis un policier de la République et je suis armé par la République"

"Je suis un policier de la République et je suis armé par la République. Le 19 mars 2002, lors du Conseil municipal de Nanterre, un individu est entré et a tué huit conseillers municipaux et qui en a blessé 19. Peut-être que s’il y avait eu un policier armé, ça ne serait pas arrivé", a souligné Yves Cellier, directeur interdépartemental de la police nationale.

L’altercation a ensuite pris de l’ampleur en étant relayé sur les réseaux sociaux, notamment par la publication de Laurent Croizier, conseiller municipale et député du Doubs.


Ce à quoi l’élu a souhaité répondre dans un communiqué samedi : "Dans nos démocraties modernes, on ne se fait pas justice soi-même et seuls les fonctionnaires de police, gendarmes, militaires ont le droit de recourir à la force légitime pour protéger notre sécurité. Je ne peux que regretter que, en 2024, nous ne puissions pas, élus, citoyens, journalistes, débattre sereinement du travail, de l’organisation et de l’armement de nos fonctionnaires de police comme de tout autre service public".

L’élu a indiqué avoir porté plainte auprès du procureur de la République.

1 Commentaire

Choqué par les propos de cet élu !
Publié le 15 avril à 11h52 par jill Logo • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Justice

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.22
légère pluie
le 27/05 à 18h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
66 %