Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l'Equipe

Publié le 11/10/2019 - 11:58
Mis à jour le 11/10/2019 - 11:58

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Nicolas Bodin
Nicolas Bodin ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Nicolas Bodin, candidat pour le Parti Socialiste aux élections municipales de Besançon, a décidé ce jeudi  (sous réserve de la décision de ses militants mercredi prochain) de rejoindre l'union de gauche aussi appelée L'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Ce même jour, Anne Vignot était annoncée comme la "tête de liste".

Que va-t-il advenir de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Un vote indicatif a été mené du côté des militants PS mercredi 2 octobre. Ce dernier étant positif à son entrée au sein de l'Equipe, Nicolas Bodin "pense" que le nouveau vote prévu mercredi prochain sera également "positif". Si l'inverse se produisait, il précise que le temps sera "à l'analyse" et à la "discussion": "cela serait une situation assez inédite".

La fin de la candidature PS de Nicolas Bodin ?

"Il n'y aura donc pas de liste autour du parti socialiste mais une liste de l'union de la gauche. Elle aura pour tête de liste Anne Vignot d'EELV", explique Nicolas Bodin en indiquant qu'il ne sera alors plus candidat à la mairie de Besançon. "C'est quand même un événement politique, car il y avait un maire socialiste à Besançon depuis 1953. Le fait qu'il n'y ait pas de tête de liste socialiste (pour les prochaines élections municipales) est donc un événement politique en soi. J'ai proposé cette alliance-là, car j'ai considéré qu'il y avait un risque que la ville bascule à droite. C'est dans un état d'émiettement historique que j'ai fait ce choix difficile", conclut-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Municipales 2020 : « Le rassemblement est une condition de la victoire » (S. Guerini, délégué général LREM)

Stanislas Guerini, délégué général de La République en Marche s'est rendu à Besançon ce samedi 9 novembre 2019 à l'occasion de la l'inauguration de la permanence d'Eric Alauzet, député du Doubs et candidat investi par LREM pour les municipales 2020. Suite aux tensions qui se sont créées après la défaite d'Alexandra Cordier (référente départementale LREM et conseillère de Jean-Louis Fousseret) à l'investiture du parti, nous avons souhaité éclaircir la situation avec le délégué général…

Transports : « enfin un débat politique de fond dans cette campagne ! » (E. Alauzet)

Lors d'une conférence de presse organisée le 19 octobre dernier, Eric Alauzet (député du Doubs et candidat investi par LREM aux municipales 2020) annonçait s'opposait à la gratuité en général et notamment des transports. Certaines variations de prix étaient toutefois proposées. Ce 6 novembre 2019, il souhaite distinguer ses propositions de celles de la France Insoumise…

Modem de Besançon : « Nous serons candidats à l’élection municipale sous une forme ou sous une autre »

Laurent Croizier, conseiller municipal à Besançon a tenu une conférence de presse jeudi 31 octobre 2019 pour annoncer plusieurs propositions de campagne pour l'élection municipale 2020 ainsi que pour déclarer que le Modem sera candidat "sous une forme ou sous une autre". Soit un candidat sera désigné, soit le Modem sera intégré à une liste…

Municipale 2020 : J-P Allenbach pense arriver en tête du premier tour si les autres candidats « sont toujours aussi nuls »

Le candidat régionaliste à l'élection municipale de Besançon Jean-Philippe Allenbach a dévoilé de nouvelles propositions jeudi 31 octobre 2019 pour "une ville qui est en train de crever". Il a également donné son avis sur les candidats à cette élection. Confiant, il a déclaré : "on pense arriver en tête du premier tour s'ils sont toujours aussi nuls" en évoquant ses adversaires politiques…

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Dans un communiqué de lundi 21 octobre 2019, l'ancien candidat à l'élection municipale en 2014 Jacques Grosperrin dit être "surpris et flatté" par les candidats à l'élection en 2020 qui auraient un programme largement inspiré du sien. Il leur reproche de ne pas "avoir d'imagination".

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Municipale à Besançon : pourquoi Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Équipe d'Anne Vignot

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Dans la catégorie

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif ce jeudi à Besançon

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Contre les projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté, un rassemblement prévu le 15 novembre 2019

Suite à l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que du projet Europa City dans le Val d'Oise jeudi dernier, Europe Ecologie les Verts croient plus que jamais à l'arrêt des projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté. Le parti écologiste appelle au rassemblement devant le Conseil régional à Dijon le 15 novembre 2019.

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

Municipales 2020 : « Le rassemblement est une condition de la victoire » (S. Guerini, délégué général LREM)

Stanislas Guerini, délégué général de La République en Marche s'est rendu à Besançon ce samedi 9 novembre 2019 à l'occasion de la l'inauguration de la permanence d'Eric Alauzet, député du Doubs et candidat investi par LREM pour les municipales 2020. Suite aux tensions qui se sont créées après la défaite d'Alexandra Cordier (référente départementale LREM et conseillère de Jean-Louis Fousseret) à l'investiture du parti, nous avons souhaité éclaircir la situation avec le délégué général…

Le Comté bientôt protégé en Chine

Alors que la rivalité commerciale entre Pékin et Washington se durcit, Emmanuel Macron appelle les Européens à parler et agir ensemble pour mieux peser face aux Chinois sur les dossiers économiques. Le président a conclu un accord sur la reconnaissance mutuelle et la protection des indications géographiques protégées (IGP) dont fait partie notre bon fromage, le Comté. Cet accord doit entrer en vigueur avant la fin 2020.

Transports : « enfin un débat politique de fond dans cette campagne ! » (E. Alauzet)

Lors d'une conférence de presse organisée le 19 octobre dernier, Eric Alauzet (député du Doubs et candidat investi par LREM aux municipales 2020) annonçait s'opposait à la gratuité en général et notamment des transports. Certaines variations de prix étaient toutefois proposées. Ce 6 novembre 2019, il souhaite distinguer ses propositions de celles de la France Insoumise…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.44
couvert
le 15/11 à 0h00
Vent
1.46 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
94 %

Sondage