Pollution atmosphérique et grossesses multiples : des chercheurs de Besançon et Dijon ont analysé plus de 10 000 accouchements

Publié le 05/03/2019 - 14:50
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:44

Une équipe de chercheurs des CHU de Besançon et de Dijon a choisi d’analyser les effets de la pollution atmosphérique sur le déroulement des grossesses multiples. Plus de 10 000 accouchements ont été étudiés entre 2005 et 2009…

©Pixabay ©
©Pixabay ©

Plusieurs études ont établi un lien entre pollution de l’air élevée et troubles de la croissance fœtale. Ces études portent sur des grossesses uniques (un fœtus par grossesse), excluant quasi-systématiquement les grossesses multiples (plusieurs fœtus par grossesse) qui présentent pourtant davantage de risques, en particulier d'accouchement prématuré et de troubles de la croissance fœtale. Une exposition au dioxyde d’azote (NO2), même à faible concentration, induirait un trouble de la croissance fœtale.

Une équipe de chercheurs des CHU de Besançon et Dijon a analysé les effets de la pollution atmosphérique sur le déroulement de ces grossesses multiples. Pour mener cette étude rétrospective, les 10 905 accouchements des femmes habitant la ville de Besançon ou l’aire urbaine de Dijon et ayant accouché dans les hôpitaux universitaires de Besançon ou de Dijon entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2009 ont été étudiés. L’indicateur de pollution atmosphérique retenu est le NO2, polluant principalement lié à la circulation routière et au chauffage domestique, sources majeures de la zone d’étude. L’exposition au NO2 a été modélisée au domicile de la mère, dans un rayon de 50 mètres autour de l’habitation et pour différentes périodes de la grossesse.

Résultats...

Le trouble de la croissance fœtale a été caractérisé par le retard de croissance intra-utérin, défini par un arrêt ou un ralentissement de la croissance fœtale constaté lors de mesures prénatales prises à deux ou trois semaines d'intervalle. Au final, 249 grossesses multiples ont été incluses dans l'étude, ayant donné naissance à 506 nouveau-nés ; huit grossesses étaient triples.

Les mères étaient en moyenne exposées pendant la durée de la grossesse à une concentration de NO2 dans l’air extérieur de 24,3 µg/m3 , cette valeur variait de 10 à 46,7 µg/m3 . La valeur limite annuelle moyenne pour la protection de la santé humaine est fixée par la législation à 40 µg/m3 .

Les chercheurs ont observé que, pour une augmentation de 10 µg/m3 de cette concentration moyenne sur la durée de la grossesse, le risque de retard de croissance intra-utérin augmentait de 50%. Ces résultats sont en faveur d'une association entre l’exposition au NO2 et la survenue d’un trouble de la croissance fœtale lors de grossesses multiples même dans des villes peu polluées, présentant un niveau d’exposition au NO2 essentiellement inférieur au seuil fixé par la législation européenne.

Infos +

Cette étude, promue et pilotée par le CHU de Besançon, a été conduite en collaboration avec le CHU de Dijon, les unités mixtes de recherche CNRS-université de Franche-Comté Chrono-environnement et ThéMA, le centre scientifique et technique du Bâtiment, l’association de surveillance de la qualité de l’air ATMO-BFC, et la ville de Besançon et le Grand Dijon. Elle a été financée par l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), et a fait l’objet d’une récente publication dans la prestigieuse revue « Environment International ».

(Communiqué du CHU de Besançon)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Suivez l’allocution du ministre de la Santé en direct…

Suite au Comité de Défense qui s'est déroulé mercredi, l'exécutif a indiqué que le couvre-feu avancé à 18h00 n'était pas suffisant pour endiguer la progression de l'épidémie. Un grand nombre de questions se posent donc à l'aube du mois de février... Olivier Véran, le ministre de la Santé, s'exprime ce jeudi 28 janvier à 14h00 pour faire le point sur la situation.

Vaccination contre la Covid-19 : « des rendez-vous susceptibles d’être reportés de quelques jours ou semaines » (ARS BFC)

73.413 personnes vaccinées en BFC •

Un mois après le lancement de la vaccination en Bourgogne-Franche-Comté, plus de 73 000 personnes sont vaccinées contre la COVID-19 dans la région. La gestion en flux tendu des doses de vaccins nécessite une régulation des rendez-vous dans les centres de vaccination pour le mois de février, précise l'ARS ce 28 janvier 2021.

Vaccination à Besançon : la Ville fait face à des retards de livraison des vaccins

Premier bilan de la vaccination • Depuis l'ouverture le 8 janvier dernier, 2.100 personnes ont reçu la première injection du vaccin contre la Covid-19 au centre communal de vaccination de Besançon (gymnase Résal). Malgré tout, la Ville connaît des retards dans la livraison notamment pour les deuxièmes injections...

Un troisième confinement inéluctable ?

Semaine cruciale •

"Il faudra probablement aller vers un confinement" dont les conditions relèvent d'une "décision politique", pour faire face aux variants du coronavirus qui "changent complètement la donne" sanitaire en France, a déclaré dimanche le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. L'Élysée a fait savoir dimanche soir que la décision serait prise mercredi en fonction des chiffres et des dernières données sur les différents variants.

Covid-19 : les nouveaux gestes barrières

Gestes renforcés • Pas de révolution mais des adaptations des gestes barrières liés au nouveaux variants qui de la Covid-19 qui s'avèrent plus contagieux. Il est désormais également conseillé de respecter une distance d'au moins deux mètres avec les autres-  même si les avis divergent à ce sujet  -  et de se taire (et de ne pas téléphoner) dans les transports en commun. 

Comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Cette semaine, le lundi 18 janvier 2021 était le jour du "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Covid-19 : des mesures plus strictes pour tenter d’éviter un 3e confinement

Pour contrer la pression croissante dans les hôpitaux et éviter un troisième confinement, les consignes se multiplient sur un renforcement des gestes barrière et un test négatif au Covid-19 sera exigé dès dimanche soir pour l'entrée en France, tandis que le gouvernement tente de rassurer sur des délais de livraison de vaccins.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.19
légère pluie
le 28/01 à 18h00
Vent
5.56 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
97 %

Sondage