Alerte Témoin

Saminka, nouvelle tigresse de Sibérie à la Citadelle de Besançon

Publié le 13/12/2013 - 15:50
Mis à jour le 03/12/2016 - 09:53

En provenance du Zoo de Wuppertal  en Allemagne, l’arrivée d’une jeune tigresse était très attendue à la Citadelle de Besançon suite au décès de Laïca, morte en février 2013. Saminka accompagnera Cliff, le jeune tigre de Sibérie. Une espèce en voie d’extinction avec seulement 360 individus dans la nature, c’est une centaine de moins qu’en captivité. 

capture_decran_2013-12-13_a_15.32.48.png
La tigresse Saminka (août 2013) au zoo de Wuppertal ©Flickr Ute's Tierwelt

Cliff,  le jeune Tigre de Sibérie arrivée de Riga en Lettonie  en novembre 2012 possède un des patrimoines génétiques les plus intéressant au niveau européen pour la conservation de cette espèce menacée de disparition. Il devait devenir le nouveau compagnon de la tigresse Laïca qui est morte de vieillesse en février 2013. 

 “L’arrivée d’une nouvelle tigresse de Sibérie auprès du jeune mâle était espérée dès que possible” explique le Muséum de la Citadelle de Besançon. “Reconnu au-delà de nos frontières pour son savoir-faire en matière de préservation et de reproduction d’espèces menacées, le Muséum de Besançon était prioritaire pour accueillir une jeune femelle auprès de Cliff, meilleur espoir au niveau européen pour la conservation de cette espèce en danger critique d’extinction

Saminka est pour l’instant en loge intérieure ; elle est toutefois visible du public grâce à un écran vidéo placé à l'extérieur du parc des tigres.

“La mise en contact visuel se déroule bien… “

Saminka, jeune femelle de 1 an et 5 mois, formera avec Cliff, âgé d’un peu plus de 2 ans, un couple en capacité de se reproduire lorsque tous deux auront atteint leur maturité sexuelle, vers l’âge de 3-4 ans pour la femelle, 4-5 ans pour le mâle. “A cette heure, leur mise en contact visuel se déroule bien et les deux félins communiquent positivement. Il faudra néanmoins attendre la mise en contact physique, qui peut nécessiter plusieurs mois, pour être assurés de leur bonne entente et de leur capacité à être un couple porteur d’espoir pour cette espèce menacée de disparition”.

 Une espèce en voie d’extinction 

Le Tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) est le plus grand félin au monde, mais aussi l’un des plus rares et menacés. Classé en danger d’extinction sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), il fait l’objet d’un programme d’élevage européen (EEP)”. La population sauvage était descendue à une vingtaine d’individus dans les années 30. On en compte aujourd’hui 360 notamment grâce à des mesure de conservation contre le braconnage, la mise en place de quotas de chasse pour les proies des tigres, la création de réserves naturelles et d’aires protégées, le maintien d’habitats en dehors de ces espaces protégés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

tigre citadelle

Canicule à la Citadelle : comment les soigneurs procèdent-ils pour rafraichir les animaux ?

Avec les fortes températures de ces derniers jours, il est difficile de se déplacer ou de garder un peu de frais. Les animaux de la Citadelle de Besançon sont aussi impactés par la canicule. Comment procèdent les soigneurs ? Nous avons posé la question à Margot Pizzo, la responsable du zoo.  

Citadelle de Besançon : les bébés tigres de Sibérie devenus grands, partent pour la Suède

Les deux ma?les tigres de Sibe?rie ne?s en septembre 2016 a? la Citadelle de Besanc?on sont partis mercredi 21 février 2018 pour la Sue?de. Ayant atteint l’a?ge dit "de dispersion", les deux jeunes ont quitte? leurs parents et leur sœur pour continuer a? participer au programme de sauvegarde de leur espe?ce en danger.

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.28
ciel dégagé
le 29/05 à 9h00
Vent
7.35 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
39 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune