Solvay s’allie à Ineos pour être un acteur mondial du PVC

Publié le 14/05/2013 - 10:38
Mis à jour le 14/05/2013 - 10:45

Le groupe chimique international Solvay, qui possède une usine à Tavaux dans le Jura, et le groupe mondial Ineos, basé en Suisse et spécialisé dans les produits pétrochimiques, les spécialités chimiques et les produits pétroliers, ont indiqué le 7 mai 2013 avoir signé un accord de principe pour intégrer leurs activités de chloro-vinyles en Europe dans une joint-venture. Cette alliance, qui dès l’annonce a fait bondir la valeur en bourse de Solvay, devrait aboutir à la création d’un producteur de PVC (polychlorure de vinyle) qui se classerait parmi les trois premiers acteurs mondiaux.

une étape de la transformation de Solvay

"L’objectif de cette joint-venture sera d’améliorer sa position compétitive en s’appuyant sur la qualité des actifs industriels apportés par les deux partenaires, la compétence de leurs équipes et la complémentarité de leurs positions géographiques. Une fois formée, la joint-venture devrait afficher en pro forma 2012 un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros  et un Rebitda de 257 millions d’euros. Elle devrait employer près de 5.650 personnes dans neuf pays et rassembler les actifs des deux entreprises sur l’ensemble de la chaîne chloro-vinyle qui comprend le PVC – 3ème plastique le plus utilisé au monde – la soude caustique et les dérivés du chlore. Rusvinyl, la joint-venture russe entre Solvay et Sibur, est exclue du périmètre de cette opération", précise un communiqué commun de Solvay et Ineos. 

Pour accélérer la transformation de Solvay

Ce partenariat repose sur un projet industriel ambitieux et créateur de valeur. Nous voulons constituer un acteur de taille mondiale disposant d’actifs industriels de très bonne qualité. Cette joint-venture nous permettra de gagner significativement en compétitivité dans un contexte de coûts élevés des matières premières et de l’énergie en Europe. Nous sommes convaincus qu’il s’agit du meilleur projet pour pérenniser les activités chloro-vinyles de Solvay en Europe et assurer l’avenir de ses usines et de ses équipes, explique Jean-Pierre  Clamadieu, président du comité exécutif de Solvay. Cette opération, qui modifiera substantiellement le profil de notre portefeuille d’activités, nous permettra par ailleurs d’accélérer la transformation de Solvay en un groupe de chimie positionné sur des métiers de croissance à forte marge." 

Selon les deux groupes, la joint-venture devrait être en mesure de générer d’importantes synergies grâce :

  • au partage de bonnes pratiques dans les procédés de production, en particulier pour optimiser la consommation d’énergie ;
  • à la spécialisation des usines par gammes de produits ;
  • à l’optimisation des achats et de l’utilisation des matières premières et de l’énergie ;
  • à la réduction des coûts logistiques et de transport ;
  • à la combinaison des forces commerciales et marketing.

Solvay devrait apporter à la joint-venture ses activités Chlor Chemicals ainsi que les activités de production de PVC détenues par SolVin, le tout étant réparti sur sept sites de production européens totalement intégrés, dont celui de Tavaux.

Le personnel consulté 

"Ce projet fera l’objet de procédures d’information-consultation avec les représentants du personnel dans les pays concernés. A l’issue de ces procédures, les deux entreprises signeront des accords définitifs qui seront conditionnés aux clauses de clôture habituelles, y compris l’approbation des autorités de concurrence. D’ici à la clôture de l’opération, dont la date dépendra de la réalisation des étapes mentionnées ci-dessus, Solvay et Ineos continueront à opérer leurs activités PVC de manière strictement indépendante", précisent les deux entreprises.

A propos de l’impact de cette annonce sur la Bourse dès le 7 mai, lire ICI   

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

GE Belfort : "Une énième fois, je demande au président de la République de s'emparer du dossier" (MG Dufay)

La présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay en appelle "une énième fois" à Emmanuel Macron pour qu'il s'empare du dossier de General Electric (GE), le groupe américain qui s'apprête à supprimer 300 nouveaux postes en France, dont 240 à Belfort.

Les commerces rouvrent ce samedi : quelles sont les nouvelles règles sanitaires à connaître ?

Suite à un allègement des mesures de confinement annoncé par le président de la République et le Premier ministre, les commerces (exceptés les restaurants, les bars et les discothèques) peuvent rouvrir dès ce samedi 28 novembre. Toutefois, un protocole sanitaire renforcé s'impose aux commerçants comme aux consommateurs… Quelles sont les mesures?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.28
partiellement nuageux
le 29/11 à 18h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
49 %

Sondage