Covid-19 : l'ARS appelle à la prudence pour les fêtes

Publié le 22/12/2021 - 18:07
Mis à jour le 24/12/2021 - 17:50

En cette période de fêtes et alors que la situation épidémique est particulièrement instable, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté renouvelle ses appels à la prudence et à la mobilisation, notamment pour la vaccination. 

"Si la circulation virale semble se stabiliser ces 7 derniers jours dans la région, cette tendance reste à interpréter avec grande précaution. L’incidence, qui plafonne en peu en-dessous de 500 cas pour 100 000 habitants en population générale, montre que la vague delta a probablement atteint son pic. La vague omicron est néanmoins en passe de prendre le relais", précise l’ARS qui indique toutefois que "le taux de suspicion de la présence du variant, qui a bondi en une semaine à près de 20% des tests positifs".  

Le point en Bourgogne Franche-Comté

En Bourgogne-Franche-Comté, le pic de la circulation du virus sous prédominance du variant Delta serait proche de son maxima avec le Doubs qui reste le département où le virus circule le plus (725 cas pour 100.000 habitants, + 8%) devant le Jura (644, -10%) et la Saône-et-Loire (572, -0,7 %). 5 cas de variants Omicron ont été détectés en Bourgogne Franche-Comté.

"Freiner la diffusion du virus implique également de se faire dépister et de s’isoler en cas de symptômes ou de contact avec un cas positif, et au moindre doute" ARS Bourgogne-Franche-Comté 

© ARS

Le niveau d’activité hospitalière demeure soutenu avec près de 800 personnes hospitalisées pour des formes graves de la COVID, dont près de 130 en soins critiques.

Ce haut plateau de la circulation du virus avec 2.200 nouveaux cas quotidiens en moyenne sur une semaine glissante est à mettre en perspective avec la hausse des hospitalisations : +136 lits d'hospitalisation occupés tous les jours par des patients Covid-19. La hausse est cependant moins marquée dans les services de soins critiques avec 119 patients en réanimation. C'est 19 de plus en sept jours.

Une troisième dose contre Omicron

L'accélération de la campagne de vaccination fait partie des mesures envisagées par le gouvernement lors d'un Conseil de défense sanitaire de ce vendredi dans un contexte où les contaminations restent élevées - autour de 50.000 par jour -, avec des conséquences de plus en plus marquées à l'hôpital où la situation ne peut qu'empirer pour les fêtes, voire le début 2022.

Pour répondre à ces défis, le gouvernement devrait donc de nouveau miser sur une accélération de la vaccination et de la dose de rappel, qui pourrait protéger en partie du variant Omicron.

À ce jour, plus de 745.000 habitants de la région ont bénéficié de la dose de rappel dans le but de réactiver la protection immunitaire. En Bourgogne Franche-Comté, un habitant sur 10 (de + de 12 ans) n'a pas encore reçu de première injection. 800.000 personnes de + de 18 ans ont bénéficié d'une dose de rappel. C'est 200.000 de plus que la semaine dernière.

Depuis mars 2020, le virus de la COVID est responsable de 5 235 décès en établissements de santé ; 2 315 dans les établissements médico-sociaux de Bourgogne-Franche-Comté. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

L’efficacité de certains antidépresseurs remise en cause par une étude

Une étude scientifique qui ne manque pas de faire parler. L'intérêt des antidépresseurs serait remis en cause, car la dépression n'est pas liée à un déséquilibre chimique. La thèse, récemment soutenue par une psychiatre britannique, est largement contestée, mais cette polémique a l'intérêt d'illustrer les difficultés rencontrées pour comprendre cette maladie.

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.96
légère pluie
le 19/08 à 12h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
79 %

Sondage