PSA Hérimoncourt : la formation au véhicule électrique, une piste pour reconvertir le site (député)

Publié le 05/06/2019 - 08:22
Mis à jour le 05/06/2019 - 08:22

Le site PSA d'Hérimoncourt (Doubs) que le constructeur quittera l'an prochain pourrait se transformer notamment en un centre de formation aux nouveaux métiers de l'automobile, a indiqué ce mardi 4 juin 2019 Frédéric Barbier, député (LREM) du Doubs.

site PSA Hérimoncourt © Google Street View ©
site PSA Hérimoncourt © Google Street View ©

Le groupe Adecco spécialiste des ressources humaines a annoncé mardi son intention de créer sur place un "centre de formation et d'apprentissage" aux métiers de l'automobile qui répondrait aux évolutions de ce secteur, a indiqué l'élu local, à l'issue d'une réunion sur l'avenir du site tenue à la sous-préfecture de Montbéliard.

Le développement du véhicule électrique

Adecco prévoit de s'associer avec son confrère Altedia pour former aux "qualifications qui seront exigées par les mutations technologiques et industrielles de l'industrie automobile, en premier lieu le développement du véhicule électrique", a précisé M. Barbier.

Un second projet émane du sous-traitant automobile allemand Welp, a relaté le député. Cette entreprise a exprimé son "intérêt" pour s'implanter à Hérimoncourt, car elle se rapprocherait de deux de ses principaux clients, l'usine Bugatti de Molsheim (Bas-Rhin) qu'elle fournit en revêtements intérieurs de luxe, et l'Armée helvétique suisse pour laquelle elle produit des blindages, a exposé M. Barbier.

"Il y a une dynamique qui s'installe, mais il faudra qu'elle se confirme dans la durée"

Les deux projets sont "sérieux et concrets", a estimé M. Barbier. D'autres dossiers ont été évoqués, mais leur contenu n'a pas été divulgué car ils ne sont pas avancés, a-t-il ajouté. La reconversion poursuit l'objectif de recréer 200 emplois, soit autant que les effectifs actuels de PSA sur place. "La route est encore longue" avant
d'atteindre ce chiffre, a reconnu M. Barbier. "Il y a une dynamique qui s'installe, mais il faudra qu'elle se confirme dans la durée", a-t-il dit à l'AFP.

PSA a décidé en début d'année d'arrêter en 2020 son activité de pièces de rechange à Hérimoncourt, un site historique voisin de Sochaux où il était présent depuis 1833, pour la transférer dans son centre logistique mondial de Vesoul (Haute-Saône). Le constructeur s'est engagé à reclasser l'ensemble des 204 salariés, sans licenciement, et à oeuvrer à la réindustrialisation du site d'Hérimoncourt.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : baisse du nombre de demandeurs d’emploi de 3,1 % sur un an

La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) et la préfecture de la Région Bourgogne Franche-Comté ont publié les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2021. On constate une baisse du nombre de demandeurs d'emploi dans les catégories A, B et C de 2,3 % sur le trimestre et de 3,1% sur un an.

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.56
peu nuageux
le 28/10 à 12h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
10 %

Sondage