Opération "Tranquillité résidence inoccupée"

Publié le 24/04/2020 - 09:35
Mis à jour le 24/04/2020 - 09:16

À l’instar de l’opération tranquillisée vacances (OTV), la gendarmerie nationale a mis en place depuis ce mois d’avril 2020 une nouvelle opération suite à la crise sanitaire : l’opération tranquillité résidence inoccupée.

 © luc Duredon ©  © luc Duredon
© luc Duredon © © luc Duredon

Quel est l'objectif ?

Comme l'OTV, cette nouvelle opération consiste à signaler à la brigade de gendarmerie ou au poste de police votre absence dans une résidence principale ou secondaire. La crise sanitaire actuelle liée à la propagation du virus COVID-19 peut conduire à ce que vos résidences principales ou secondaires ne soient plus occupées pour cause d’hospitalisation ou d’interdiction de se déplacer.

Des patrouilles sont alors organisées par les forces de l'ordre "de jour comme de nuit et le week-end", est -il précisé. Vous serez prévenu en cas d'anomalie (tentatives d'effractions, effractions, cambriolages). Il s'agit de "dissuader tout individu de tenter de cambrioler votre domicile", indique la gendarmerie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

À Besançon, des policiers honorés pour leur engagement envers la nation

Dans le cadre des journées de la police nationale, une cérémonie de commémoration a eu lieu ce mercredi 10 juillet 2024 sur la place du 8 septembre à Besançon. À cette occasion, le préfet du Doubs Rémi Bastille, et Yves Cellier, le directeur interdépartemental de la police du Doubs ont effectué une remise de décorations aux fonctionnaires méritants.  

Domicile-travail : le choix de la proximité pour les actifs en Bourgogne Franche-Comté

Selon une dernière étude de l’Insee en Bourgogne Franche-Comté publiée le 9 juillet 2024, les actifs de la région travaillent habituellement au sein de leur intercommunalité de résidence ou à proximité. Toutefois, ils seraient également nombreux à se déplacer dans des intercommunalités plus distantes…

Fête nationale : le programme et les nouveautés à Besançon

Cette année, au-delà des traditionnels défilé, pique-nique et feux d'artifice, un village des armées sera installé sur le parking de Chamars (au niveau du retournement des bus). L'occasion de montrer que Besançon est aussi "une grande ville de garnison". Une initiative du général Pierre-Yves Rondeau, commandant la 1re division, commandant d'armes de la garnison de Besançon, commandant la base de défense de Besançon et délégué militaire départemental du Doubs.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.86
légère pluie
le 12/07 à 18h00
Vent
2.9 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
89 %