L'unique abattoir mobile de France en liquidation judiciaire

Publié le 01/03/2023 - 07:28
Mis à jour le 28/02/2023 - 18:02

Le "Boeuf éthique", unique abattoir mobile de France voué à éviter aux animaux le stress du dernier voyage, a été placé mardi 28 février 2023 en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Dijon.

Le boeuf ethique © Le Boeuf éthique/Facebook
Le boeuf ethique © Le Boeuf éthique/Facebook

Le tribunal de commerce de Dijon avait placé la petite entreprise en redressement fin novembre. La société de Beurizot (Côte d'Or), entrée en activité il y a un an et demi, se targuait d'offrir à ses clients de "manger de la viande sans se culpabiliser" grâce à un abattage "responsable" qui évitait aux bêtes le stress du dernier voyage. Un abattoir était ainsi transporté par camion sur les lieux de l'élevage des animaux.

Après plus de cinq ans d'étude, basée sur l'exemple suédois, le Boeuf éthique avait réussi à trouver le million et demi d'euros nécessaire au financement puis à obtenir l'agrément définitif le 23 février 2022. Sa fondatrice, l'éleveuse Émilie Jeannin, avait alors estimé qu'elle avait prouvé que le modèle était rentable. Mais la petite entreprise d'une dizaine de salariés a subi de plein fouet les effets de la crise énergétique et inflationniste, avait récemment expliqué Mme Jeannin. Ni cette dernière ni son avocat n'ont souhaité faire de commentaires à la suite de la liquidation.

À l'issue du redressement judiciaire décidé le 29 novembre dernier, un appel d'offres avait été publié le 9 décembre et les repreneurs avaient jusqu'au 24 janvier pour se présenter. Selon des sources proches du dossier, plusieurs se sont montrés intéressés mais leurs candidatures n'ont pas été jugées satisfaisantes.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Ligne des horlogers : des travaux de modernisation engagés jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.1
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
5.83 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
79 %