Opération "Tranquillité résidence inoccupée"

Publié le 24/04/2020 - 09:35
Mis à jour le 24/04/2020 - 09:16

À l'instar de l'opération tranquillisée vacances (OTV), la gendarmerie nationale a mis en place depuis ce mois d'avril 2020 une nouvelle opération suite à la crise sanitaire : l'opération tranquillité résidence inoccupée.

gendarmerie_patrouille.png
© luc Duredon © © luc Duredon

Quel est l'objectif ?

Comme l'OTV, cette nouvelle opération consiste à signaler à la brigade de gendarmerie ou au poste de police votre absence dans une résidence principale ou secondaire. La crise sanitaire actuelle liée à la propagation du virus COVID-19 peut conduire à ce que vos résidences principales ou secondaires ne soient plus occupées pour cause d’hospitalisation ou d’interdiction de se déplacer.

Des patrouilles sont alors organisées par les forces de l'ordre "de jour comme de nuit et le week-end", est -il précisé. Vous serez prévenu en cas d'anomalie (tentatives d'effractions, effractions, cambriolages). Il s'agit de "dissuader tout individu de tenter de cambrioler votre domicile", indique la gendarmerie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Sondage – Pensez-vous qu’un couvre-feu dans le département du Doubs soit nécessaire pour limiter la propagation de la Covid-19 ?

De plus en plus de villes françaises doivent respecter un couvre-feu chaque soir de 21 heures à 6 heures pour limiter la propagation du virus et ainsi ne pas submerger les hôpitaux. Le département du Doubs pourrait subir cette mesure à partir de ce week-end : pensez-vous qu'il serait nécessaire pour limiter la transmission du virus ? C'est le sondage de la semaine...

Où en est la CPAM du Doubs sur le contact tracing alors que l’épidémie à Covid-19 s’accélère ?

PUBLI-INFO • Depuis la mise en place du dispositif de "contact tracing" le 13 mai dernier, l’Assurance Maladie s’adapte continûment afin de faire évoluer les moyens, tant humains qu’organisationnels, alloués au traçage des chaînes de contamination pour la gestion de la crise sanitaire dans le cadre du triptyque "Tester - Alerter - Protéger".

Covid-19 : quelles nouvelles mesures dans le Doubs à partir de ce samedi 24 octobre ?

Au vu de la dégradation du contexte sanitaire et comme suite à la promulgation d’un nouveau décret du Premier ministre, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a pris ce samedi 24 octobre 2020 un nouvel arrêté fixant des mesures complémentaires à celles déjà en vigueur dans le département afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Covid-19 : « La situation épidémiologique de la région se reporte sur le système hospitalier »

La situation épidémiologique de la région se reporte sur le système hospitalier, qui doit faire face à un flux continu de patients. Si trois départements sont désormais concernés par la règle du couvre-feu, tous les habitants de Bourgogne-Franche-Comté sont appelés à "prendre une part active à la lutte contre le virus", explique l'ARS Bourgogne Franche-Comté ce 23 octobre 2020.

Covid-19 : en quoi consiste le plan blanc déclenché au CHU de Besançon ?

Compte tenu de l’aggravation significative de la situation sanitaire en Bourgogne Franche- Comté, et bien que le nombre de patients Covid accueillis au CHU de Besançon reste pour l’heure modéré, il a été décidé de déclencher le plan blanc depuis jeudi 22 octobre 2020 afin d’anticiper l’augmentation des prises en charge. 

Coronavirus : couvre-feu dans 54 départements en France

la liste des 54 départements • Jean Castex a averti jeudi 22 octobre 2020 que "le mois de novembre" sera "éprouvant" et que "le nombre de morts" allait "continuer d'augmenter" en raison de la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus. Le chef du gouvernement a annoncé que les mesures de couvre-feu allaient être étendues à 38 départements. En Bourgogne-Franche-Comté cela concerne les départements de la Côte d'Or, du Jura et de la Saône-et-Loire.

Société

Sondage – Pensez-vous qu’un couvre-feu dans le département du Doubs soit nécessaire pour limiter la propagation de la Covid-19 ?

De plus en plus de villes françaises doivent respecter un couvre-feu chaque soir de 21 heures à 6 heures pour limiter la propagation du virus et ainsi ne pas submerger les hôpitaux. Le département du Doubs pourrait subir cette mesure à partir de ce week-end : pensez-vous qu'il serait nécessaire pour limiter la transmission du virus ? C'est le sondage de la semaine...

Hacking Health 2020 à Besançon : 13 défis, 13 solutions

Malgré le contexte, et grâce au respect d’un protocole sanitaire exigeant, la 4e édition du Hacking Health de Besançon a réuni le week-end dernier un peu plus de 200 participants à l’UFR Santé. Les 13 équipes, rassemblées autour de leurs porteurs de défis, sont toutes parvenues à des solutions. Elles ont su tirer le meilleur des ressources mises à leur disposition : profusion de matière grise, variété des compétences chez les participants comme les coaches, imprimantes 3D et capteurs électroniques du fablab... 

Covid-19 : quelles nouvelles mesures dans le Doubs à partir de ce samedi 24 octobre ?

Au vu de la dégradation du contexte sanitaire et comme suite à la promulgation d’un nouveau décret du Premier ministre, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a pris ce samedi 24 octobre 2020 un nouvel arrêté fixant des mesures complémentaires à celles déjà en vigueur dans le département afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Mois sans tabac 2020 en Bourgogne Franche-Comté : pas de stand de sensibilisation, mais une campagne virtuelle

Cette année, le contexte de l'épidémie de Covid-19 ne permet pas à l'association Tab'agir d'installer des stands de sensibilisation au tabac dans le cadre de Mois dans tabac. En revanche, l'opération pourra se dérouler sur internet durant le mois de novembre 2020 en Bourgogne Franche-Comté.

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

Le groupe RN demande à Marie-Guite Dufay de donner le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de Bourgogne Franche-Comté

Dans une lettre du 22 octobre 2020, Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté demande à la présidente de région de donner le nom de Samuel Paty à l'un des 129 lycées de la région et l'organisation d'une exposition des caricatures de Charlie Hebdo à Dijon.  
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.33
couvert
le 27/10 à 15h00
Vent
3.59 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
40 %

Sondage