Rebond de l'épidémie de Coronavirus : "Il nous reste trois semaines pour agir"

Publié le 17/10/2020 - 19:13
Mis à jour le 17/10/2020 - 19:13

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.

C'est bien pour éviter un éventuel futur couvre-feu que le préfet du Doubs a tenu à s'exprimer au moment où l'ensemble du territoire national vient d'être placé par décret en état d’urgence sanitaire pour six semaines.

"Le département du Doubs est vraiment dans une phase préoccupante (....) chacun, à titre individuel a une partie de la solution en réduisant ses interactions sociales " Joël Mathurin, préfet du Doubs

L'objectif est bien, une fois encore, de limiter la propagation du virus afin d'éviter que la seconde vague ne monte à nouveau trop haut en milieu hospitalier dans les prochaines semaines.  "Les mesures que nous avons prises jusqu'à aujourd'hui ne suffisent pas. Il faut limiter nos interactions sociales et mettre en oeuvre de manière rigoureuse nos gestes barrière (...) Les soirées festives dans les établissements recevant du public ne seront plus possibles..." avertit le préfet du Doubs (voir mesures ci-dessous) La majorité de la population doit comprendre l'enjeu. Il s'agit de sauver des vies et de faire ne sorte que l'hôpital puisse continuer à soigner des patients Covid et non Covid (...) Il faut tout faire pour que ce virus ne circule plus aussi activement qu'il ne le fait aujourd'hui. Il nous reste trois semaines pour agir, car sinon, nous serons amenés certainement à passer dans une phase de couvre-feu"

Doublement de l'incidence

Sur le point sanitaire, Nezha Leftah-Marie n'hésite pas à parler de "rebond" de l'épidémie dans le département avec un quasi-doublement de l'incidence depuis le début de la semaine dernière. "Au 14 octobre 2020 dans le Doubs, nous enregistrons une incidence générale de 121 cas positifs pour 100.000 habitants et de 92 pour 100.000 pour les plus de 65 ans. Par ailleurs, la positivité des tests est en forte augmentation à 9,2%. Ce sont ces trois indicateurs conjugués que l'on surveille particulièrement..." déclare la déléguée départementale du Doubs de l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté qui invite la population, en période de vacances scolaires, à respecter scrupuleusement les gestes barrière dans la sphère privée, surtout auprès d'une population âgée ou à risque. 

Concernant les Ephad, afin de limiter les risques de propagation, la plus grande vigilance sera demandée aux directeurs d'établissement. Les visites ne seront pas interdite mais se feront sur rendez-vous. Des consignes ont été données en ce sens.

Premières conséquences sur le milieu hospitalier

Le premier palier de gestion hospitalière, fixé à 20% de la capacité de réanimation occupée par des patients Covid, a été dépassé en Bourgogne-Franche-Comté. Même si pour l'heure, le plan blanc n'a pas encore été déclenché à l'hôpital de Besançon, l'agence régionale de santé a demandé aux établissements de santé privés et publics de commencer à se préparer pour recentrer les activités. "Contrairement à la première vague, il est souhaité de conserver des places de réanimation pour les autres patients, on ne veut pas des patients en perte de chance médicale et on ne pourra pas avoir de solidarité avec d'autres régions, car l'épidémie est là, partout"avertit Nezha Leftah-Marie.

Patients hospitalisés dans le Doubs : 26 dont 7 en réanimation. Le plan blanc n'a pas été déclenché à l'hôpital de Besançon

Les annonces du préfet du Doubs

  • Les rassemblements de plus de six personnes sont interdits dans l'espace public sauf dérogation du préfet.
  • Dans les restaurants :  pas plus de six personnes par table
  • Établissement recevant du public : respect de la règle de 4m2 par personne
  • Rassemblements festifs et familiaux : limitation à 30 personnes dans les établissements recevant du public (salle des fêtes...) "Ces rassemblements festifs ne peuvent pas faire l'objet d'activité de restauration et de débit de boisson".
  • Les activités dansantes et festives sont interdites dans les établissements recevant du public
  • Restauration et buvette dans les établissements sportifs (type X) : les personnes doivent rester assises et nombre maximal de six personnes qui se connaissent et distance minimale d'un mètre entre les tables.

"C'est lors de ces manifestations festivités où nous avons eu ces derniers jours une diffusion importante du virus..." Joêl Mathurin, préfet du Doubs

En complément du décret, renouvellement des mesures déjà prises

  • Obligation port du masque dans plusieurs communes
    • Besançon, Montbéliard, Audincourt, Pontarlier, Grand-Charmont, Seloncourt, Valentigney, Morteau et Ornans
  • Obligation du port du masque sur les foires, marchés et vide grenier

Mesures à venir

  • Concertation avec les restaurateurs et bars pour la mise en place rapidement "d'ici la fin de la semaine prochaine" de l'obligation de la tenue d'un registre de traçabilité.
  • Concertation avec les associations et structures étudiantes afin de ne plus organiser de soirées festives de soirées étudiantes au moins jusque début décembre.
  • Réunion lundi soir des maires, chefs lieu de cantons et maires des communes de plus de 5.000 habitants et présidents d'association des maires pour la mise en place d'un plan de prévention communal Covid-19 (accompagnement de personnes isolées, mise en place d'un référent Covid-19 en lien avec le milieu associatif et civil)

Joêl Mathurin : "il nous reste trois semaines pour agir"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Des modifications du protocole sanitaire dans les cantines des écoles de Besançon

Afin de répondre à l’évolution de la situation épidémique de Covid-19, le protocole sanitaire des écoles de premier degré de Besançon a été modifié. Les nouvelles consignes portent essentiellement sur l’organisation de la restauration scolaire. Les adaptations seront mises en place progressivement à partir du lundi 25 janvier 2021. 

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

« Etudiants ignorés et espoirs enterrés » : un appel à la mobilisation le 26 janvier sur le campus de Besançon

Alors que les étudiants vivent une année particulièrement difficile à cause de la crise sanitaire, 25 associations étudiantes dont la BAF appellent à la mobilisation le 26 janvier. A Besançon, une action s'organise sur le campus de Besançon dans le strict respect des gestes sanitaires.

Tests PCR exigés avant l’arrivée en France pour les voyageurs européens dès dimancheLire plus

La France exigera, à partir du dimanche 24 janvier 2021 à 00h00, un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer sur son territoire, a annoncé le président Emmanuel Macron au Conseil européen

Cette obligation s'appliquera "hors voyages essentiels : "Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront en particulier exemptés". L'Elysée a précisé que l'approche choisie par le chef de l'Etat était également celle de "beaucoup de ses homologues européens".

Coronavirus en Suisse : présence du variant anglais et quarantaine pour les voyageurs du Sud de la France

281 personnes ont contracté le variant britannique B1.1.7 selon l'Office fédéral de la santé publique. Trois foyers ont été détectés dans le canton du Jura.  La Suisse a par ailleurs décidé d'imposer à compter du 1er février 2021 une quarantaine pour les voyageurs en provenance de 15 nouvelles régions (PACA pour la France)  ou pays comme le Portugal ou Israël.

Politique

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

2022 : Engageons-nous présente ses premières propositions de « transformation » de la société

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB:L'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté  ses propositions en vue de 2022.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.92
pluie modérée
le 23/01 à 15h00
Vent
8.81 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
57 %

Sondage