Suppression de la production de trains sur le site de Belfort : le PDG d’Alstom convoqué cet après-midi à Bercy

Publié le 08/09/2016 - 14:54
Mis à jour le 08/09/2016 - 15:07

400 emplois vont disparaitre d’ici à 2018 sur le site d’Alstom à Belfort, c’est ce qu’a annoncé mercredi 7 septembre la direction du groupe. La branche production de trains sera transférée à Reichshoffen dans le Bas-Rhin. Bercy a convoqué ce jeudi 8 septembre 2016, le PDG d’Alstom, Henri Pourpart-Lafarge. Pour le nouveau secrétaire d’Etat à l’industrie, Christophe Sirugue, "rien n’est encore définitif".

etr425_002-jazz-presentazione-ancona-2014-04-07-bartolomeipaolo-img_9712....jpg
©alstom
PUBLICITÉ

Le PDG d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge, sera reçu « dès cet après-midi«  à Bercy, a annoncé ce jeudi 8 septembre 2016 le nouveau secrétaire d’Etat à l’Industrie, Christophe Sirugue, qui « considère que rien à ce stade n’est définitif » après l’annonce mercredi 7 septembre 2016 par le constructeur ferroviaire de l’arrêt de sa production de trains à Belfort d’ici deux ans. « Je recevrai dès cet après-midi le PDG d’Alstom, à qui j’ai demandé de venir à Bercy », a déclaré M. Sirugue sur Europe 1, ajoutant que le ministre de l’Economie et des Finances, « Michel Sapin, se joindra à ce rendez-vous pour que nous puissions ensemble demander des comptes sur cette annonce« .

Alstom a décidé d’arrêter sa production : 400 emplois vont disparaitre à Belfort

Alstom a décidé de transférer les activités d’ingénierie et de production de son site de Belfort vers celui de Reichshoffen (Bas-Rhin) d’ici 2018, en raison d’une pénurie de commandes sur le marché français. L’entreprise, qui ne prévoit ni la fermeture du site, ni plan social, s’est engagée à soumettre aux 400 salariés concernés « une proposition de transfert, s’ils le souhaitent » vers ses autres usines dans l’Hexagone.

Une annonce « brutale »

Dénonçant « une annonce qui est à la fois brutale et sans concertation« , le secrétaire d’Etat à l’Industrie a estimé que la baisse du carnet de commandes est « une période difficile (…) qu’il nous faut franchir, mais ce n’est pas la fin non plus de la filière ferroviaire dans notre pays« . « Je considère que rien à ce stade n’est définitif », a-t-il affirmé, ajoutant que le sujet « mérite à l’évidence une concertation beaucoup plus grande » et qu' »une discussion va s’engager« . « Le gouvernement est particulièrement attaché à la filière ferroviaire« ,
a-t-il assuré, évoquant « des engagements forts« , notamment « sur les commandes
de trains Intercités
« .

Des commandes toujours en attente

En l’occurrence, l’achat de 30 nouvelles rames Intercités promis en février par le secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies, n’a toujours pas été concrétisé. L’Etat siège depuis février au conseil d’administration d’Alstom, dont il exerce 20% des droits de vote grâce à des actions prêtées par Bouygues jusqu’à fin 2017 et qu’il pourra progressivement racheter. « Quand l’Etat est présent dans le capital d’Alstom, dans le capital de la SNCF, le minimum, c’est d’avoir une politique de patriotisme économique« , a estimé ce jeudi 8 septembre 2016 l’ancien ministre de l’Economie Arnaud Montebourg, fustigeant « la politique du laissez-faire« .

 (AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Alstom est l’un des trois attributaires du plus important appel d’offres européen de bus électriques lancé par la RATP et financé à 100 % par Île-de-France Mobilités. Ce 20 mai 2019, il est officiellement choisi pour créer les moteurs. La première tranche ferme porte sur 50 bus. Le montant du contrat cadre pourra aller jusqu’à 133 millions d’euros. 

Abéo : une progression du chiffre d’affaires de 22,7%

Abéo : une progression du chiffre d’affaires de 22,7%

L'année 2018/19 aura été une belle année pour l'équipementier sportif franc-comtois Abéo qui a noté une croissance de son chiffre d'affaires de 22,7%. Un nouveau directeur administratif et financier a également été nommé. Il s'agit de Mathieu Baiardi.

El Internationale à Besançon : nouvelle vente exceptionnelle en entrepôt les 23, 24 et 25 mai 2019 !

El Internationale à Besançon : nouvelle vente exceptionnelle en entrepôt les 23, 24 et 25 mai 2019 !

publi-info • L’entreprise de prêt-à-porter EL Internationale, implantée à Besançon depuis 1973, organise dans ses entrepôts la quatrième édition de ses ventes exceptionnelles de vêtements hommes et femmes. Cet événement se déroulera durant trois jours : les jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 mai 2019 !

Écoquartier Vauban : les premiers habitants sont arrivés…

Écoquartier Vauban : les premiers habitants sont arrivés…

Depuis fin mars, les premiers résidents se sont installés dans les 11 logements de l'ancienne infirmerie de la caserne Vauban et 80 nouveaux logements neufs seront prochainement habités. La livraison ce vendredi 17 mai 2019 des premiers logements de l'écoquartier était une belle occasion pour le maire Jean-Louis Fousseret de répondre à la polémique au conseil municipal jeudi soir sur le nombre de logements à Besançon...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.59
couvert
le 21/05 à 21h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1018.6 hPa
Humidité
91 %

Sondage