Ils veulent se faire entendre…

Publié le 24/06/2016 - 14:14
Mis à jour le 28/03/2017 - 11:49

Les orthophonistes de Franche-Comté ont manifesté ce vendredi 24 juin 2016 de 8h30 à 12h30 devant les locaux de la faculté de médecine de Besançon. Ils dénoncent un manque de valorisation  de leur profession.

Des voix qui portent !

Les orthophonistes de Franche-Comté étaient descendus récemment dans la rue le 3 juin 2016 à Paris pour une manifestation nationale pour dénoncer le manque de valorisation de leur profession. Ce vendredi 24 juin 2016, sur les 200 professionnels que compte le territoire comtois, 40 ont répondu présents. Ils ont décidé de se rendre à la faculté de médecine, là où des nombreux jeunes passent les concours pour devenir orthophonistes. Les professionnels de la gorge ont choisi de les informer sur la situation actuelle entre manque de valorisation salariale et problématique de fonctionnement.

Une bataille de longue haleine

Le métier d’orthophoniste a obtenu un statut légal il y a plus de 50 mais depuis les années 80, la profession manifeste pour obtenir une valorisation du diplôme. Après des protestations répétées, ils ont enfin vu leur qualification passée de bac + 2 à bac + 5 ans en 2013. Pour autant, le salaire instauré dans la fonction publique est calculé à partir de bac + 2. Pour Anne Julien, présidente du syndicat des orthophonistes de Franche-Comté "la question n’est pas uniquement financière mais elle est aussi liée à une reconnaissance des compétences".

"Le malade en pâtit"

Du fait de cette rémunération faible, de moins en moins de jeunes veulent exercer le métier d’orthophonistes et les patients manquent de professionnels à leur chevet. Par exemple nous indique Anne Julien, "une orthophoniste qui exerce en Haute-Saône doit se rendre sur trois sites, Vesoul, Lure et Luxueil et parfois n’est présente qu’une seule journée ; pour des patients qui ont des troubles de la déglutition par exemple, elle ne peut pas réaliser un suivi adéquat, et c’est l’offre de soin, donc le malade qui en pâtit".  Aujourd’hui il y a 900 orthophonistes en France alors qu’il existe 5 millions d’agents hospitaliers, c’est une profession qui est "noyée" dans la mare des professionnels de santé.

Pas de stage pour les élèves

"Les orthophonistes en profession libéral croulent sous les rendez-vous aujourd’hui" affirme Anne Julien, présidente du syndicat des orthophonistes de Franche-Comté.  Les salariés de l’hôpital sont peu rémunérés donc ils optent pour un régime différent. Dans les établissements de santé, on voit de moins en moins d’orthophonistes donc il est plus difficiles pour les étudiants de réaliser des stages. "Les jeunes inscrits en formation ont obligation de faire du "terrain" à l’hôpital seulement, ils ne trouvent bientôt plus de maitre de stage et cela pose problème à la profession", conclue Anne Julien. Les étudiants risquentt donc de perdre ou ne pas acquérir certaines connaissances nécessaires à la pratique.

Le ministère de la santé à opter pour une valorisation salariale de bac +3, ce qui ne convient toujours pas aux professionels, des protestations devraient voir de nouveau le jour. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

mobilisation orthophoniste

Les orthophonistes et étudiants “enfin reçus” à Matignon

Les orthophonistes et étudiants franc-comtois se sont joints ce jeudi 2 février 2017 à la journée de mobilisation nationale, notamment sur les réseaux sociaux, pour faire valoir leurs revendications. Grâce à cette action nationale, l’intersyndicale des orthophonistes a obtenu un rendez-vous demain, 3 février, au cabinet du Premier ministre.

Salaires bas, reconnaissance… Les orthophonistes se mobilisent en Franche-Comté

Des orthophonistes et des étudiants en orthophonie en Franche-Comté se mobiliseront jeudi 2 février 2017 dans le cadre d’une journée d’action nationale. Si aucune manifestation physique n’est prévue, les professionnels ont bien l’intention de « faire pression » sur le gouverment via les réseaux sociaux pour faire valoir leurs revendications. La région compte 230 orthophoniste et 125 étudiants.

Reconnaissance, salaires… : les étudiants en orthophonie manifesteront le 20 octobre à Besançon

Une manifestation des étudiants en orthophonie est organisée jeudi 20 octobre 2016 à partir de 16 h 30 à la gare de Besançon suivie d’une marche en direction de la cellule du Parti socialiste, avenue de la Gare d’eau. Pourquoi ? Ils exigent « une juste reconnaissance des compe?tences des orthophonistes dans la fonction publique hospitalie?re ».

Eric Alauzet soutient les orthophonistes, le gouvernement réagit

Alors que les orthophonistes ont lancé un préavis de grève pour ce mardi 17 novembre 2015, Eric Alauzet, député EELV du Doubs, a adressé une lettre à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes dans laquelle il a souhaité « attirer son attention sur l’évolution des orthophonistes dans les établissements de soin » ainsi que « deux questions écrites au gouvernement« . Suite a ces questions, le gouvernement s’est exprimé sur la situation des orthophonistes.

Les orthophonistes continuent leur mobilisation le 25 juin

Mercredi 10 juin 2015, la réunion régionale des orthophonistes salariés et libéraux, organisée par l’intersyndicale, a réuni plus de 20 personnes, représentant les quatre départements. Les orthophonistes de Franche-Comté sont appelés à participer à la journée d’action du 25 juin dans la santé (sanitaire et médico-social), et à se rendre à l’ARS à 14 heures.

Politique

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.33
forte pluie
le 15/06 à 3h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
96 %