Sylvie Vermeillet , sénatrice du Jura, juge "inexplicable" le classement en rouge du département

Publié le 19/05/2020 - 07:21
Mis à jour le 19/05/2020 - 07:21

Le classement du Jura en zone rouge dans la carte du déconfinement est "inexplicable" au vu de sa situation sanitaire, a jugé la sénatrice centriste du département, Sylvie Vermeillet (UDI), dont un courrier dont l'AFP a eu copie lundi.

© Jura Tourisme ©
© Jura Tourisme ©

"Le virus ne circule pas activement dans notre département, le taux d'occupation de nos services de réanimation est de 21% (trois patients en réanimation) et la stratégie de dépistage est pleinement opérationnelle et autonome à l'échelle départementale", souligne la sénatrice UDI dans ce courrier envoyé vendredi au Premier ministre Edouard Philippe.

La sénatrice souligne l'"impact dramatique en matière de tourisme" de cette classification rouge pour le verdoyant département du Jura, peu peuplé mais "premier département de la région (Bourgogne-Franche-Comté) pour l'offre d'hébergement marchand".

"Le zonage rouge fait +peur+ lorsqu'il s'agit de se projeter aujourd'hui pour prévoir les vacances de l'été prochain", estime Mme Vermeillet, "il est à la fois synonyme d'incertitude et de danger".

Le département, où "les réservations de séjours sont à l'arrêt" et "les annulations sont nombreuses", est "surexposé au risque économique que représente une saison ratée", met-elle en garde.

Selon Mme Vermeillet, "ce décalage entre réalité sanitaire et risques économiques est perçu de façon très injuste par les Jurassiens".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Déconfinement

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Bons plans, petits prix et voyages gratuits* sur les TER en Bourgogne Franche-Comté et partout en France cet été

Pour relancer la fréquentation des trains, 11 régions de France métropolitaine (hors Ile-de-France et Corse) et la SNCF a lancé le 12 juin une grande opération de promotion "TER de France" : petits prix, offres tarifaires, Pass' pour voyager gratuitement jusqu'à fin août avec un abonnement annuel.

Cartes bleues et consommation électrique : des indicateurs pour analyser la reprise d’activité

En juin 2020, l'activité en Bourgogne Franche-Comté a été inférieure de 12% par rapport à la normale selon une note de conjoncture de l'Insee qui utilise de nombreuses données pour analyser la reprise : de la consommation électrique des entreprises jusqu'aux montants des transactions par carte bancaire qui retrouvent un niveau (presque) habituel...

Politique

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Gilles Platret

CANDIDAT N°7 • Gilles Platret a 48 ans. Depuis 2014, il est maire de Chalon-sur-Saône et conseiller régional à la Région Bourgogne Franche-Comté depuis 2015. Il est également vice-président du parti Les Républicains. Cette année, il se présente en tête de liste pour les élections régionales avec "Pour les Bourguignons et les Francs-Comtois" (LR-Debout la France-UDI).

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Stéphanie Modde

Candidate n°6 •

Stéphanie Modde a 53 ans. Présidente du groupe des élus écologiste a 10 ans, Elle a intégré les Verts en 1995. Depuis, elle n'a eu de cesse de faire de l'écologie politique son étandard avec une vision sociale clairement affichée à gauche. Avec sa liste  "Écologistes et Solidaires", Stéphanie Modde dit vouloir porter une écologie ambitieuse pour la Bourgogne Franche-Comté.

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Marie-Guite Dufay

Candidat n°3 • Marie-Guite Dufay a 73 ans. Élue au conseil régional de Franche-Comté sur, elle devient 1re vice-présidente de la région. Au décès de Raymond Forni en 2008, elle prend le siège de la présidence qu'elle conservera en 2010 puis en 2015 lors des premières élections à l'échelle des grandes régions. Elle se représente à nouveau avec la liste "Notre Région par Coeur" (PS-PRG-PCF et société civile)
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.33
partiellement nuageux
le 16/06 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
14 %

Sondage