Présidentielle : Marie-Guite Dufay soutient Christiane Taubira

Publié le 10/01/2022 - 14:10
Mis à jour le 07/04/2022 - 17:31

Dans un message sur son compte Twitter, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté annonce soutenir le principe d’une primaire populaire à gauche. Marie-Guite Dufay estime que Christiane Taubira peut porter l’union de la gauche.

Marie-Guite Dufay © Alexane Alfaro
Marie-Guite Dufay © Alexane Alfaro

"La division de la gauche est un crève-coeur" explique la présidente socialiste de la région Bourgogne-Franche-Comté qui ne porte pourtant pas la candidate officielle de son parti, Anne Hidalgo, mais prône plutôt pour une primaire populaire dans laquelle elle soutiendrait Christiane Taubira.

Depuis Bondy en Seine-Saint-Denis, l'ancienne ministre de la Justice de François Hollande et  candidate "envisagée", a annoncé qu'elle se soumettrait au résultat de la Primaire populaire fin janvier "dernière chance" selon elle "d'une union possible de la gauche".

Cette initiative citoyenne pilote une "investiture populaire", à savoir un vote de ses plus de 300.000 signataires du 27 au 30 janvier 2022 pour désigner leur candidat d'élection.

Christiane Taubira et la candidate socialiste Anne Hidalgo l'ont évoquée comme moyen possible pour trancher entre les cinq principales candidatures à gauche. Mais l'écologiste Yannick Jadot, l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon, le communiste Fabien Roussel et le chantre de la "Remontada de la France" Arnaud Montebourg ont dit non.

Yannick Jadot a à nouveau opposé une fin de non-recevoir dimanche : "L’union ne peut pas être une martingale" et "doit se construire sur des idées".

Jean-Luc Mélenchon a aussi écarté sa participation, estimant que "ce n'est pas d'union dont nous avons besoin parce qu'elle empêcherait la mobilisation".

"Ça ne serait pas juste que notre programme et notre originalité s'effacent derrière une candidature" unique, considère aussi Fabien Roussel.

Pour sa part, Mme Hidalgo "prend acte" des refus face à sa proposition de primaire plus classique, avec "un débat à la loyale, un vote à la loyale". "Je ne dis pas +c'est fini aujourd'hui+", a-t-elle ajouté, évoquant la Primaire populaire: "le 15 janvier nous verrons qui souhaiterait participer ou pas".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : les chiffres de la participation à 17h en Bourgogne Franche-Comté

A 17h00, la participation est de 63,52 % en Bourgogne Franche-Comté et de 63,23 % au niveau national. Dans la région la participation en fin de journée est en recul de plus de trois points points par rapport au 2e tour du 7 mai 2017. Le détail des chiffres par département. Les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 19h00.

Politique

Les Républicains : Christian Jacob quitte la tête du parti, Annie Genevard le remplace

Le président des Républicains Christian Jacob, qui avait annoncé son intention de quitter ses fonctions début juillet, laisse la tête du parti vendredi. Comme le prévoient les statuts de LR, il sera remplacé à partir de lundi par la numéro deux du parti, à savoir, la député du Doubs Annie Genevard. 

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.88
partiellement nuageux
le 01/07 à 12h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
30 %

Sondage