Livraisons de masques : une société suisse et allemande se font arnaquer...

Publié le 07/04/2020 - 18:10
Mis à jour le 07/04/2020 - 18:10

La justice allemande a découvert une vaste  escroquerie portant sur la prétendue livraison de quelque 10 millions de  masques de protection pour 15 millions d'euros à l'Etat régional de Rhénanie  du Nord-Westphalie, a annoncé ce mardi 7 avril 2020 le parquet de Traunstein.

Deux sociétés de distribution basées à Hambourg et à Zurich, en Suisse,  devaient livrer ces masques aux autorités de la région la plus peuplée  d'Allemagne en ces temps de pandémie de nouveau coronavirus où ces équipements  de protection font l'objet d'une très forte demande mondiale.

Mais ces deux sociétés ont été victimes d'une arnaque. Elles ont effectué un virement en avance de quelque 2 millions d'euros sur le compte d'une soi-disant société de livraison, a précisé le parquet dans un communiqué. Et les masques n'ont jamais été livrés.

L'Etat régional de Rhénanie du Nord-Westphalie qui avait déjà versé 14,7 millions d'euros aux sociétés de distribution a pu récupérer sa mise quand l'escroquerie a été découverte.

La très grande demande pour ces équipements est aussi devenue une compétition sans pitié entre pays. Des accrocs surviennent parfois à l'intérieur même de l'Union européenne dont plusieurs membres ont interdit l'exportation de matériel médical ou décidé des réquisitions, comme la France.

(source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Rassemblements familiaux : « À défaut de les interdire, il est clair qu’il faut les limiter » (Pr Limat, CHU de Besançon)

La deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 est prévue dans deux à trois semaines dans le Département du Doubs comme au niveau national. Pendant cette période, les cartes sont entre les mains de la population pour éviter que les hôpitaux soient subermergés. Pour le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement au CHU de Besançon, cela passe par une limitation du nombre de personnes qui se rassemblent et particulièrement les personnes fragiles.

Covid-19 : quelles nouvelles mesures en Haute-Saône ?

La préfecture de Haute-Saône indique ce 20 octobre 2020 que la situation sanitaire s'est "rapidement dégradée" depuis le mois de septembre et annonce des mesures départementales complémentaires à celles édictées au niveau national.

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...

Forte dégradation sanitaire dans le Jura : le préfet prend de nouvelles mesures 

Le centre et le sud du département du Jura sont particulièrement touchés par une "reprise extrêmement forte de l’épidémie de la Covid-19" dans le département avec une part de personnes âgées toujours plus importante dans les cas positifs et forte montée en charge de la pression hospitalière. C'est pourquoi, le préfet du Jura a décidé de renforcer les mesures dans le cadre de l'État d'urgence sanitaire comme  la fermeture des débits de boissons  à 22h dans 24 communes du Haut-Jura Saint-Claude.

Rebond de l’épidémie de Coronavirus : « Il nous reste trois semaines pour agir »

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.

« Le monde hospitalier ne veut absolument pas déprogrammer massivement ! » (Pr Limat – CHU de Besançon)

INTERVIEW • En vue d'une éventuelle seconde vague de l'épidémie à Besançon, le CHU se prépare. Toutefois, le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement (CME), insiste sur le fait que si elle devait se produire, les conditions seraient totalement différentes par rapport au printemps en terme de capacité à adapter le système hospitalier, comme sur le sujet de la déprogrammation d'opérations. Il appelle la population à respecter les gestes barrières "le seul traitement prophylactique efficace que l'on ait" contre la Covid-19.

Société

Rassemblements familiaux : « À défaut de les interdire, il est clair qu’il faut les limiter » (Pr Limat, CHU de Besançon)

La deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 est prévue dans deux à trois semaines dans le Département du Doubs comme au niveau national. Pendant cette période, les cartes sont entre les mains de la population pour éviter que les hôpitaux soient subermergés. Pour le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement au CHU de Besançon, cela passe par une limitation du nombre de personnes qui se rassemblent et particulièrement les personnes fragiles.

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Concours Toqués de la Morteau et saucisse de Morteau IGP 2020 : les résultats !

Le concours de cuisine Les Toqués de la Morteau, organisé dans le cadre des 10 ans de l'IGP, a vu s'affronter depuis le 30 septembre 40 participants venus de Bourgogne Franche-Comté. Le pitch : associer la saucisse de Morteau à un ou plusieurs produits locaux (Comté, Morbier, Cancoillotte, Époisses, Vin du Jura ou de Bourgogne) et créer "la recette qui fera l'unanimité". Découvrez les gagnants du concours...

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.4
couvert
le 21/10 à 18h00
Vent
3.46 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
40 %

Sondage