Naissance d'un collectif contre le doublement de la RN 57 entre Micropolis et Beure 

Publié le 27/04/2021 - 15:29
Mis à jour le 27/04/2021 - 16:18

Un collectif   » RN + 5,7° » composé de huit associations et structures est né pour s’opposer  « à la fuite en avant » que constitue selon eux  le doublement de la RN 57 et la suite du contournement de Besançon.

Le tronçon de la RN 57 de Beure à Micropolis à Besançon.  © Alexane Alfaro
Le tronçon de la RN 57 de Beure à Micropolis à Besançon. © Alexane Alfaro

Le  collectif « RN +5,7°, pour une autre mobilité » est constitué de

  • FNE25/90,
  • Alternatiba Besançon,
  • ANV-COP 21 Besançon,
  • l’Association Vélo Besançon,
  • Trottoirs Libres,
  • le collectif  HopHopHop,
  • La Maison de l’Architecture,
  • un collectif de Beure en création « Beure Respire »

Pour le nouveau collectif qui prône une "autre mobilité", le choix de poursuivre le projet de mise en 2x2 voies de la RN 57, entre les boulevards de Besançon et l’échangeur de Beurre est symptomatique de toute une époque. "Nous sommes face à un choix historique : continuer sur la voie suivie depuis une soixantaine d’années qui consiste à dédier toujours plus d’espace à la voiture en prétextant, chaque fois et comme partout, des particularismes locaux, ou préparer notre territoire à l’indispensable transition vers un nouveau modèle de mobilité" indiquent leurs membres dans un communiqué qui ont également envoyé un courrier à tous les élus Grand Besançon Métropole pour faire entendre leurs arguments. 

"Si  nous nous acharnons dans une fuite en avant vers toujours plus de trafic, le thermomètre continuera à grimper nous menant vers un monde infernal (...) L’usage de la voiture individuelle doit diminuer si nous voulons respecter les trajectoires de diminution de GES sur lesquelles la France et l’Europe se sont engagées".

"Nous avons besoin d’un monde d’après (...) Nous ne voulons pas d’une autoroute urbaine à Besançon. (...) Imaginez les kilomètres de pistes cyclables que nous pourrions réaliser avec l’argent  (120 M€) de cet aménagement !" Collectif "RN + 5,7°"

À la fin du mois de février 2021, le débat du doublement de la RN 57 dans le secteur a été relancé. EELV Grand Besançon et Génération.s, au coeur de la majorité de la maire écologique de Besançon Anne Vignot, avait alors estimé que d'autres alternatives au projet étaient possibles. L'opposition LR de Ludovic Fagaut mais aussi les élus du groupe socialistes se sont ouvertement prononcés pour cette mise en 2 x 2 voies du trait d'union de 3,2 km. 

Mais les arguments avancés ne sont pas prêts de convaincre les membres du nouveau collectif. "L’actuelle communication d’un certain nombre d’élus  autour d’une justification écologiste de cet élargissement , nous apparaît comme un contresens usurpateur. Quelques centaines de mètres de voie verte et la création d’une petite portion de voie dédiée au TEC ne cachent pas l’amas de béton, gaz, bruits... contenus dans ce projet..."

Le collectif estime en conclusion qu'il est impérieux de faire place à une mobilité "sobre, douce, intelligente"."Il existe de nombreuses alternatives (...) Il faut les faire éclore sur notre territoire, afin que nous devenions un modèle d’intelligence en transition" concluent ses membres. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

2 x 2 voies RN 57 Micropolis Beure

RN 57 Beure Micropolis : comment contribuer à l’enquête publique ?

Du 28 février au 31 mars 2022, une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) des travaux et la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme de Besançon laisse la parole aux habitants. Si tout se déroule comme prévu, le chantier du trait d’union entre les boulevards et le rond-point de beure pourrait démarrer fin 2024.

Trait d’union Micropolis – Beure : et maintenant, place au financement

Jean-François Colombet, a présidé mercredi  10 novembre 2021 le comité de pilotage lié au dossier de l’achèvement de la RN 57 et de la mise en 2 x 2 voies entre les boulevards de Besançon et le rond-point de Beure. Le préfet du Doubs  réunira l’ensemble des financeurs potentiels du projet d’ici trois semaines.

Poids lourds en transit sur la RN 57 : la préfecture demande le retrait de l’arrêté municipal de Besançon

La préfecture du Doubs a demandé ce mardi 29 juin 2021 le retrait de l’arrêté pris la semaine dernière par la maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, afin d’interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur les principaux axes de la ville.

F. Charvier et É. Alauzet soutiennent le doublement de la RN 57

"Indispensable !" • Les deux députés LREM du Doubs signent une tribune ce jeudi 24 juin 2021 en faveur du doublement des 3,7 km de la RN 57 entre les boulevards de Besançon jusqu’à Beure alors que le projet d’aménagement sera soumis au vote le 28 juin lors du prochain conseil communautaire de Grand Besançon Métropole.

Anne Vignot interdit le transit poids lourd sur la RN 57 à Besançon  

La maire EELV de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville, en mettant en avant les « risques » et les « nuisances » engendrés par le transit des camions.

Politique

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Un nouveau directeur de cabinet pour le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or 

Par décret du président de la République du 16 août 2022, publié le 17 août 2022 au journal officiel, Olivier Gerstlé, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de Seine-et-Marne, est nommé directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne-Franche- Comté, préfet de la Côte-d’Or, a-t-on appris ce lundi 5 septembre.

Tarification des transports en commun : certains élus pas complètement satisfaits

Le jeudi 1er septembre, les élus du Grand Besançon Métropole du Parti Communiste Français et À Gauche Citoyen ont organisé une conférence de presse suite au conseil de communauté urbaine du Grand Besançon au sujet de la tarification des transports en commun.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.34
couvert
le 25/09 à 3h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
96 %

Sondage