Reconversion des friches : 18 lauréats en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 01/06/2021 - 19:10
Mis à jour le 02/06/2021 - 18:49

18 projets de « recyclage de friches », dix en Bourgogne et huit en Franche-Comté, ont été retenus pour une enveloppe de 10 M€. Ils permettront de requalifier près de 34 ha de friches dans la région, notamment à Dijon, Vesoul ou encore Salins-les-Bains.

 L’Etat a annonce? ce 1er juin 2021 le versement de 1,3 million d’euros pour la Cite? Ge?ro?me au titre du fonds friches destine? a? la reconversion de sites immobiliers non-utilise?s. © Ville de Vesoul
L’Etat a annonce? ce 1er juin 2021 le versement de 1,3 million d’euros pour la Cite? Ge?ro?me au titre du fonds friches destine? a? la reconversion de sites immobiliers non-utilise?s. © Ville de Vesoul

Objectif : maîtriser l’étalement urbain et reconstruire sur la ville.

Pour l'État, les friches représentent un important gisement foncier "dont la mobilisation et la valorisation doivent être préférées à l’artificialisation d’espaces naturels ou agricoles."

Or, la réutilisation de friches, qu’elles soient commerciales, ferroviaires, portuaires ou routières, industrielles, militaires ou minières, s’accompagne souvent d’un surcoût, notamment en cas de pollution, qui rend plus difficile l’équilibre économique de ces opérations, en particulier en secteur détendu. Pour ces opérations, un soutien public est souvent indispensable.

La reconversion du foncier déjà artificialisé contribue ainsi à la trajectoire du "zéro artificialisation nette" fixée par le Gouvernement, inscrite dans le projet de loi Climat et Résilience.

Financer le recyclage des friches

Pour impulser de nouveaux projets, deux appels à projets d’un montant total de 300 M€ ont  été lancés et ont connu un vif succès.

Le premier est piloté par les préfets de région dans le cadre du plan France Relance pour 259 M€.

Le second, sous l'égide de l’Ademe, a pour objectif de faire émerger des projets d’aménagement urbain, de revitalisation des cœurs de ville et de périphérie urbaine, ainsi que des projets de requalification à vocation productive.

Au total, 544 projets vont bénéficier d’une subvention au titre du fonds friches

Par ailleurs, le Premier ministre a annoncé le 17 mai la mobilisation d’une enveloppe complémentaire de 350 millions d’euros à engager d’ici fin 2022. L'enveloppe globale atteint donc 650 M€

En Bourgogne-Franche-Comté, l’appel à projets s’est tenu du 12 janvier au 15 mars

18 projets d'un montant global de 10 M€ devrait être engagés rapidement.

La dotation complémentaire annoncée par Jean Castex permettra soit de retenir de nouveaux lauréats parmi les dossiers déjà déposés avant le 15 mars, soit de lancer un second appel à projet cet automne. Les modalités précises de répartition entre régions et d’utilisation des fonds seront connues d’ici cet été.

À Vesoul, la Cité Gérôme, du nom de l'ancien collège fermé en 2019, fait partie des lauréats et doit recevoir 1,3 M€, une des enveloppes les plus importantes en Bourgogne Franche-Comté sur cette opération estimée à 22 M€.

Le projet, sur 7.200 m2, prévoit de relocaliser le centre de formation d'apprentis de la Haute-Saône dans les bâtiments du XVIIe siècle. Un pôle tertiaire devrait abriter des agents de l'État et du département avec notamment la création  d'un centre de contact pour répondre à distance aux contribuables. La livraison est prévue en 2023 et 2024.

Enfin, entre 25 et 30 logements sortiront de terre sur une partie cette cité située en coeur de ville. L'opération immobilière sera menée par le groupe SMCI pour un lancement des travaux courant 2022.

