Premier CAPéCO numérique régional signé en Bourgogne Franche-Comté : c’est quoi ?

Publié le 08/03/2019 - 10:08
Mis à jour le 08/03/2019 - 10:30

Bernard Schmeltz, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, Silvère Denis, délégué général du Cluster BFC numérique, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon, Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Bourgogne-Franche-Comté et de l’académie de Besançon et Frédéric Danel, directeur de Pôle Emploi, ont signé jeudi 7 mars 2019 le premier CAPéCO numérique régional. Qu'est-ce que c'est ?

PUBLICITÉ

Ce contrat d’appui à la performance économique et au développement des compétences, d’une durée de 4 ans, a pour objectif de « structurer et de développer la filière numérique et d’impulser la transition numérique de l’industrie » nous explique-t-on dans un communiqué. Il est le fruit de la collaboration active des acteurs numériques du territoire fédérés au sein du cluster BFC numérique (Numérica, Nicéphore Cité, Inkub…) sous la conduite de l’Etat et de la Région. 

La filière numérique régionale compte 1 500 entreprises, en grande majorité des TPE. Elle emploie 8 000 salariés. Elle affiche un taux de croissance de ses effectifs de 14 % par an. Compte tenu de cet éclatement sur des petites structures, l’enjeu de structuration est d’autant plus fort.

Pour répondre à ces objectifs, le contrat détermine 30 actions réparties selon quatre enjeux prioritaires :

  • Structurer l’écosystème
  • Attirer et faire rayonner la filière numérique régionale
  • Accompagner dans la continuité les chefs d’entreprise
  • Anticiper les mutations liées à la révolution numérique et trouver les compétences

Les premiers résultats sont « encourageants »

Le CAPéCO a permis de clarifier le rôle de chacun des experts du numérique. A titre d’exemples : BFC numérique représente la filière, Nicéphore Cité à Chalon-sur-Saône (71) accompagne la transformation numérique des PME industrielles et Numérica à Montbéliard (25) est le spécialiste des usages numériques innovants. Le réseau a rassemblé une offre de plus de 40 services au bénéfice des entreprises du territoire.

Le réseau accompagne plus de 600 entreprises par an et déploie un programme de plus de 50 évènements et opérations de communication/formation à destination des TPE/PME, comme la journée Conext Days de Nicéphore Cité.

Les offres de formation ont été cartographiées et une enquête sur les besoins en compétences des entreprises est régulièrement lancée. Un effort tout particulier sur la féminisation de la filière est opéré dans la mesure où les femmes ne représentent que 12% des effectifs de formation au numérique et 16% des emplois.

Le partenariat s’affiche au sein d’une présence collective des éco-systèmes comme des start-ups sur des évènements internationaux (CES Las Vegas, Vivatech Paris ou encore au Japon) mais aussi en répondant collectivement à des appels à projets nationaux comme celui de la French Tech.

A travers ce contrat, Etat, Région et filière affirment conjointement « leur volonté de faire de la Bourgogne-Franche-Comté un espace où le numérique est facteur de compétitivité ».

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le prix de l’eau va-t-il augmenter dans ma commune et pourquoi ?

Thème : l'eau #2 • Du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2017, le prix de l'eau et de l'assainissement vont fluctuer dans le Grand Besançon selon les communes. Une harmonisation  pour arriver progressivement en 2028 et pour tous les habitants de l'agglomération à un prix  de 3,30 € TTC (hors inflation). Quel est le prix de l'eau dans les 73 communes du Grand Besançon. Va-t-il augmenter dans votre commune ? Pourquoi ?  Réponses.

Marie-Guite Dufay souhaite implanter la production de « batteries électriques » dans la région

Marie Guite Dufay, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, souhaite avec 50 signataires (élus, industriels, chercheurs et constructeur) accueillir la première usine de batterie "made in France". Pour cela, la présidente a exposé ses arguments ce 18 mars 2019 dans une lettre destinée au chef de l'État.

Festival de la Paille : une étude pour savoir ce que veulent les festivaliers…

Festivaliers, qui êtes-vous ? • Au cours de l'édition 2018 du Festival de la Paille, le "Collectif organisation" a fait appel GECE, institut d'étude, de sondage et d'enquête afin de sonder ses festivaliers. Cette enquête a été réalisée auprès de 6 900 festivaliers "dans le but de réaffirmer un projet solide, partagé et solidaire et définir de nouvelles orientations", nous indique-t-on.

Loi PACTE : la grogne des commissaires aux comptes en Bourgogne-Franche-Comté

tribune • Dans une tribune publiée dans le journal du palais, Franck Paul et Philippe Dandon, respectivement présidents de la compagnie régionale des commissaires aux comptes de Besançon et de Dijon (CRCC) demandent au gouvernement de revoir sa copie concernant notamment le relèvement brutal des seuils d’audit légal inclus dans la Loi Pacte sur les commissaires aux comptes. Ils parlent d'un risque majeur pour l'économie française et estiment que 10.000 emplois sont menacés dans leur profession.  

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.63
ciel dégagé
le 21/03 à 3h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1033.17 hPa
Humidité
83 %

Sondage