PSA propose 1% d'augmentations individuelles

Publié le 20/02/2013 - 10:15
Mis à jour le 15/04/2019 - 09:29

La direction de PSA Peugeot Citröen a proposé mardi des augmentations de salaires individuelles de 1% pour 2013, mais pas d’augmentations générales pour les salariés.

"On nous a proposé en augmentations générales zéro... Ca ne pouvait pas être moins", a indiqué Michel Prost (FO), précisant qu'en matière d'augmentations individuelles la proposition était de "1% pour toutes les catégories professionnelles incluant l'ancienneté". 

Dans le cadre de ces négociations annuelles obligatoires (NAO), la direction a également proposé de relever de 25% à 35% sa part de financement à la complémentaire santé au 1er juillet 2013, a-t-il précisé."Pour FO, on est très loin du compte. Le pouvoir d'achat n'est même pas maintenu", a estimé le responsable syndical, précisant que son organisation avait émis un avis défavorable.

Pour M. Prost,  "la direction fait une faute grave en oubliant d'investir sur les hommes et les femmes du groupe", car "le rebond espéré dans les années futures par la direction ne pourra pas se faire sans des salariés motivés et respectés".

Dans un communiqué, la CGT a dénoncé de son côté un "gel des salaires" qui constitue "une régression certaine du pouvoir d'achat des salariés". Le syndicat souligne que l'enveloppe réelle dédiée aux augmentations individuelles ne représente que 0,34%, une part étant notamment liée à l'ancienneté.

"Les salariés ne sont pas responsables des mauvais choix stratégiques de l’entreprise et des rémunérations excessives faites aux actionnaires et à la famille Peugeot (6 milliards en 12 ans)", estime le syndicat, qui revendiquait "une augmentation de 300 euros nets, compte tenu du montant très faible des plus bas salaires, à savoir, 1.250 euros nets par mois".

Pour le syndicat des cadres CFE-CGC, Anne Valleron a estimé pour sa part qu'il s'agissait d'une "trop petite avancée".

L'an dernier, PSA avait alloué une augmentation générale sous la forme d'une somme fixe de 43 euros.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.31
nuageux
le 02/03 à 0h00
Vent
1.81 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
79 %