"Je me félicite de cette excellente nouvelle qui va dans le sens de la réhabilitation globale de ce bâtiment historique situé au cœur de Vesoul et qui marque la confiance de l’État dans ce projet ambitieux que nous portons depuis des mois" a indiqué Alain Chrétien, maire de Vesoul et président de l'agglomération. "Ce soutien est un signe supplémentaire que la future implantation du Centre de Formation des Apprentis est un bon projet pour la redynamisation de notre territoire… "

Qui sont les lauréats en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les 18 lauréats permettront de requalifier près de 34 ha de friches et de produire 47 000 m2 de logements dont 13 276 m2 de logements sociaux,  30 000 m2 de surfaces dédiées à des activités économiques et près de 35 000 m2 d’équipements publics

Tout type de maîtres d’ouvrages des projets de recyclage de friches étaient éligibles et seront bénéficiaires de ces subventions. Il s’agit de collectivités, de sociétés d’économie mixte (SEM), de bailleurs sociaux ainsi que d’entreprises privées, sous réserve du respect du régime des aides d’État. Les projets concernent essentiellement des friches urbaines et industrielles.

FRANCHE-COMTÉ

Doubs

  • Sochaux/ Montbeliard, l’esplanade de l’industrie, porté par la SEM PMIE – 2,303 M€ - 220.000 m2
  • Frasne, Maison Louette porté par NEOLIA 30.947 € - 874,71 m2

Jura

  • Mignovillard, Projet Centre bourg, porté par la Commune de Mignovillard – 500.000 € - 400 m2
  • Salins les Bains, déconstruction et du réaménagement de l'îlot Princey, porté par la commune de Salins-les-Bains 48.984 € - 1.600 m2

Haute-Saône

  • Vesoul , démolition du Bâtiment C de l'Espace 70, porté par le département de la Haute- Saône - 200.000 € - 1.200 m2
  • Ronchamp, reconversion de la Filature de Ronchamp (phase 3), porté par la communauté de communes Rahin et Chérimont – 169.000 € 9.200 m2
  • Vesoul, projet de requalification de la cité Gérome, porté par la communauté d'agglomération de Vesoul (CAV) – 1,294 M€ - 3.700 m2

Territoire de Belfort

  • Beaucourt, réhabilitation de la friche industrielle Japy aux Fonteneilles, porté par la communauté de communes du Sud Territoire (CCST) – 967.106 € - 5.700 m2

BOURGOGNE

Côte-d'Or

  • Dijon, Quartier du Pont des Tanneries, porté par Linkcity Nord-Est – 713.917 € - 39.500 m2

Nièvre

  • Nevers, requalification de la friche de l'ex-IFSI, porté par Nièvre habitat OPH
  • Luzy, tiers-lieu numérique et social "Notre moulin", porté par la commune de Luzy – 160.000 € - 270 m2

Saône-et-Loire

  • Montceau-les-Mines, requalification de la friche Loison, porté par la mairie de Montceau – 145.304 € - 3000 m2
  • La Chapelle Thecle, construction de 4 logements locatifs à destination des seniors, porté par la commune de la Chapelle Thecle – 63.908 € - 1.000 m2
  • Autun, reconversion de l'ancien hôpital en logements sociaux et en lieux associatifs et culturels, porté par EHD – 389.335 € - 11.497 m2
  • Louhans-Châteaurenard, foyer logement des Cordeliers, porté par le CCAS de Louhans- Châteaurenaud – 92.000 € - 474,5 m2
  • Le Creusot, rénovation urbaine de l'îlot Jean Jaurès, porté par la communauté urbaine Creusot-Monceau

Yonne

Saint Florentin, requalification - Espace d'activités Porte Ouest, porté par la communauté de communes Serein et Armance 245.340 € - 10.200 m2

Dixmont, revitalisation du centre-bourg de Dixmont, porté par la commune de Dixmont  - 354.225 € - 2.100 m2

Lauréats de l’appel à projets  "étude" de l’ADEME

Six projets régionaux ont également été retenus au niveau national pour une aide sur les études dans le cadre de l’AAP de l’ADEME, pour un montant potentiel de subvention de 276.058 €.

Grand Chalon (71)

  • Réhabilitation de la friche "Nordéon / Marvell Glass" : Fabrication de lampes néons et de LED Zone d'activités économiques

Rougemontle-Château (90)

  • Reconversion de la friche industrielle "TEEN" : Fabrication de résistances blindées pour le matériel de chauffage - site TEEN Logements destinés notamment aux séniors, liaison douce

Baume-LesDames (25)

  • Requalification de la friche industrielle Necchie : Dépôt de papier, carton, Imprimerie Création d’un tiers-lieu (espaces de co-working, de télétravail, etc)

Mâcon (71) Mâcon Mâconnais Beaujolais Agglomération (MBA)

  • Elaboration d'un plan de gestion des sites et sols pollués de la zone Saône digitale : Ex-sites Essex (Mécanique, électrique, traitement de surface) et Labruyère (Dépôts de pétrole, produits dérivés ou gaz naturel) Bâtiments tertiaires ou industriels sur pilotis, Création d’un pôle multimodal, - Création d’un espace paysage.

Valentigney (25)  - Pays de Montbéliard Agglomération

  • Requalification du site de l'ancienne usine JAPY : Ancien stockage d'hydrocarbures et de charbon et stockage de bacs de copeaux Programme mixte mêlant équipements culturels, logements, services et activités économiques

Valentigney SEDIA (SEM)

  • Réappropriation de l'ancien site industriel des Rives du Doubs à Valentigney : Ex-usines Peugeot avec forge et halle des laminoir, atelier de décapage, etc. Des logements, des services, des commerces, des activités tertiaires artisanales ainsi qu'un projet de station à hydrogène pour l’alimentation de ces futurs bâtiments y seront développés.

Voir en plein écran

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Nouvelle action coup de poing des éleveurs laitiers haut-saônois contre Lactalis

Une action d’interception d’un camion de lait Lactalis a eu lieu mardi soir en Haute-Saône près de Vesoul. Les éleveurs s’estimant "floué" par la société, demandent "une rémunération décente des producteurs". Le lait du camion devant initialement servir à la fabrication de fromage a été repris et sera utiliser pour l’alimentation des veaux. 

Open Business : les prochains rendez-vous de la CCI Saône-Doubs pour répondre aux défis et enjeux de demain

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Saône-Doubs a présenté mardi 20 février 2024 les trois nouvelles thématiques de son cycle de conférences baptisé Open Business. Au programme cette année, des rencontres autour des thèmes de l’intelligence artificielle, du vieillissement de la population et de la performance dans l’entreprise et le sport à Besançon, Vesoul et bientôt Montbéliard. 

“Coiffure Michel Delgrande” devient “Le 83 coiffure” au centre-ville de Besançon

Loïc, coiffeur depuis 24 ans dans le salon Michel Delgrande, situé au 83 rue des Granges à Besançon, a eu envie de nouveauté. Jeudi 15 février 2024, après environ 34 ans sous le nom de son fondateur, le salon a finalement changé d’identité pour devenir "le 83 coiffure". Pour autant, cette nouveauté ne tend pas à oublier le passé…

En immersion dans le plus vaste chantier privé à Besançon…

Depuis quelques mois, les travaux ont démarré dans l’ancienne institution Saint-Jean du quartier Saint-Claude à Besançon dans le cadre du projet immobilier comptant 245 logements, dont 80 en rénovation, porté par le groupe SMCI : le Domaine Hugo. En ce moment, un parking souterrain de type silo de 240 places est en cours de construction… Fabrice Jeannot, président du groupe SMCI et Patrick Collard, directeur technique du groupe nous en parlent.

Bruno Le Maire abaisse à 1% la prévision de croissance 2024 et annonce 10 milliards d’euros d’économies

Le gouvernement français a nettement revu à la baisse son estimation de croissance pour 2024, de 1,4% à désormais 1%, a annoncé dimanche 18 février 2024 Bruno Le Maire, dévoilant des économies "immédiates" de 10 milliards d'euros sur les dépenses de l'Etat pour tenir les ambitions budgétaires.

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.2
forte pluie
le 22/02 à 21h00
Vent
7.37 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
85 %