Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Publié le 04/08/2020 - 14:01
Mis à jour le 04/08/2020 - 12:26

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

Éric Loupiac (Capture juin 2019) © DR ©
Éric Loupiac (Capture juin 2019) © DR ©

Une plainte contre X a été déposée mardi 4 août 2020 pour homicide involontaire, non-assistance à personne en danger et omission de porter secours a indiqué Lionel Pascal, le procureur de la République de Lons-le-Saunier.

Claire Loupiac estime que son mari n'a pas été assez bien protégé. Elle avait annoncé début mai vouloir porter plainte contre les ministre de la Santé Olivier Véran et Agnès Buzyn, contre l’Agence Régionale de Santé et le directeur de l’hôpital de Lons-le-Saunier. C'est finalement une plainte contre X qui a été déposée avec une enquête à suivre. 

"Tristesse et colère"

"Je fais ça pour lui rendre honneur" avait-t-elle confié à 20 Minutes. "Au début, on nous a dit que cela ne servait à rien de porter un masque", souligne-t-elle. "Lui était justement persuadé du contraire. On n'a pas voulu lui en donner. J'ai des preuves écrites de cela ! Des erreurs ont été commises. Et il en est mort..."

Elle dénonce notamment le manque de masques FFP2 et pense que son mari a été contaminé lors d'une de ses gardes au début du mois de mars.

La direction de l'hôpital dit avoir fourni des moyens de protection à son personnel. "La mobilisation dès février des équipes achats et logistique a permis de fournir du matériel (masques, gants, gel...) sans discontinuer à l'ensemble des services, notamment au service des urgences, et ce jusqu'à ce jour" a expliqué à Franceinfo Guillaume Ducolomb, le directeur de l'hôpital.

Patrick Pelloux, président de l’association des médecins urgentistes et ami d'Éric Loupiac, avait aussi tenu à réagir. "On laisse entendre qu’Éric n’a pas voulu se protéger. Je ne laisserai personne dire ça. Je ne laisserai personne cracher sur sa tombe, dit-il à 20 Minutes. Ce n’était pas quelqu’un de procédurier. S’il a déploré des manquements, c’est qu’il y avait des manquements...

Eric Loupiac était un grand défenseur de l'hôpital public. Représentant de l'AMUF dans le Jura et syndiqué à la CGT, il s'était dernièrement battu pour la défense du service de réanimation et du maintien, en vain, de la 2e ligne de Smur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : Quels sont les restaurants ouverts en livraison et en drive à Besançon et dans le Grand Besançon ?

Alors que les restaurants ne peuvent pas encore rouvrir au public et avec les restrictions relatives au couvre-feu à 19 heures, maCommune.info vous propose une liste régulièrement mise à jour des restaurants poursuivant leur activité à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon...

Écoles, terrasses, musées : Macron maintient son calendrier de réouverture

Emmanuel Macron a indiqué, jeudi 15 avril au soir, à une quinzaine de maires, qu'il comptait toujours rouvrir les musées et les terrasses à partir de la mi-mai, avant de poursuivre une réouverture progressive, par étapes "toutes les trois semaines si tout va bien", selon plusieurs participants à cette visioconférence. Des réouvertures territorialisées pourraient-être envisagées.

Covid-19 : la France a dépassé le seuil des 100.000 morts

300 personnes sont mortes du Covid-19 en France ce jeudi. Le pays rejoint la Grande-Bretagne et l'Italie, qui ont dépassé ce cap depuis plusieurs semaines. Dans la région, 4.438 décès ont été enregistrés depuis le 20 mars 2020. En moyenne, sur les sept derniers jours, 15 personnes meurent chaque jour de la Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

Justice

Affaire Péchier : l’anesthésiste n’a pas « les traits d’un tueur en série » selon une contre-expertise psychiatrique

D'après les conclusions d'un rapport confidentiel publiées par le Journal du Dimanche le 11 avril 2021, la contre-expertise psychiatrique de Frédéric Péchier, anesthésiste soupçonné d'avoir empoisonné volontairement 24 patients à Besançon entre 2008 et 2017, ne révèle pas "les traits d'un tueur en série" dans sa personnalité.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.44
ciel dégagé
le 23/04 à 15h00
Vent
5.04 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
22 %

Sondage