Aux urnes ! le mode d'emploi de la présidentielle...

Publié le 07/05/2017 - 08:00
Mis à jour le 07/05/2017 - 19:23

Près de 47 millions d'électeurs dont 830.000 Francs-Comtois sont appelés ce 7 mai 2017  pour élire le 8e  président de la Ve République. En Franche-Comté, les  bureaux de vote sont ouverts de 8h à 19h. 

C’est parti !

PUBLICITÉ

MODE DE SCRUTIN

Le chef de l’État est élu au suffrage universel direct, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours, pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois.

Un candidat est vainqueur s’il a obtenu la majorité absolue des voix du 1er tour, ce qui n’est encore jamais arrivé sous la V République. Il doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés en un ou deux tours.

Aucun candidat n’a été élu au premier tour depuis l’instauration, en 1962, du suffrage universel direct.

Les 66.546 bureaux de vote de Métropole ouvriront à 8h et fermeront à 19h :  une heure plus tard que lors des présidentielles précédentes. Dans certaines grandes villes, les bureaux resteront ouverts jusqu’à 20H00. 

Dans le Doubs, on compte 765 bureaux de vote pour 383 686 inscrits sur les listes éléctorales

Les votants inscrits sur les listes éléctorales doivent se présenter au bureau de vote auquel ils sont rattachés avec une pièce d’identité

En outremer, le vote aura eu lieu les samedi précédant les deux tours (22 avril, 6 mai) dans certains territoires: Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre et Miquelon et en Polynésie française. A La Réunion, Mayotte et en Nouvelle-Calédonie, il se déroulera comme en métropole.

  •  Les électeurs auront à leur disposition dans les bureaux de vote (69.245 au total en métropole, en outremer et à l’étranger) des bulletins au nom de chaque candidat.

SÉCURITÉ

Plus de 50.000 policiers et gendarmes, appuyés par 7.000 militaires de l’opération Sentinelle (déployés en permanence sur le territoire national depuis les attentats jihadistes de janvier 2015 à Paris), sont mobilisés. C’est la première fois qu’une présidentielle se déroule sous le régime de l’état d’urgence, instauré dans la foulée des attentats du 13 novembre 2015.

SECOND TOUR 

Arrivés en tête au premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les deux candidats du second tour de la Présidentielle.  

A noter qu’aucun candidat n’a été élu au premier tour au suffrage universel sous la Ve République. 

CANDIDATS 

Au premier tour, les électeurs devront choisir entre onze candidats. C’est un de plus qu’en 2012, mais cinq de moins qu’en 2002, où un nombre record de candidatures avait été enregistré. 

Marine Le Pen, 48 ans (Front National, extrême droite), François Fillon, 63 ans (Les Républicains, droite) Emmanuel Macron, 39 ans (En marche!, centre) Jean-Luc Mélenchon 65 ans (La France insoumise, gauche radicale) ont distancé dans les sondages le socialiste Benoît Hamon, 49 ans. 

Les autres candidats sont: les souverainistes Nicolas Dupont-Aignan, 56 ans, Jacques Cheminade, 75 ans et François Asselineau, 59 ans, les trotskistes Nathalie Arthaud, 47 ans et Philippe Poutou, 50 ans, le député et ancien berger Jean Lassalle, 61 ans.

  • M. Nicolas DUPONT-AIGNAN : 4,7%
  • Mme Marine LE PEN : 21,3%
  • M. Emmanuel MACRON : 24,01%
  • M. Benoît HAMON : 6,36%
  • Mme Nathalie ARTHAUD : 0,64%
  • M. Philippe POUTOU : 1,09%
  • M. Jacques CHEMINADE : 0,18 %
  • M. Jean LASSALLE : 1,21 %
  • M. Jean-Luc MÉLENCHON : 19,58%
  • M. François ASSELINEAU : 0,92 %
  • M. François FILLON : 20,01 %

Participation du 1er tour : 77,77% (79% en Franche-Comté)

VOTE BLANC 

Le vote blanc, qui permet d’exprimer un refus de choix, n’est pas reconnu en France. Depuis une loi de 2014, ces bulletins sont décomptés séparément des votes nuls et annexés en tant que tels au procès-verbal de chaque bureau de vote, mais ils ne sont pas pris en compte dans le calcul des suffrages exprimés.

