Alerte Témoin

Des étudiants en orthophonie et des orthophonistes reçus par la préfecture à Besançon

Publié le 28/03/2017 - 11:45
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:00

Les étudiants en orthophonie ont, une nouvelle fois, manifesté ce lundi 28 mars 2017 devant la préfecture de Besançon.

PUBLICITÉ

Les étudiants en orthophonie et les orthophonistes, en grève, ont manifesté devant la préfecture de Besançon pour une reconnaissance de leur profession et de leur formation. Une délégation a été reçue par le directeur de cabinet du préfet, Sébastien Audebert. Ce mouvement fait suite à celui du samedi 25 mars 2017, pour lequel la présidente du syndicat régional des orthophonistes de Franche-Comté avait joué d'humour "Nous offrirons à chaque passant 1 gâteau pour 1 tweet ou appel téléphonique au Président de la République !".

Peu de résultats et "4 ans de mobilisation"

Depuis quatre ans, les orthophonistes interpellent la ministre de la Santé, le gouvernement et le président de la République. Le 3 février 2017, suite à une mobilisation sur twitter, des orthophonistes et des étudiants francs-comtois avait été reçu à Matignon.

Le projet de décret relatif au reclassement salarial des métiers de la réeducation avait été rejeté par les organisations syndicales FNO, GEOD et FO le 16 mars dernier. "Nous requérons une juste reconnaissance de nos compétences, de notre qualification, à notre juste niveau Bac+5", était exprimé dans un communiqué. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

mobilisation orthophoniste

Les orthophonistes et étudiants « enfin reçus » à Matignon

Les orthophonistes et étudiants franc-comtois se sont joints ce jeudi 2 février 2017 à la journée de mobilisation nationale, notamment sur les réseaux sociaux, pour faire valoir leurs revendications. Grâce à cette action nationale, l’intersyndicale des orthophonistes a obtenu un rendez-vous demain, 3 février, au cabinet du Premier ministre.

Salaires bas, reconnaissance… Les orthophonistes se mobilisent en Franche-Comté

Des orthophonistes et des étudiants en orthophonie en Franche-Comté se mobiliseront jeudi 2 février 2017 dans le cadre d'une journée d'action nationale. Si aucune manifestation physique n'est prévue, les professionnels ont bien l'intention de "faire pression" sur le gouverment via les réseaux sociaux pour faire valoir leurs revendications. La région compte 230 orthophoniste et 125 étudiants.

Reconnaissance, salaires… : les étudiants en orthophonie manifesteront le 20 octobre à Besançon

Une manifestation des étudiants en orthophonie est organisée jeudi 20 octobre 2016 à partir de 16 h 30 à la gare de Besançon suivie d'une marche en direction de la cellule du Parti socialiste, avenue de la Gare d'eau. Pourquoi ? Ils exigent "une juste reconnaissance des compe?tences des orthophonistes dans la fonction publique hospitalie?re".

Eric Alauzet soutient les orthophonistes, le gouvernement réagit

Alors que les orthophonistes ont lancé un préavis de grève pour ce mardi 17 novembre 2015, Eric Alauzet, député EELV du Doubs, a adressé une lettre à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes dans laquelle il a souhaité "attirer son attention sur l’évolution des orthophonistes dans les établissements de soin" ainsi que "deux questions écrites au gouvernement". Suite a ces questions, le gouvernement s'est exprimé sur la situation des orthophonistes.

Les orthophonistes continuent leur mobilisation le 25 juin

Mercredi 10 juin 2015, la réunion régionale des orthophonistes salariés et libéraux, organisée par l’intersyndicale, a réuni plus de 20 personnes, représentant les quatre départements. Les orthophonistes de Franche-Comté sont appelés à participer à la journée d’action du 25 juin dans la santé (sanitaire et médico-social), et à se rendre à l’ARS à 14 heures.

Dans la catégorie

Cités éducatives : 1 860 000€ alloués à Besançon, Montbéliard et Bethoncourt

Selon un communiqué de la préfecture du Doubs samedi 22 février 2020, l'Etat accompagnera avec près de 1 860 000€ les cités éducatives mises en place dans les quartiers prioritaires du Doubs pour la période 2020-2022. Objectif : "faciliter la réussite des enfants et des jeunes des quartiers."

Harcèlement au collège Xavier-Marmier : « nous demandons au rectorat de revenir sur sa décision » (collectif AED)

Après la "journée blanche" de jeudi pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, le collectif AED Besançon (assistant d'éducation) a souhaité réagir ce vendredi 21 février 2020 suite "aux propos tenus par les représentants du rectorat".

« Journée blanche » dans un lycée de Pontarlier après un cas de harcèlement scolaire

Mise à jour ce 21 février 2020 • Les enseignants d'un lycée de Pontarlier (Doubs) ont organisé ce jeudi 20 février 2020 une "journée blanche" pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, a-t-on appris auprès des enseignants.

Collège Diderot : le recteur maintiendra « en partie » les moyens alloués aux enseignants référents

Après une opération "collège mort" lundi, puis une journée de grève ce mardi, au collège Diderot à Besançon, le recteur de l'académie a convoqué la presse mardi 18 février pour y répondre et annoncer le maintien "en partie" des moyens dans cet établissement du réseau d'éducation prioritaire (REP+).

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot apporte son soutien au personnel

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.47
légère pluie
le 27/02 à 18h00
Vent
6.96 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
86 %

Sondage