Quoi de neuf pour l'application anti Covid-19 ?

Publié le 23/10/2020 - 12:33
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:40

les liens pour télécharger •

La nouvelle version de l'application de "traçage" du virus, rebaptisée "Tous anti-Covid" a été présentée jeudi 22 octobre 2020 par le secrétaire d'État chargé du numérique, Cédric O.

 © AA
© AA

La nouvelle application de traçage des contacts lancée jeudi a été victime de son succès jeudi soir et n'était parfois plus disponible ou le temps de chargement était très long. Mais tout est rentré dans l'ordre ce vendredi matin.

"Je l'ai téléchargée", a assuré le Premier ministre, qui avait été pris en défaut il y a quelques semaines lorsqu'il avait reconnu ne pas avoir installé sur son téléphone la première version, "Stop Covid", qui n'avait par ailleurs pas fait preuve de son efficacité.

La nouvelle version de l’application conserve "le même moteur"  avec une fonction principale : avertir ses utilisateurs lorsque ceux-ci ont croisé dans les deux dernières semaines, à moins d’un mètre et pendant plus de 15 minutes, un autre utilisateur contaminé par le coronavirus. Il faut alors déclarer être malade dans l'application.

Couteau suisse anti Covid-19

En plus de l'alerte, la nouvelle mouture est plus attractive avec de nouveaux contenus  : un fil d’actualités, des chiffres sur la propagation de l'épidémie, des cartes des laboratoires et chiffres sur l’utilisation de l’application.

"Ce que nous voulons faire avec ces outils numériques, c’est rendre chaque Français acteur de la lutte contre le virus" , a déclaré en conférence de presse jeudi, le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O, qui a déploré une "occasion manquée"  lors du lancement de l’application qui avait connu peu de succès. En effet; selon le gouvernement, 2,7 millions de personnes s’étaient enregistrées sur « StopCovid », 13 000 utilisateurs ont fait part de leur contamination, et plus de 800 personnes ont été notifiées comme étant à risque.

"Ses premières fonctionnalités seront enrichies toutes les deux semaines", a affirmé Cédric O, notamment avec l'intégration de l'attestation de sortie pour le couvre-feu ou les registres d'enregistrement des restaurants, une alternative aux carnets de coordonnées pour les restaurants.

 Nous voulons faire de TousAntiCovid un couteau suisse numérique pour vivre avec l’épidémie au quotidien », a-t-il ajouté, estimant qu’elle ne serait utile que si nous sommes « plusieurs millions » à la télécharger.

"TousAntiCovid" va désormais être référencée dans toute la communication officielle sur le coronavirus comme un geste barrière, au même titre que le port du masque, la distanciation physique ou l’aération des pièces.

Mais la décision de l’utiliser ou non appartient aux individus et à eux seuls, aucune institution, entreprises, commerce, restaurant… n’ayant le droit de l’exiger.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : "hausse brutale" de la circulation du virus en Bourgogne Franche-Comté

Le taux d'incidence a doublé en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté et dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité des tests est à 5,5 %. La circulation du virus est plus active dans le Jura (326 cas pour 100.000 habitants), le Territoire de Belfort et le Doubs (228). Si on dénombre une centaine d' hospitalisations supplémentaires en une semaine dans la région, le nombre de patients en réanimation reste stable.

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...

Santé

Covid-19 : "hausse brutale" de la circulation du virus en Bourgogne Franche-Comté

Le taux d'incidence a doublé en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté et dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité des tests est à 5,5 %. La circulation du virus est plus active dans le Jura (326 cas pour 100.000 habitants), le Territoire de Belfort et le Doubs (228). Si on dénombre une centaine d' hospitalisations supplémentaires en une semaine dans la région, le nombre de patients en réanimation reste stable.

Doubs : masque et Pass sanitaire obligatoires dans les marchés de Noël

Après les annonces d'Olivier Véran à la mi-journée pour freiner la circulation du virus, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet a décidé de renforcer l’obligation de port du masque en prenant un arrêté incluant les zones extérieures densément fréquentées sur l’ensemble des communes du département.

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Restauration : le syndicat patronal des indépendants appelle à mieux contrôler le pass

Les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire "mettent en danger" toute la profession "en l'exposant à une mesure de fermeture générale", s'insurge lundi le président du syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, face à un "rebond épidémique fulgurant" du Covid-19.

Est-il possible de se faire vacciner contre la grippe et la covid-19 en même temps ?

Dans un communiqué du 22 novembre, la CPAM du Doubs souhaite sensibiliser la population à la vaccination contre la grippe. Si depuis un an le vaccin contre la Covid-19 prend toute la place médiatique, l'Assurance maladie appelle toutes les personnes éligibles à se faire vacciner contre la grippe qui, elle aussi, peut provoque la mort des personnes les plus vulnérables.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.28
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
98 %

Sondage