Les bulletins vierges et les enveloppes vides (votes blancs) ne sont plus assimilés  sont désormais pris en considération dans une catégorie à part entière.

A noter que les bulletins raturés, déchirés ou non conformes au code électoral sont déclarés nuls. 

PROCURATION

Trois catégories d’électeurs sont autorisés à voter par procuration: ceux qui en raison d’obligations professionnelles, d’un handicap, pour raison de santé ou en raison de l’assistance apportée à une personne malade ou infirme, ne peuvent être présents dans leur commune d’inscription. Les électeurs attestant sur l’honneur qu’en raison d’obligations de formation, parce qu’ils sont en vacances ou résident dans une commune différente, ils ne sont pas présents dans leur commune d’inscription. Les personnes en détention provisoire et les détenus purgeant une peine n’entraînant pas une incapacité électorale.

Pour établir une procuration, il faut choisir un mandataire inscrit sur les listes électorales de la même commune.

La demande se fait au commissariat, à la gendarmerie ou au tribunal d’instance. A l’étranger, les procurations sont établies par les autorités consulaires. La personne qui veut se faire représenter doit se présenter personnellement, munie d’une pièce d’identité et d’une déclaration sur l’honneur. La présence du mandataire n’est pas nécessaire. 

Le mode d’emploi du vote par procuration 

RÉSULTATS

Aucun résultat, hormis ceux concernant l’abstention, ne pourra être communiqué avant la fermeture du dernier bureau de vote, à 20h , y compris ceux des collectivités où le scrutin se sera déroulé la veille. 

L’investiture du nouveau président de la République devra avoir lieu au plus tard le 14 mai 2017, date d’expiration du mandat de son prédécesseur.

Les précédents présidents sont : 

  • 2012-2017 : François Hollande (socialiste)
  • 2007-2012: Nicolas Sarkozy (droite)
  • 1995-2007: Jacques Chirac (droite), qui a enchaîné un septennat et un quinquennat 
  • 1981-1995 : le socialiste François Mitterrand, qui a effectué deux mandats de sept ans


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

présidentielle 2017

Présidentielle :  B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle « ne partage pas ses propositions »

Présidentielle : B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle « ne partage pas ses propositions »

La députée PS,  qui se représente aux prochaines élections législatives dans la première circonscription du Doubs,  salue la victoire d'Emmanuel Macron sur le Front National. Mais pour Barbara Romagnan, la progression du FN, le taux d'abstentions, le nombre de votes blancs et nuls, sont autant d'indicateurs d'une perte de confiance. "C’est en effet, une partie des laissés-pour-compte qui s’est exprimée par ce vote" précise-t-elle dans un communiqué. 

Présidentielle 2017 :  la réaction de Jean-Louis Fousseret

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du "premier président de la Ve République issu d'un mouvement citoyen…". Au lendemain de l'élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l'histoire qui se tourne.  

Emmanuel Macron : son mouvement, son programme…

Emmanuel Macron : son mouvement, son programme…

Le candidat du jeune mouvement "En Marche !" devient, à 39 ans,  le 8e président de la Ve République. Il l'emporte, avec 66,1 % des suffrages face à Marine Le Pen à 39,9%  selon les derniers chiffres du ministère de l'intérieur. 

Dans la catégorie

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

L'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) souhaite un "rapport de force écolo" qui soit "fort" dès le premier tour des élections municipales en mars 2020, se donnant pour objectif de "garder" Grenoble et en conquérir de nouvelles... comme Besançon où l'élue Anne Vignot devrait être tête de liste.

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.54
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage