Un médecin haut-saônois cède gracieusement son cabinet sur Le Bon Coin

Publié le 17/03/2016 - 19:09
Mis à jour le 18/03/2016 - 19:05

Un médecin de Haute-Saône, « désespéré » de ne pas trouver de successeur, a décidé de céder gracieusement son cabinet médical via le site internet Le Bon Coin, a-t-on appris jeudi.

Patrick Laine, médecin de famille en zone semi-rurale à Saulnot (Haute-Saône) depuis 1981, cherche un successeur depuis un an. Il a sollicité le conseil de l'ordre, l'Agence régionale de santé, la mairie, en vain. "Désespéré", il a publié une annonce sur le site Le Bon Coin, où il propose de céder son cabinet médical de 300 m2, son matériel et sa patientèle sans aucune contrepartie.

"À 66 ans, je joue les prolongations. Mais mon éthique ne m'autorise pas à abandonner ma patientèle", explique le Dr Laine, qui a pris la décision d'arrêter d'exercer à la suite d'un accident vasculaire cérébral. C'est l'un de ses patients, dont le fils a trouvé un emploi sur le site de vente entre particuliers, qui lui a donné l'idée de l'annonce. "J'espère trouver deux successeurs -car je travaille comme deux ou trois médecins-, qui ont l'amour de leur métier et beaucoup d'empathie pour ma clientèle", confie-t-il.

Son cabinet médical est composé de deux salles de consultation et de deux
salles d'attente indépendantes. Patrick Laine travaille 12 à 15 heures par jour, six jours sur sept. "Je suis médecin de coeur et d'écoute. C'est avant tout une vocation et une mission de service public", explique le praticien qui considère sa profession comme un "sacerdoce". "J'ai 5.000 dossiers de patients et j'ai une activité de campagne très riche avec un panel très intéressant: je vois les enfants du premier jour, jusqu'aux centenaires", souligne-t-il.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.87
légère pluie
le 27/06 à 21h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage