Alerte Témoin

Rencontres Adréa 2016 : "Le nume?rique bouleverse nos conceptions de l’accompagnement"

Publié le 03/11/2016 - 10:34
Mis à jour le 03/11/2016 - 10:36

A l'occasion des #RencontresADREA2016 à Besançon le 19 octobre 2016, les élus d'Adréa ont approfondi plusieurs sujets tels que la domotique, les services innovants, la santé connectées, l'infulence positive de la pratique sportive dans la lutte contre le cancer ou encore le virage ambulatoire pris dans le cadre du traitement de cette maladie avec des experts afin de prendre la mesure de l'actualité et du futur de l'accompagnement.

capture_decran_2016-11-03_a_10.32.18.png
©Adréa Mutuelle

Cette journe?e de de?bats, organise?e par l’Union Adréa, avait pour the?me les nouveaux visages de l’accompagnement. "Ce sujet entre en re?sonnance avec ce qu’Adréa Mutuelle envisage de construire pour prolonger l’offre de services qu’elle propose de?ja? a? plus d’un million d’adhe?rents", explique Patrick Brothier, pre?sident d’Adréa Mutuelle. "Le nume?rique notamment bouleverse nos conceptions de l’accompagnement et nous incite a? proposer de nouveaux services personnalise?s a? nos adhe?rents, en matie?re de sante? mais pas seulement. Adréa Mutuelle innove aussi en s’associant avec My Fair Job, pour stimuler la recherche d’emploi et le recrutement, a? travers la CVboxEmploi." 

Les #RencontresADREA2016 comportaient deux tables rondes sur :

  • Les nouveaux outils de l’accompagnement avec Martine Carlu (directrice "Parcoursdevie" d’Inter Mutuelles Assistance) sur les dispositifs et nouvelles technologies facilitant le maintien a? domicile et Thierry Recanzone (directeur de My Fair Job) sur l’aide a? la recherche d’emploi et au recrutement.
  • Le virage ambulatoire et l’accompagnement dans le cadre du cancer avec Caroline Blochet (pre?sidente de Medissimo) sur le pilulier connecte?, Jean-Pierre Lacroix (copre?sident du Collectif inter-associatif sur la sante? - CISS et pre?sident de l’Union ADRE?A) sur l’hospitalisation ambulatoire et Florent Hyafil (directeur ge?ne?ral adjoint de la CAMI Sport et cancer) sur l’inte?re?t de la pratique du sport pendant et apre?s le cancer. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Quand un fabricant de literie se met à produire des masques…

Pénurie de masques • Le Groupe Maliterie,  et notamment son usine de Voray-sur-l'Ognon en Haute-Saône, a répondu à l'appel du ministère pour fabriquer entre 500 et 1.000 masques de protection par jour à partir du 15 avril 2020. Les masques seront commercialisés en priorité dans le Doubs et en Haute-Saône.

Coviplasm : un essai clinique avec du plasma de patients guéris

À partir du mardi 7 avril 2020, un test va démarrer en Ile-de-France, dans le Grand-Est et en Bourgogne-Franche-Comté auprès d'environ 200 patients guéris. L'essai clinique consiste à transfuser du plasma sanguin de personnes guéries du Covid-19 vers des "patients en phase aiguë de la maladie". Le Pr Pierre Tiberghien de Besançon (EFS Bourgogne-Franche-Comté) mènera cette étude avec le Pr Karine Lacombe.

Une plateforme régionale pour mettre en lien les fabricants de matériel médical et les hôpitaux

stopcovid19.fr •

L’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté et les services de l’État ont lancé  une plate-forme régionale contributive en ligne permettant d’identifier la disponibilité de matériel médical nécessaire à la prise en charge des personnes atteintes du COVID19.

Et pourquoi ne pas fabriquer votre propre masque ?

Modèle Afnor télécharger • AFNOR, Association française de normalisation (qui représente la France auprès de l'Organisation internationale de normalisation et du Comité européen de normalisation) a mis à disposition gratuitement depuis le 27 mars 2020 un référentiel pour faciliter et accélérer la fabrication en série ou artisanale d’un nouveau modèle de masque, dit « masque barrière ». L'atelier des gourdes a pris  le modèle Afnor et vous montre comment réaliser votre masque ! Envie de vous lancer à l'occasion de ce nouveau week-end de confinement ?

Témoignage : un médecin guéri du Covid-19 rend hommage aux soignantes du CHU de Besançon

Vidéos • Médecin généraliste à Salins-les-Bains, le Dr Damien Pollet a été testé positif au Covid-19 le 21 mars 2020 à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Après une semaine ponctuée d'une importante fatigue et de fortes fièvres, il développe une forme sévère du Coronavirus. Sa saturation en oxygène diminue le samedi 28 mars. Il est alors transféré par le SAMU à l'hôpital de Besançon. Guéri, de retour chez lui depuis le 1er avril, il a décidé de rendre  hommage aux "guerrières", ces femmes qui l'ont réconforté durant la maladie...

Covid-19 : « Nous atteindrions peut-être le pic de l’épidémie en début de semaine prochaine »

303 décès • L’épidémie de COVID-19 est désormais responsable de plus de 300 décès en milieu hospitalier en Bourgogne-Franche-Comté, de premières estimations, en cours de consolidation, indiquent 217 décès en établissements médico-sociaux, apprend-on ce 3 avril 2020 lors d'une audioconférence de presse.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.52
ciel dégagé
le 07/04 à 9h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
49 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune