Mutilations, pratiques illicites... Les centres Proxidentaire à Belfort et Chevigny-Saint-Sauveur ferment définitivement

Publié le 07/10/2021 - 08:32
Mis à jour le 08/10/2021 - 09:09

L’ARS Bourgogne Franche-Comté a prononcé la fermeture définitive des centres Proxidentaire de Belfort et Chevigny-Saint-Sauveur (Côte-d’Or) qui faisaient l’objet d’une suspension d’activité depuis cet été, apprend-on ce mercredi 6 octobre.

Cette décision du directeur général de l'ARS Bourgogne Franche-Comté en date du 6 octobre fait suite à des mesures de suspension de l'activité intervenues en juin et juillet derniers.

Après examen des réponses apportées dans le cadre de la procédure contradictoire, l'ARS considère que l'association Proxidentaire n'est pas en mesure d'assurer une gestion des centres de Chevigny-Saint-Sauveur et de Belfort garantissant la préservation de la santé publique.

Centre d'appels, réclamations

Dans le but d'accompagner les patients des centres dentaires, l'Agence a engagé plusieurs niveaux d'intervention en parallèle de cette procédure.

Son centre d'appels grand public a ainsi été mobilisé dès l'annonce de la suspension des centres, pour répondre aux usagers s'interrogeant sur la poursuite de leurs soins ou souhaitant témoigner de leurs expériences. Plus de 620 appels ont été traités, auxquels d'ajoutent plus de 70 réclamations écrites.

Une information et une prise en charge spécifiques concernent le risque infectieux ont d'autre part été assurées par l'ARS en lien avec le centre de crise du ministère des Solidarités et de la Santé et la cellule Santé publique France en région.

L'Agence conduit ces actions en étroite collaboration avec l'Assurance maladie, l'Ordre régional des chirurgiens - dentistes, en particulier sur le volet de la continuité des soins pour les patients des centres dentaires, et en concertation avec les autorités judiciaires dans le cadre de la procédure pénale en cours.

Pourcentage sur chiffre d'affaires, mutilations et délabrement de dents saines

Pour rappel, en juillet dernier, l'ARS expliquait son souhaite de fermeture administrative de ces deux cabinets dentaires en se fondant notamment sur un rapport de l'Assurance maladie relevant des pratiques illicites de facturation et sur les constats de pharmaciens-inspecteurs de l'ARS appuyés par des experts nationaux qualifiés en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie.

Leurs constats établissaient des défauts majeurs d'organisation, des constats de salariat des praticiens basés sur un pourcentage du chiffre d'affaires qu'ils rapportent au centre conduisant à une subordination réelle et à une absence d'indépendance dans leur exercice professionnel, des anomalies dans la tenue des dossiers médicaux portant atteinte à la continuité des soins. L'analyse de dossiers de patients a révélé que des actes de mutilation et de délabrement volontaires avaient été effectués sur des dents saines ou sans pathologie notable et sans justification médicale.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Animaux et chaleur : la Ville de Besançon rappelle les bons gestes 

En période de canicule, les animaux domestiques et sauvages peuvent souffrir des températures élevées. La Ville de Besançon, dans un communiqué du 27 juillet, explique que sensibles aux variations soudaines de température, il est essentiel d’appliquer des gestes simples pour les soulager et rendre cette période plus supportable.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.99
ciel dégagé
le 11/08 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
64 %

Sondage