Saminka, nouvelle tigresse de Sibérie à la Citadelle de Besançon

Publié le 13/12/2013 - 15:50
Mis à jour le 03/12/2016 - 09:53

En provenance du Zoo de Wuppertal  en Allemagne, l’arrivée d’une jeune tigresse était très attendue à la Citadelle de Besançon suite au décès de Laïca, morte en février 2013. Saminka accompagnera Cliff, le jeune tigre de Sibérie. Une espèce en voie d’extinction avec seulement 360 individus dans la nature, c’est une centaine de moins qu’en captivité. 

 ©
©

Cliff,  le jeune Tigre de Sibérie arrivée de Riga en Lettonie  en novembre 2012 possède un des patrimoines génétiques les plus intéressant au niveau européen pour la conservation de cette espèce menacée de disparition. Il devait devenir le nouveau compagnon de la tigresse Laïca qui est morte de vieillesse en février 2013. 

 “L’arrivée d’une nouvelle tigresse de Sibérie auprès du jeune mâle était espérée dès que possible” explique le Muséum de la Citadelle de Besançon. “Reconnu au-delà de nos frontières pour son savoir-faire en matière de préservation et de reproduction d’espèces menacées, le Muséum de Besançon était prioritaire pour accueillir une jeune femelle auprès de Cliff, meilleur espoir au niveau européen pour la conservation de cette espèce en danger critique d’extinction

Saminka est pour l’instant en loge intérieure ; elle est toutefois visible du public grâce à un écran vidéo placé à l'extérieur du parc des tigres.

“La mise en contact visuel se déroule bien… “

Saminka, jeune femelle de 1 an et 5 mois, formera avec Cliff, âgé d’un peu plus de 2 ans, un couple en capacité de se reproduire lorsque tous deux auront atteint leur maturité sexuelle, vers l’âge de 3-4 ans pour la femelle, 4-5 ans pour le mâle. “A cette heure, leur mise en contact visuel se déroule bien et les deux félins communiquent positivement. Il faudra néanmoins attendre la mise en contact physique, qui peut nécessiter plusieurs mois, pour être assurés de leur bonne entente et de leur capacité à être un couple porteur d’espoir pour cette espèce menacée de disparition”.

 Une espèce en voie d’extinction 

Le Tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) est le plus grand félin au monde, mais aussi l’un des plus rares et menacés. Classé en danger d’extinction sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), il fait l’objet d’un programme d’élevage européen (EEP)”. La population sauvage était descendue à une vingtaine d’individus dans les années 30. On en compte aujourd’hui 360 notamment grâce à des mesure de conservation contre le braconnage, la mise en place de quotas de chasse pour les proies des tigres, la création de réserves naturelles et d’aires protégées, le maintien d’habitats en dehors de ces espaces protégés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

tigre citadelle

Canicule à la Citadelle : comment les soigneurs procèdent-ils pour rafraichir les animaux ?

Avec les fortes températures de ces derniers jours, il est difficile de se déplacer ou de garder un peu de frais. Les animaux de la Citadelle de Besançon sont aussi impactés par la canicule. Comment procèdent les soigneurs ? Nous avons posé la question à Margot Pizzo, la responsable du zoo.
 

Citadelle de Besançon : les bébés tigres de Sibérie devenus grands, partent pour la Suède

Les deux ma?les tigres de Sibe?rie ne?s en septembre 2016 a? la Citadelle de Besanc?on sont partis mercredi 21 février 2018 pour la Sue?de. Ayant atteint l’a?ge dit « de dispersion », les deux jeunes ont quitte? leurs parents et leur sœur pour continuer a? participer au programme de sauvegarde de leur espe?ce en danger.

Trois tigres de Sibérie viennent de naître à la Citadelle de Besançon !

Trois tigres de Sibérie sont nés à la Citadelle de Besançon le 29 septembre 2016. Des naissances exceptionnelles puisque le père, Cliff, est doté du patrimoine génétique le plus intéressant au niveau européen pour la conservation de cette espèce rare et très menacée. Encore fragiles, la maman et ses petits sont visibles uniquement par l’écran vidéo donnant sur leur loge intérieure.

Nature

172 millions d’euros investis par l’agence de l’eau au 3e trimestre 2023

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

Bourgogne-Franche-Comté : 599 signalements recensés sur le réseau Sentinelles de la nature en 2023

Le réseau citoyen Sentinelles de la nature est un projet porté par les associations du réseau France Nature Environnement (FNE) pour informer, aiguiller et accompagner les citoyens pour agir pour la protection de la nature. Il permet via un site dédié et une application mobile du même nom de signaler les atteintes à l’environnement ou au contraire de faire remonter des initiatives qui lui sont favorables. La FNE BFC vient de publier son bilan régional pour l'année 2023.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.72
couvert
le 01/03 à 12h00
Vent
4.32 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
77 %