Alerte Témoin

Pour Pierre Moscovici il sera difficile de "travailler avec une administration Trump"

Publié le 08/06/2016 - 14:57
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:46

Pierre Moscovici, ancien élu de Montbéliard et actuel commissaire européen a confié lors de l’émission "Questions d’info" sur la chaine parlementaire LCP qu’il serait "extrêmement difficile" pour l’Union Européenne de  "travailler avec une administration Trump". Donald Trump, milliardaire républicain, candidat pour la présidence américaine a tenu des propos anti-européens lors de sa campagne aux Etats-unis.

pierre_moscovici-001.jpg
©roman

Le commissaire européen Pierre Moscovici a jugé ce mercredi 8 juin qu'il serait "extrêmement difficile" pour l'Union européenne de "travailler avec une administration Trump", si le candidat républicain à la présidentielle américaine l'emporte en novembre. "La Commission européenne n'a pas pris de position" entre la candidate démocrate Hillary Clinton et Donald Trump, a d'abord assuré le commissaire européen aux Affaires économiques lors de l'émission "Questions d'info" LCP-France Info-Le Monde-AFP. Bruxelles a une préférence quand même entre les deux concurrents ? "Oui, parce que quand je vois Donald Trump, je vois la figure d'un populiste, je vois des propos qui sont critiqués par des membres du Parti républicain –et pas les moindres, je pense au président de la Chambre des représentants Paul Ryan qui a dit qu'il tenait des propos racistes quand il s'acharnait sur un juge d'origine mexicaine-, je vois des propos qui sont des propos anti-européens, je vois des propos protectionnistes", a répondu M. Moscovici. A ses yeux, "il serait extrêmement difficile de travailler avec une administration Trump". "Je souhaite que nous l'évitions, je le souhaite comme responsable politique (...) Je suis un socialiste, je suis un social-démocrate, je suis un Européen, je suis un progressiste", a-t-il ajouté. "En même temps, si Donald Trump est demain président des Etats-Unis, il aura cette légitimité et il faudra travailler avec lui", a souligné M. Moscovici. Mais "la Commission européenne exprime, en tout cas je l'exprime moi, des inquiétudes par rapport à une candidature parfois baroque", a-t-il poursuivi.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

donald trump

A. Joyandet : « L’élection de Donald Trump rappelle que les élus doivent toujours être à l’écoute… »

Le sénateur (LR) de Haute-Saône réagit à l'élection de Donald Trump aux États-Unis. Selon lui, la défense des intérêts français et européens supposera un leadership fort durant les années à venir, que seul Nicolas Sarkozy peut incarner. Quand les élections américaines s'invitent dans la primaire de la droite et du centre... 

Trumpeuse Election…

Vous l'avez noté, beaucoup expriment leur "sidération" après le résultat de l'élection présidentielle américaine. D'autres, très discrètement prudents lorsque les sondages prédisaient la victoire Démocrate, laissent, depuis la victoire de Trump, exploser leur joie et exposent leurs appétits.

B. Romagnan : « Je ne pense pas que ce vote signifie que la majorité des Américains endossent les propos de Donald Trump »

Pour la député du Doubs (PS) Barbara Romagnan, l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis pose la question de la capacité de la société  à construire "un modèle de développement et de vie commune, qui donne envie et permette de répondre aux défis des inégalités sociales."

Politique

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Plan de relance européen: 40 milliards de « subventions » pour la France

L'accord conclu sur le plan de relance est pour l'Union européenne "le moment le plus important depuis la création de l'euro", a déclaré mardi 21 juillet 2020 Emmanuel Macron, quelques heures après la fin du sommet de Bruxelles. Cet accord d'un montant de 750 milliards d'euros, conclu mardi à l'aube, est le fruit d'un "travail de trois ans entre la France et l'Allemagne", a-t-il ajouté au journal de 20H de TF1.
EXCLUSIVITE - Jean-Louis Fousseret fait le bilan de ses trois mandats à la tête de la Ville de BesançonEXCLUSIVITE - Jean-Louis Fousseret fait le bilan de ses trois mandats à la tête de la Ville de Besançon

EXCLUSIVITE - Jean-Louis Fousseret se confie sur ses 19 ans à la tête de la Ville de Besançon sur maCommune.info#VIDEO

Publiée par MaCommune.info sur Mardi 21 juillet 2020

EXCLUSIVITE – Jean-Louis Fousseret fait le bilan de ses trois mandats à la tête de la Ville de Besançon

ENTRETIEN • Le maire de Besançon de 2001 à 2020 vient de passer les clés de la ville et de l'agglomération à la nouvelle maire Anne Vignot. Il est venu le temps pour lui de "prendre un peu de recul" et de faire le bilan de cette longue expérience à maCommune.info…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.01
    légère pluie
    le 03/08 à 12h00
    Vent
    4.27 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    78 %

    Sondage