Les orthophonistes continuent leur mobilisation le 25 juin

Publié le 12/06/2015 - 10:37
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:21

Mercredi 10 juin 2015, la réunion régionale des orthophonistes salariés et libéraux, organisée par l’intersyndicale, a réuni plus de 20 personnes, représentant les quatre départements. Les orthophonistes de Franche-Comté sont appelés à participer à la journée d’action du 25 juin dans la santé (sanitaire et médico-social), et à se rendre à l’ARS à 14 heures.

 ©
©

A l’ordre du jour de cette réunion, l’état des lieux de la profession et la réponse du ministère de la santé.

La CGT, la FNO et FO constate une "dévalorisation de la profession orthophoniste à l’hôpital, ce qui met en danger toute la profession"

Selon les syndicats des othophonistes, "Seulement 7,5% des orthophonistes salariés travaillent à l’hôpital, dont environ 50% à temps partiel, soit l’équivalent de 950 ETP au niveau national", "Mais la complémentarité entre les orthophonistes hospitaliers et l’activité libérale est absolument indispensable, les actes hospitaliers relevant souvent d’une prise en charge d’urgence (ex : réveil de coma) qui ne peut être assurée en libéral." 

Aujourd’hui, les compétences des orthophonistes sont reconnues au niveau Master depuis 2013. Mais les grilles statutaires et salariales sont restées au niveau bac +2.

Depuis 2 ans, l’intersyndicale a rencontré à de plusieurs reprises les différents acteurs (ministères, députés, sénateurs, ARS) pour les alerter sur "la disparition des soins à l’hôpital et l’urgence de la situation pour les patients qui restent sans soins."

Le 28 avril dernier, lors de la dernière rencontre au ministère, Marisol Touraine, ministre de la santé, "est restée campée sur ses positions, à savoir une proposition de rémunération à bac +3, et l’octroi d’éventuelles primes pour ceux qui exercent dans des services où l’urgence des actes d’orthophonie est reconnue, ou pour ceux qui exercent dans des zones sous dotées (ce qui reste une exception, les hôpitaux étant implantés en ville !)." 

Aujourd’hui, les orthophonistes qui sortent de formation ne souhaitent plus travailler à l’hôpital pour les raisons suivantes :

  • Salaire insuffisant.
  • Temps partiel imposé.
  • Contrat précaire (CDD).
  • Turn over important. 

"De ce fait, les postes restent vacants, et sont soit transformés, soit simplement supprimés" selon la CGT.

Le syndicat rappelle que "22 000 postes vont être supprimés dans les hôpitaux dans les prochaines années".

La situation est "grave et urgente" :

  • Plus de terrain de stage hospitalier pour les étudiants.
  • Référentiel formation du Master mis en danger (validé en 2013).
  • Compétences spécifiques hospitalières qui se perdent.
  • Orthophonistes enseignants qui disparaissent.

"Devant le mépris du Ministère face à cette situation", les orthophonistes de Franche Comté sont appelés à participer à la journée d’action du 25 juin dans la santé (sanitaire et médico-social), et à se rendre à l’ARS à 14H. Ils sont appelés également à réfléchir à un boycott des stages et des cours, dès la rentrée prochaine, afin de faire pression et d’obtenir satisfaction sur nos revendications.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

mobilisation orthophoniste

Les orthophonistes et étudiants “enfin reçus” à Matignon

Les orthophonistes et étudiants franc-comtois se sont joints ce jeudi 2 février 2017 à la journée de mobilisation nationale, notamment sur les réseaux sociaux, pour faire valoir leurs revendications. Grâce à cette action nationale, l’intersyndicale des orthophonistes a obtenu un rendez-vous demain, 3 février, au cabinet du Premier ministre.

Salaires bas, reconnaissance… Les orthophonistes se mobilisent en Franche-Comté

Des orthophonistes et des étudiants en orthophonie en Franche-Comté se mobiliseront jeudi 2 février 2017 dans le cadre d’une journée d’action nationale. Si aucune manifestation physique n’est prévue, les professionnels ont bien l’intention de « faire pression » sur le gouverment via les réseaux sociaux pour faire valoir leurs revendications. La région compte 230 orthophoniste et 125 étudiants.

Reconnaissance, salaires… : les étudiants en orthophonie manifesteront le 20 octobre à Besançon

Une manifestation des étudiants en orthophonie est organisée jeudi 20 octobre 2016 à partir de 16 h 30 à la gare de Besançon suivie d’une marche en direction de la cellule du Parti socialiste, avenue de la Gare d’eau. Pourquoi ? Ils exigent « une juste reconnaissance des compe?tences des orthophonistes dans la fonction publique hospitalie?re ».

Eric Alauzet soutient les orthophonistes, le gouvernement réagit

Alors que les orthophonistes ont lancé un préavis de grève pour ce mardi 17 novembre 2015, Eric Alauzet, député EELV du Doubs, a adressé une lettre à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes dans laquelle il a souhaité « attirer son attention sur l’évolution des orthophonistes dans les établissements de soin » ainsi que « deux questions écrites au gouvernement« . Suite a ces questions, le gouvernement s’est exprimé sur la situation des orthophonistes.

Santé

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Les laits végétaux passés au crible par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIÈT' • Ils ont le vent en poupe depuis quelque temps, d'abord cantonnés dans les rayons des magasins bios, les voilà qui inondent ceux de nos supermarchés ! Jus d'amandes, de châtaignes, de riz, d'avoine, de coco, seul le lait de soja a eu le droit de maintenir son appellation "lait", quant aux autres ils ont été relégués à leur juste place : des jus. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, nous aide à les décrypter.

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.29
couvert
le 27/05 à 0h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
95 %